Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Sébastien Ogier prend les commandes à l’issue de la troisième journée du Rallye Monte-Carlo

Sébastien Ogier prend les commandes à l’issue de la troisième journée du Rallye Monte-Carlo

Samedi 23 janvier 2021 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Toyota Gazoo Racing

Crédit photo: Toyota Gazoo Racing

Sébastien Ogier et son co-pilote Julien Ingrassia (Toyota Yaris WRC) ont fait un grand pas vers une huitième victoire - qui serait historique - au Rallye Monte-Carlo aujourd’hui. L’étape inaugurale du Championnat du monde des Rallyes 2021 a tourné depuis hier à la domination des équipages Toyota et ce samedi Ogier est parvenu à devancer le Gallois Elfyn Evans, l’un de ses coéquipiers, dans la lutte pour la victoire, à 4 spéciales du terme de l’épreuve.

Après avoir perdu la tête en raison d'une crevaison hier après-midi, Sébastien Ogier a repris l'avantage sur Elfyn Evans dès la première spéciale du jour. Dans l'obscurité et sur des routes recouvertes de neige et de verglas, le tenant du titre a devancé son coéquipier de près de dix-huit secondes au terme des 18,31 kilomètres, entre La Bréole et Selonnet (sud de la France).

Le pilote français a ensuite conservé son sang-froid, ne commettant pas la moindre erreur sur le parcours piégeux, et assez enneigé, de la spéciale suivante tandis qu’Elfyn Evans lui reprenait une poignée de secondes. Le Gallois s’est offert le meilleur temps du dernier secteur chronométré de la journée mais Ogier débutera l’ultime étape demain, qui ramènera les concurrents vers Monaco, avec treize secondes d'avance et 4 spéciales à disputer.

« Les conditions de la première spéciale étaient très difficiles ce matin » a déclaré Sébastien Ogier. « Dans certains virages, nous n'avions pas l'impression d'avoir des pneus cloutés. Les routes avaient ensuite beaucoup évolué entre le passage de nos ouvreurs et la répétition de la spéciale, donc j'ai dû me fier à ce que je voyais » ajoute-t-il. En parallèle, Elfyn Evans était soulagé de réussir au moins un meilleur chrono, dans la dernière spéciale : « J'en avais vraiment besoin. C'était une journée un peu frustrante. Je n'ai pas été à mon meilleur niveau, mais nous essaierons de maintenir la pression demain ».

Kalle Rovanperä complète le podium provisoire monopolisé par les Toyota Yaris WRC. Si Thierry Neuville (Hyundai i20 WRC) est revenu au quatrième rang en se montrant le plus rapide dans la deuxième spéciale du jour, le Finlandais a su répliquer pour reléguer son rival pour la troisième marche du podium à 7secondes et ainsi terminer l'avant-dernière étape de cette édition 2021 à seulement 43,8 secondes d'Elfyn Evans.

Ogier, Evans, Rovanperä, cela fait donc trois Toyota aux 3 premières places, séparées en moins d’une minute, tandis que les premières Hyundai sont toutes reléguées à plus d’une minute du meneur. Meneur jeudi soir et troisième hier, l’Estonien Ott Tänak (Hyundai i20 WRC) voyait ses derniers espoirs de victoire s'envoler ce matin, avec deux crevaisons successives alors qu'il n'avait embarqué qu'une roue de secours. Il est tout de même parvenu à rejoindre la zone de service mais les officiels ont estimé qu'il avait roulé sur la voie publique sans assez de gomme sur la jante, le contraignant ainsi à l'abandon.

Neuville et Dani Sordo (Hyundai i20 WRC) complètent dès lors le Top 5, mais le Belge est à 1’03"8 de la tête et l’Espagnol à 2’11"3. Après l'abandon d'Ott Tänak qui ne pourra repartir demain, comme le veut le règlement, Neuville et Sordo doivent absolument rallier l'arrivée pour assurer des points à Hyundai Motorsport, qui risque de toute manière d’accuser d’entrée de jeu un net déficit au championnat des constructeurs face à Toyota si l’ordre final d’arrivée demain est identique à celui d’aujourd’hui.

Au 6ème rang, on retrouve désormais Takamoto Katsuta (Toyota Yaris WRC). Le pilote japonais compte près de quarante secondes d'avance sur le meneur de la catégorie WRC2, le Norvégien Andreas Mikkelsen (Skoda Fabia Rally2). Ce dernier domine sa catégorie depuis le départ.

Absente de la lutte pour la victoire toutes-catégories face à Hyundai et Toyota, l’équipe M-Sport doit se contenter de la 8ème place actuelle de Gus Greensmith (Ford Fiesta WRC) comme meilleure performance. Le Britannique a toutefois connu une meilleure journée qu'hier pour remonter à la huitième place générale, derrière Mikkelsen et devant deux autres concurrents de WRC2, soit Adrien Fourmaux (Ford Fiesta Rally2) et Éric Camilli (Citroën C3 Rally2). Pour le classement complet, cliquez ici.

À noter par ailleurs que Sébastien Ogier a écopé d'une amende de 400 Euros (environ 620$ CDN) pour avoir oublié d'attacher son casque lors de la 9ème spéciale, l'avant-dernière de la journée. Une amende identique et pour la même raison a été donnée au nouveau co-pilote de Thierry Neuville, Martijn Wydaeghe.

Demain, une étape inédite de 54,48 kilomètres chronométrés attend les concurrents pour conclure le Rallye Monte-Carlo. Les équipages s'attaqueront à deux reprises à la boucle formée par Puget-Théniers - La Penne, et Briançonnet - Entrevaux. Il n'y aura pas d'assistance et le deuxième passage dans Briançonnet - Entrevaux sera Power Stage, où des points bonus seront en jeu.

Si le parcours de cette édition 2021 est le plus court de son histoire, le Rallye Monte-Carlo, qui fête cette année ses 110 ans d’existence, reste une épreuve imprévisible et les 4 longues spéciales de demain pourraient encore réserver des surprises. Après Tänak jeudi, Evans vendredi et Ogier ce samedi, pourrait-il y avoir un 4ème meneur différent à l’arrivée demain ? Réponse aux environs de midi 30 (6h30 du matin heure du Québec).