Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Une première expérience pour Valérie Chiasson à Spa-Francorchamps

Une première expérience pour Valérie Chiasson à Spa-Francorchamps

Samedi 6 mai 2017 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Sébastien Krings

Crédit photo: Sébastien Krings

La pilote Valérie Chiasson, originaire de Repentigny (Québec) et désormais résidente du Grand Duché de Luxembourg, effectuait ce week-end ses débuts dans la série Porsche GT3 Cup Challenge Benelux, sur le prestigieux circuit de Spa-Francorchamps, en Belgique. Ayant tout à apprendre de la série et du circuit, elle s'est qualifiée seizième avant de devoir renoncer en course, à deux tours de la fin, suite à un accrochage. Elle retire toutefois de sa première course à vie en Europe de précieux enseignements pour la suite de la saison.

Première pilote féminine à atteindre une place de podium toutes-catégories au circuit Gilles-Villeneuve de Montréal (2015 en Coupe Nissan Micra) puis seule pilote féminine à disputer l'édition 2016 du Grand Prix du Canada (en Coupe Porsche GT3 canadienne), Valérie Chiasson s'attaque à un tout nouveau défi cette saison en pilotant dans un renommé championnat européen.

Sur le circuit de Spa-Francorchamps, considéré par beaucoup comme le plus beau circuit automobile au monde, mais aussi l'un des plus difficiles et dangereux,  Valérie Chiasson arrivait à ce premier week-end de la saison sans le moindre kilomètre préparatoire effectué aux commandes de la Porsche GT3 Cup de l'équipe DVB Racing. De plus, comme la Coupe Porsche GT3 Cup Challenge Benelux roulait en soutien du Championnat du monde d'Endurance (WEC - la série en piste annuellement aux fameuses 24 Heures du Mans), le temps alloué aux concurrents de Coupe Porsche était des plus restreint ce week-end.

« Je me suis appliquée à découvrir le circuit et la voiture durant les deux courtes séances d'essais libres jeudi » indique Valérie, qui précise : « j'avais bien sûr déjà piloté une GT3 Cup l'an dernier dans la Coupe Porsche canadienne mais les pneumatiques sont différents dans la série Benelux et, bien entendu, j'avais tout à apprendre du circuit de Spa-Francorchamps, qui comporte des virages très rapides et le fameux raidillon ».

Valérie savait toutefois qu'il lui serait impossible de se hisser dans la première moitié de peloton lors des qualifications, compte-tenu de son inexpérience. Malgré tout, elle parvint à se qualifier seizième (sur les vingt-et-un concurrents inscrits dans la série Benelux).

Disputée par un temps froid mais une piste toujours sèche, la course voyait Valérie maintenir sa position lors des premiers tours. Malheureusement, un accrochage lui fit perdre trois places peu après. Voiture trop endommagée, elle regagna finalement les garages à deux tours de l'arrivée. « Une portière et une roue étaient abîmées. Je suis restée en piste le temps maximal pour être classée et ainsi marquer des points pour l'équipe mais ça commençait à devenir vraiment dangereux dans le raidillon avec cette roue qui me ralentissait beaucoup et menaçait de casser à tout moment » explique la pilote.

« J'aurais bien sûr aimé terminer la course et me battre en milieu de peloton mais la plupart des pilotes évoluent dans la série depuis longtemps, ils connaissent la voiture et le circuit à la perfection tandis que moi, j'avais tout à apprendre. Plusieurs me disaient que c'était un peu de la folie que de faire ma première course à vie en Europe sur le circuit de Spa-Francorchamps, mais je suis contente de l'avoir faite. C'est la grosse course de la saison, en soutien du WEC, c'était important pour moi et mes partenaires, dont VB Energy et Evo Information Systeme, mes principaux soutiens de ce programme » confie Valérie Chiasson, qui est aussi la représentante canadienne de la Commission FIA "Women in Motorsport" qui encourage la participation féminine en sport automobile.

Valérie reprendra la piste dans deux semaines, le week-end des 20 et 21 mai prochains, pour le deuxième rendez-vous de la saison dans la Coupe Porsche GT3 Cup Challenge Benelux, sur un autre circuit de niveau international : Zandvoort, aux Pays-Bas. Elle y pilotera de nouveau la Porsche GT3 Cup numéro 26 de l'équipe DVB Racing avec qui la collaboration a d'emblée été fructueuse à Spa : « Ils comprennent que je débute dans la série et en Europe, ils ne m'imposent aucune pression négative, ce sont des professionnels et c'est un plaisir de travailler avec l'ingénieur et tous les membres de DVB Racing » conclut-elle.

Valérie Chiasson pilotera aussi au prochain Grand Prix du Canada, sur le circuit Gilles-Villeneuve à Montréal, dans la Coupe Porsche GT3 canadienne, mi-juin.