Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Incendie à l’Autodrome St-Eustache : Alan Labrosse soupçonne fortement un acte criminel

Incendie à l’Autodrome St-Eustache : Alan Labrosse soupçonne fortement un acte criminel

Mardi 7 avril 2020 par René Fagnan
Crédit photo: Facebook Autodrome St-Eustache

Crédit photo: Facebook Autodrome St-Eustache

Un incendie de cause suspecte a gravement endommagé le bâtiment principal de l’Autodrome St-Eustache durant la nuit de lundi 6 au mardi 7 avril.

Rappelons que l'Autodrome Saint-Eustache a cessé ses activités l'automne dernier après 55 ans d’opérations, ce qui a réjoui les habitants du quartier tout en soulevant la colère des amateurs de sports motorisés.  

Le propriétaire de l’Autodrome, Alan Labrosse, a vendu le terrain à la Ville de Saint-Eustache qui désire y implanter un parc industriel.

Un appel a été logé au 9-1-1 en pleine nuit et les premiers policiers sont arrivés sur place vers 2h15. Le bâtiment était déjà la proie des flammes, ce qui a nécessité l’intervention d’une cinquantaine de pompiers de six municipalités avoisinantes - Boisbriand, Mirabel, Saint-Joseph-du-Lac, Deux-Montagnes, Pointe-Calumet et Sainte-Marthe-sur-le-Lac - qui ont dû travailler dans des conditions difficiles à cause du manque de bornes d’incendie sur le terrain.

Heureusement, personne n'a été blessé. Par contre, les dégâts sont importants et la cause de l’incendie n'a pas encore été déterminée. L'enquête sera menée en collaboration avec la police de Saint-Eustache.

« J’étais sur place cette nuit pour aider les intervenants et ce matin, je me rends au quartier-général de la police de St-Eustache pour visionner les bandes vidéo des caméras de surveillance » a expliqué Alan Labrosse à Pole-Position.

« Ça a tout l’air d’un acte de vandalisme. J’ai bien de la difficulté à croire que ce n’est pas un acte criminel. C’est ce que nous allons vérifier ce matin. Il y avait encore de l’équipement à l’intérieur du bâtiment et tout cela est perte totale. Il faut comprendre qu’avec le confinement imposé par la pandémie de Covid-19, le terrain et le bâtiment n’étaient plus vraiment surveillés » a-t-il précisé, avant de conclure : « La transaction [de vente avec la Ville de St-Eustache] était faite, toutes les autorisations ont été obtenues, mais le contrat n’est pas encore signé » poursuit Labrosse. « On était dans les procédures finales pour conclure le tout. Par contre, cet événement ne change rien à la situation et nous allons très bientôt conclure la transaction. C’est juste vraiment dommage que l’histoire de l’Autodrome se termine ainsi.»