Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

20 janvier : Naissance de Scott Maxwell, l'un des rares pilotes canadiens vainqueur à la fois au Mans, à Daytona et à Sebring

20 janvier : Naissance de Scott Maxwell, l'un des rares pilotes canadiens vainqueur à la fois au Mans, à Daytona et à Sebring

Lundi 20 janvier 2020 par René Fagnan
Crédit photo: Multimatic

Crédit photo: Multimatic

Si vous collectionnez les modèles réduits de voitures de course, il y a de fortes chances que vous connaissiez la boutique Mini Grid de Toronto et son gérant, le pilote Scott Maxwell.

Après un solide début de carrière effectué à bord de monoplaces, Scott Maxwell s’est tourné vers les voitures fermées et est devenu l’un des meilleurs pilotes d’endurance au pays. Coureur assez méconnu au Québec alors qu’il a pourtant visité nos circuits routiers à plusieurs reprises, Maxwell a récolté un nombre impressionnant de victoires et de titres jusqu’à aujourd’hui. Articulé, sympathique et passionné, Maxwell se transforme toutefois en un rival extrêmement déterminé et combatif quand il se retrouve en piste.

Tout a débuté le 20 janvier 1964 avec la naissance de Scott à Toronto. Tout jeune, il accompagne son père George, pilote amateur et commissaire de courses, sur les circuits routiers ontariens, notamment celui de Mosport Park. En 1978, George et son épouse Julia fondent Mini Grid ; une petite entreprise située dans le sous-sol de leur maison et spécialisée dans la vente par correspondance de modèles réduits et à de kits à assembler.

L'été, Scott passe de longues journées dans le paddock des circuits, admirant la mécanique des voitures et regardant les bolides filer à pleine vitesse sur la piste, ce qui lui donne l’envie de s’essayer lui-aussi. D’abord sur son petit vélo, puis à bord de premières voitures de compétition. Après des titres acquis en Formule Vee et en Formule 1600, Maxwell monte en F2000 canadienne. Je l’ai rencontré pour la première fois en 1987 quand il courait en Formule 2000 canadienne aux commandes d’une Swift DB-3 (une voiture difficile à piloter...) contre des gars comme Stéphane Proulx, Paul Tracy et Claude Bourbonnais.

Simultanément, Maxwell dispute des épreuves dans les séries Porsche, GM, Firestone Firehawk et même en série Indy Lights. C’est durant les années 90 qu’il rencontre Larry Holt, le patron de Multimatic, une entreprise canadienne privée et indépendante qui fournit des composantes, des systèmes et des services techniques à l'industrie automobile mondiale. Holt est impressionné par la vitesse en piste, la constance et le feedback technique de Maxwell qui est alors engagé comme pilote officiel.

Maxwell et l’équipe Multimatic sillonnent l’Amérique du Nord, participant, entre autres, à la Coupe Motorola ici au pays et à l’IMSA Speedvision. Grâce à ses nombreux succès, Maxwell cimente ses relations avec le manufacturier automobile Ford.

En 2001, Maxwell frappe un grand coup. Il remporte la victoire en catégorie LMP675 aux 24 Heures du Mans aux commandes d’une Lola B2K/40 de Multimatic qu’il partage avec John Graham et Greg Wilkins. L’année suivante, Maxwell et David Empringham décrochent le titre en Grand-Am Cup à bord d’une Porsche GT3 Cup préparée par Multimatic.

En 2003, Maxwell remporte la victoire en classe Daytona Prototype lors des 24 Heures de Daytona. Puis, en 2006, en compagnie de David Brabham et de Sébastien Bourdais, il décroche la victoire en catégorie GT2 aux 12 Heures de Sebring.

Au cours des années qui suivent, Maxwell continue à courir en série Grand-Am et participe au développement de la Ford Racing Boss 302R et de l’Aston Martin Vantage V8 GT4. En 2016, Maxwell remporte le titre en classe GS de l’IMSA Continental Tire SportsCar Championship à bord d’une Ford Shelby GT350R-C de Multimatic Motorsports.

Maxwell, qui célèbre aujourd’hui son 56e anniversaire de naissance, est toujours en excellente forme physique, s’occupe de gérer les affaires de la boutique Mini Grid et trouve encore le temps de courir. L’an dernier, lui et Sebastian Priaulx (le fils d’Andy Priaulx) se sont classés seconds en classe GT4 du British GT Championship.

Occupé à développer et à mettre au point des voitures de course et des nouveaux développements technologiques pour le compte de Multimatic, Scott Maxwell demeure un pilote très occupé, mais pleinement heureux et comblé de vivre de sa passion.