Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

15 septembre : Alex Zanardi perd ses deux jambes dans un horrible crash en IndyCar en Allemagne

15 septembre : Alex Zanardi perd ses deux jambes dans un horrible crash en IndyCar en Allemagne

Mercredi 15 septembre 2021 par René Fagnan
Crédit photo: WRI2

Crédit photo: WRI2

Le 15 septembre 2001, soit seulement quelques jours après les terribles attaques perpétrées par des terroristes aux États-Unis, Alex Zanardi et les autres concurrents de la série CART (IndyCar) participent au American Memorial sur l’ovale du Lausitzring en Allemagne.

Zanardi, deux fois champion de la série CART en 1997 et 1998 et auteur de 15 victoires, était de retour dans cette série après avoir retrouvé la Formule 1 l’espace d’une saison - décevante - chez Williams.

Après avoir effectué une solide remontée durant la course, Zanardi, au volant d’une Reynard-Honda, se retrouve en tête du peloton. Avec 12 tours à parcourir, l’Italien effectue son dernier pit stop prévu pour embarquer quelques litres de carburant. Zanardi sait que la victoire va se jouer entre lui et Tony Kanaan. Mais ça sera serré… Très serré.

Alors, il repart de son puits le couteau entre les dents et essaie de revenir en piste le plus rapidement possible. En empruntant la voie de sortie des puits, les roues arrière de la Reynard patinent légèrement et Zanardi en perd le contrôle. La monoplace en perdition saute par-dessus les vibreurs et le terre-plein pour se retrouver sur la piste, à 90 degrés des autres bolides qui arrivent vers lui.

Le Québécois Alex Tagliani de l’écurie Player’s roule à plus de 320 km/h quand la Reynard de Zanardi apparaît brusquement devant lui. Le Québécois n'a pas du tout le temps de réagir. Le choc est d’une violence inouïe. La voiture de Zanardi est instantanément coupée en deux au niveau du museau, près du tableau de bord. La course est immédiatement arrêtée.

L’équipe d’intervention arrive rapidement sur place et constate que Zanardi, assis presque par terre dans ce qui reste de sa monoplace, se vide son sang. En urgence, un médecin prend sa large ceinture et serre un garrot sur ce qui reste des jambes de l’Italien. Zanardi est précipitamment évacué par hélicoptère vers l’hôpital de Berlin.

Ayant perdu près de 75% du sang de son corps, Zanardi connaît plusieurs arrêts cardiaques en route vers l’hôpital et chaque fois les médecins le ramènent à la vie. L’Italien est ensuite opéré durant trois heures pour refermer ses plaies. Trois jours plus tard, il est tiré du coma artificiel dans lequel il était plongé. Puis, il quitte l’hôpital, mais sans ses jambes.

Alex Zanardi est un battant. Il s’impose une remise en forme diabolique et apprend à vivre avec des prothèses de jambes. Toujours à l’affût de défis, il reprend le volant d’une voiture de course et dispute le Championnat d’Europe de voitures de tourisme au volant d’une BMW munies de contrôles manuels. Le 24 août 2005, il remporte même une victoire !

En novembre 2006, il pilote une BMW Sauber de Formule 1 adaptée à lui sur le circuit de Valencia en Espagne.

Par la suite, Zanardi court en série d’endurance Blancpain, puis dispute une course en DTM et crée aussi sa propre marque de châssis de karting. Il dispute ensuite les 24 Heures de Daytona en 2019 à bord d’une BMW M8 GTE de classe GTLM.

Zanardi s’initie ensuite au paracyclisme en pédalant à la force des bras. Il remporte deux médailles d’or et une d’argent aux Jeux Paralympiques de Londres en 2012, puis gagne trois autres médailles, deux d’or et une d’argent, aux Jeux de Rio de Janeiro.

Malheureusement, le sympathique Italien fut victime d’un très grave accident de la route le 19 juin 2020.

Alors qu’il participait à la course sur route Obiettivo Tricolore, il a perdu le contrôle de son vélo et a été percuté par un camion. Depuis cette date, il est traité pour de sérieuses blessures à la tête et au visage.

Nous lui souhaitons très sincèrement de s’en remettre complètement et qu’il revienne nous émerveiller par ses performances et nous charmer avec son sourire ravageur. Forza Alex !