Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Rallye Perce-Neige : Retour gagnant pour Antoine L’Estage et Alan Ockwell !

Rallye Perce-Neige : Retour gagnant pour Antoine L’Estage et Alan Ockwell !

Dimanche 3 février 2019 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Sylvain Massia

Crédit photo: Sylvain Massia

Le pilote québécois Antoine L’Estage et son co-pilote ontarien Alan Ockwell ont remporté ce week-end la 54ème édition du Rallye Perce-Neige, à Maniwaki (Québec). 1ère étape 2019 du Championnat canadien, l’événement avait rassemblé 24 équipages. Il s’agissait de leur 1ère participation à un événement national depuis le Rocky Mountain Rally au printemps 2018, et leur 1er événement à titre d’équipage de l’équipe Swap Shop.

Les deux hommes ont choisi leur moment et ont attaqué lors de la première passe de la toujours piégeuse spéciale Kitigan Zibi, où leur choix de pneus s’est avéré parfait pour la neige profonde, faisant ainsi contraste avec le champion 2018 Karel Carré qui, avec son co-pilote Samuel Joyal (Subaru de l’équipe Test Racing), a perdu la tête de l’épreuve lors de cette étape, en raison d’un mauvais choix de pneus.

L’entente intervenue entre L’Estage, 10 fois champion canadien des rallyes, et l’équipe Swap Shop s’est faite très peu de temps avant le rallye. L’Estage et Ockwell se sont en effet retrouvés aux commandes de l’ancienne Subaru de Maxime Labrie, ce dernier étant lui au volant de l’ex-voiture de L’Estage rachetée à l’équipe Subaru Canada cet hiver ! Le Rallye Perce-Neige n’a pas été sans quelques soucis techniques (frein à main puis défaillance de la servodirection) pour L’Estage/Ockwell, dans la première longue boucle forestière. « La voiture était bonne, mais il y avait quelques petites choses qui n'étaient pas parfaites » a déclaré L'Estage. « L'équipe Swap Shop a cependant fait un travail extraordinaire pour préparer la voiture et pouvoir participer à cet événement » a-t-il ajouté.

Cette collaboration entre Swap Shop et le pilote québécois n’était prévu que pour ce seul rallye, mais on peut espérer qu’avec la victoire à la clé, les choses pourraient évoluer dans la bonne direction pour le reste de la saison.

Lauréats du Rallye Perce-Neige 2018 et longuement en tête de cette édition, Karel Carré et Samuel Joyal n’ont pas démérité. Les quelques erreurs tactiques leur ont cependant coûté une possible victoire. Après avoir pris une petite avance sur L’Estage et Ockwell en début d’épreuve, le duel entre l’ancien champion et le détenteur de la couronne 2018 fut superbe d’intensité, les deux pilotes n’étant séparés que par une poignée de secondes durant quelques-unes des longues étapes forestières.

En optant pour des pneus de glace cloutés, l’équipage de l’écurie Test Racing a perdu énormément de temps lors du premier passage de Kitigan Zibi : 2 minute en 39 km, passant ainsi de la première à la troisième place du classement général. « Nous avons appris plusieurs choses aujourd'hui » a déclaré Carré. « Maintenant, je sais qu'il vaut mieux ne pas être le premier sur la route menant à Kitigan, et si je le suis, choisir un type de gommes différent » a-t-il précisé.

Malgré tout, une attaque de tous les instants dans les dernières spéciales leur a permis de reprendre la deuxième place à Leo Urlichich et ainsi terminer l’épreuve à un peu plus de 4 minutes des vainqueurs. Ce résultat permet à Carré et Joyal de lancer leur saison 2019, et leur défense du titre, avec de bons points en banque. « Nous voulions voir comment nous pourrions nous comparer à Antoine et je pense que nous savons maintenant » a déclaré Carré, qui fera l’impasse sur le prochain événement, dans l’Ouest canadien. « Nous allons faire un programme similaire à ce que nous avons fait l’année dernière. Notre prochain événement sera donc la Baie-des-Chaleurs, fin juin » a précisé Karel.

Autre retour qui se solde par un beau résultat, celui de Leo Urlichich, co-piloté par Max Freeman (Subaru), qui complète le podium. « La voiture était incroyable, les routes étaient fantastiques, nous avons passé un bon moment » a résumé le pilote russe. On ignore cependant s’il disputera d’autres rallyes de Championnat canadien cette saison.

André et René Leblanc (Subaru) terminent en quatrième place (ils gagnent aussi le classement du Championnat de l’Est canadien – article à ce sujet demain sur ce site), séparés de moins de 30 secondes de Marc Bourassa et Élise Racette (Subaru), 5èmes devant le duo Sylvain Érickson/Aaron Crescenti, sur Hyundai Accent WRC. Il s’agit du premier rallye complété par cette voiture, bâtie entièrement par Sylvain Érickson, qui aurait pu décrocher un résultat encore meilleur n’eut été d’une petite escapade sur un banc de neige qui a coûté plusieurs minutes.

Maxime Labrie lui, espérait un autre résultat pour ses grands débuts avec l'ancienne voiture de l’équipe Subaru Rally Team Canada, construite à l’origine par la structure Rocket Rally de Pat Richard et récemment acquise par l’équipe québécoise Swap Shop. Cependant, une sortie de route lors du premier passage de l'étape de Kitigan Zibi a contraint l'équipe à abandonner. Repartis en mode Rally2 (pénalité pour les étapes manquées), Labrie et sa co-pilote Anik Barrette à ensuite dû faire face à des soucis mécaniques qui les ont forcés à se retirer définitivement de la compétition.

Si Labrie a dû abandonner, 4 autres Subaru complètent néanmoins le Top 10 derrière Érickson, soit Marc-André Brisebois/Marie-France Desmarais, Mikael et Manuel Arsenault (bien remontés après un bris de cardan tôt dans le rallye), David Bérubé/Marilou Leblanc et Olivier Martel/Vincent Hubert.

Onzièmes toutes-catégories et vainqueurs de la classe 2 roues motrices, on retrouve Philippe Benoît et Ian Guité (Mini Cooper S). Un résultat pour le moins controversé cependant alors que le deux hommes avaient perdu 13 minutes dans un banc de neige après y avoir volontairement envoyé leur voiture pour éviter un autre concurrent à l'arrêt sur le parcours et sans, apparemment, avoir eu le temps de mettre ses triangles de secours pour avertir de la situation. Benoît et Guité ont alors présenté aux officiels une demande afin de récupérer le temps perdu. Celle-ci a été acceptée (une décision pour le moins rarissime dans le monde du rallye) tard dans l’épreuve et elle les a ramenés au premier rang au moment où les concurrents disputaient la dernière spéciale !

Mal Swann et Martin Cadieux ont terminé deuxièmes en 2 roues motrices avec leur VW Golf, devant les Américains Chris Greehouse et Ryan Dunham. En arrivant à l’arrivée, Greenhouse n’était pas au courant du renversement de situation concernant Benoît et pensait bien avoir gagné sa classe. La déception et la frustration de Greenhouse était à la hauteur des efforts qu’il déploie année après année pour venir disputer les rallyes québécois.

Au total, 20 des 24 équipages au départ ont complété ce Rallye Perce-Neige 2019… Bilan de l’événement dans la prochaine édition du magazine Pole-Position.