Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Classification 2019 : 19 pilotes québécois éligibles ou détenteurs de licences internationales FIA

Classification 2019 : 19 pilotes québécois éligibles ou détenteurs de licences internationales FIA

Lundi 10 décembre 2018 par Eliane Gilain
Crédit photo: Bruno Dorais

Crédit photo: Bruno Dorais

Chaque année, la Fédération Internationale de l’Automobile dévoile une liste de tous les pilotes détenant ou étant éligibles directement à une licence de niveau international, généralement pour des séries d’endurance, mais également pour la monoplace. Parmi les centaines de pilotes concernés en vue de la saison 2019, un peu moins d’une vingtaine sont Québécois.

Outre la Super-licence accordée aux pilotes évoluant en Formule 1, il y a quatre grades possibles pour les licences internationales accordées par la FIA : Bronze, Argent, Or et Platine. Platine étant la plus haute classe dans laquelle des pilotes professionnels sont listés, tels Fernando Alonso, Sébastien Buemi ou le Québécois Bruno Spengler, qui évoluera de nouveau en DTM en plus de quelques courses d'Endurance en FIA WEC l'an prochain.

Particularité de cette liste, les 4 frères Wittmer, soit Kuno, Nick, Karl et Kurt figurent tous sur cette liste dévoilée les jours derniers par la FIA. Kuno est le seul qui détient une licence Or, tandis que ses trois frères ont le statut Argent, ce qui est excellent pour Kurt Wittmer (en photo ci-dessus, en série SPC) considérant qu’il n’a que trois saisons de SPC (Super Production Challenge) à son actif avant d'obtenir sa licence internationale.

Dans cette liste, on retrouve des noms familiers ces dernières années en Coupe Porsche GT3 Canada, tels Jean-Frédéric Laberge, Étienne Borgeat et Martin Harvey. Tous ont des licences FIA la Coupe Porsche GT3 canadienne, sanctionnée par l'IMSA étant par ailleurs considérée une série d’endurance.

Olivier Bédard détient également le statut Argent, bien que le triple couronné de la Coupe Nissan Micra a confirmé au Magazine Pole-Position que ce n’était pas dans ses plans immédiats de courir dans une série internationale d'Endurance.

Le pilote d’IndyCar Zachary Claman DeMelo, les pilotes de NASCAR Pinty’s Jean-François et Louis-Philippe Dumoulin, le pilote de Blancpain Mikaël Grenier et celui du Michelin Pilot Challenge (ex-IMSA Continental Challenge) Jesse Lazare sont tous considérés comme des pilotes de grade Argent.

De son côté, Alex Tagliani, qui court maintenant en NASCAR Pinty’s mais qui est un pilote bien connu d’IndyCar et d'Endurance, détient une licence Or, tout comme Jean-Sébastien Sauriol qui évolue occasionnellement dans des séries américaines d'Endurance. Emmanuel Anassis lui, multiple vainqueur dans le Challenge Ferrari et participant au Trophée Lamborghini, a le statut Bronze, tout comme l'ancien champion de Touring Car Alain Lauzière.

Dans les équipes d’Endurance, les pilotes Bronze et Argent ont beaucoup de valeur puisqu’il est souvent imposé de n’avoir pas plus d’un pilote Or ou Platine au sein d'un même équipage. Certaines séries ou catégories n’acceptent même pas les pilotes Platine afin de favoriser les pilotes amateurs ou semi professionnels. Rappelons aussi que dans certaines séries, on exige désormais que le pilote de grade Bronze effectue la séance de qualification et prenne le départ de la course.

Enfin, 19ème pilote québécois de ce tableau, mais non le moindre, Lance Stroll dispose bien évidemment d'une Super-licence F1.