Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Un pilote canadien, lauréat du trophée Jim Trueman, au départ des prochaines 24 Heures du Mans !

Un pilote canadien, lauréat du trophée Jim Trueman, au départ des prochaines 24 Heures du Mans !

Mercredi 16 octobre 2019 par Eliane Gilain
Crédit photo: Peter Burke / LAT Images

Crédit photo: Peter Burke / LAT Images

Depuis 2013 et la participation du Québécois Kuno Wittmer sur Viper SRT, la présence canadienne aux 24 Heures du Mans se limite généralement à la participation du pilote amateur Paul Dalla Lana, qui évolue tant en WEC (Championnat du monde d'Endurance) qu'aux 24 Heures au sein de l'équipe officielle Aston Martin, dans la catégorie GT Amateur.

L'année prochaine, l'écurie Performance Tech Motorpsorts entend déposer sa candidature pour disputer l’édition 2020 des 24 Heures du Mans... Et cette candidature sera automatiquement retenue grâce à la présence du pilote canadien Cameron Cassels ! En effet, ce dernier a remporté le trophée Jim Trueman, présenté au champion Pro-Am dans la classe LMP2 de l'IMSA, ce qui lui donne une invitation automatique pour lui et son équipe au Mans l'année suivante.
 
En 2017, c’était également un Canadien, Misha Goikberg, qui avait remporté le trophée Jim Trueman alors qu’il évoluait en LMP2. Cette saison, Goikhberg, qui court désormais sous licence de son pays d'origine (la Russie) a fait le saut dans la classe DPi.
 
Cassels lui, a remporté le titre LMP2 dans la Michelin Endurance Cup, qui fait partie du WeatherTech SportsCar. Selon Brent O’Neill, le propriétaire de l’écurie Performance Tech Motorsports, les démarches sont déjà en cours en vue des débuts de l'équipe floridienne au Mans en juin prochain. « Nous allons y être coûte que coûte. Je viens d’avoir une rencontre avec le manufacturier de châssis Oreca pour savoir si nous apportons notre voiture là-bas ou si nous en empruntons une. Nous organiserons également une séance d’essais sur simulateur » a confié O'Neill.
 
Kyle Masson, copilote de Cassels cette année avec l'Oreca LMP2 de Performance Tech, rejoindra probablement les rangs de l’équipe pour la course, bien que ça ne soit pas encore confirmé. « C’est une très belle aventure pour l’équipe, et d’avoir Oreca qui nous donne un coup de main là-dedans nous aidera à traverser l’aventure plus facilement » poursuit O’Neill, qui précise : « Nous n’avons pas d’attentes quant à notre participation à cette course mythique ».

Pour Cassels, c’est évidemment un rêve qui deviendra réalité, alors qu’il avait comme but de participer à cette endurance, mais pas tout de suite.  À 50 ans, Cameron Cassels a obtenu sa licence de course il y a seulement quatre ans, mais il détient tout de même une bonne expérience ayant évoluant en Prototype Challenge et Super Trofeo North America avant de faire le saut dans des prototypes LMP2. « Le Mans a toujours été un rêve, quel pilote n’a jamais voulu y aller ? » demande-t-il. Si l'on se réjouit de voir un second pilote canadien en lice pour disputer les prochaines 24 Heures du Mans, on a tout de même hâte de revoir un jour à cette épreuve de légende des professionnels de la trempe de Ron Fellows (triple vainqueur en GT avec Corvette au début des années 2000), de Wittmer et d'autres, et pas uniquement des pilotes amateurs ou semi pro.
 
L’an prochain, l'équipe Performance Tech prévoit revenir à temps plein dans la série IMSA WeatherTech SportsCar pour sept courses où les LMP2, catégorie distincte des prototypes DPi cette saison, seront acceptées.