Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Portrait d’Élise Racette, la présidente du club organisateur du GP du Canada, dans une revue de la FIA !

Portrait d’Élise Racette, la présidente du club organisateur du GP du Canada, dans une revue de la FIA !

Samedi 6 février 2021 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Archives Élise Racette

Crédit photo: Archives Élise Racette

Si les rumeurs et l’incertitude continuent de planer sur la tenue de l’édition 2021 du Grand Prix du Canada - et de plusieurs autres Grands Prix de F1 sur circuits urbains - en raison des restrictions gouvernementales liées au Covid-19, cela n’empêche pas que du travail est encore et toujours réalisé en coulisses pour préparer l’événement, inscrit présentement à la date du 13 juin au calendrier du Championnat du monde.

À la tête du club organisateur, l’Automobile Club de l’Île Notre-Dame (ACIND), on retrouve depuis le printemps dernier une femme : Élise Racette. Elle est présentement la seule à un tel poste parmi tous les clubs organisateurs de Grands Prix de Formule 1. Un exemple qui a intéressé la commission Women in Motorsport de la FIA, que préside l’ancienne vice-championne du monde des rallyes, Michèle Mouton.

Dans la plus récente édition de sa revue en ligne, la commission réalise le portrait d’Élise Racette. Dans l’article, la dirigeante québécoise parle évidemment de son rôle au sein de l’ACIND : « En tant que présidente, je suis là pour soutenir nos différentes équipes dans leurs rôles et les encourager à donner le meilleur d'elles-mêmes pour notre événement (…). Mon objectif pour les années à venir est de renforcer le club, structurer et solidifier nos fondations ».

Avant d'assumer ce rôle de présidente, Elise a dirigé l'équipe de la ligne des puits pendant le Grand Prix du Canada. Elle revient sur cette période dans l’entrevue donnée à la FIA : « Ce groupe garantit que les accès soient respectés et aide à soutenir toutes les autres activités de ligne des puits pour s’assurer de son bon fonctionnement ». Elle ajoute : « Ces activités ne concernent pas que la F1, elles comprennent aussi les courses de soutien et leur podium, les visites des membres du Paddock Club dans la ligne des puits, les Pirelli Hot Laps, la fin des sessions de qualifications, les activités pré-course et bien sûr la parade des pilotes de F1 et enfin le Parc-Fermé de fin de course ».

Élise Racette a commencé à travailler au Grand Prix en 2001. Il ne s’agit évidemment pas de sa seule implication en sport automobile. Rappelons que la résidente des Basses Laurentides co-pilote toujours en rallye (elle devrait disputer des événements de la saison 2021 du Championnat canadien avec Marc Bourassa), en plus d’être navigatrice en rallye-raid. Elle a notamment remporté le classement toutes-catégories au Rebelle Rally, aux États-Unis en 2018. Comme le souligne enfin l’article de la FIA, en dehors du sport automobile, Élise travaille comme analyste et gérante de projets. Elle est mère d’un garçon de huit ans, prénommé Markko. Comme l’ancien pilote de WRC Markko Märtin… Une référence de plus à la passion d’Élise pour le rallye !

Pour découvrir cet article de la Commission FIA des Femmes en sport automobile, cliquez ici.