Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Lance Stroll : Son parcours du karting à la Formule 1... (+ vidéo)

Lance Stroll : Son parcours du karting à la Formule 1... (+ vidéo)

Mercredi 2 novembre 2016 par Eliane Gilain
Crédit photo: Bruno Dorais

Crédit photo: Bruno Dorais

Le nom de Lance Stroll est sur toutes les lèvres alors que le jeune pilote se prépare à faire son entrée dans le monde de la Formule 1. L’annonce de son volant à titre de pilote titulaire en Formule 1 sera faite demain en Angleterre, au siège social de Williams, l'équipe pour laquelle il disputera les Grand prix la saison prochaine.

On sait qu’il s’est illustré sur la scène internationale en gagnant le championnat de Formule 3 européenne cette année, au sein de l’écurie italienne Prema PowerTeam. Mais avant cela, qu’a-t-il fait ? Même s’il vit en Suisse depuis l’âge de 12 ans, Lance est tout de même un véritable pilote canadien et, avant de partir en Europe, il a débuté sa carrière sur les pistes de karting du Québec.

C’est en 2003, alors que Lance avait 5 ans, que sa passion pour la course automobile a débuté alors que son père Lawrence Stroll (par ailleurs propriétaire du Circuit Mont-Tremblant) lui a acheté son premier kart. En 2006, Lance effectue sa première course... et l'a gagnée. En 2008, il rafle le Championnat canadien (photo ci-dessus), la Coupe de Montréal et la Coupe du Québec en classe Micro Max. Il est aussi nommé recrue de l’année par la Fédération Sport Automobile du Québec.

En 2009, il passe à la catégorie Mini Max et est vice-champion canadien, champion de la Coupe de Montréal et de la Couque du Québec. Il participe également à la finale internationale de la ROK Cup et arrive en 7ème position dans la classe Mini ROK. Il est alors sacré pilote de l’année par la Fédération Sport Automobile du Québec.

Lance remporte de nouveau le championnat canadien en 2010, en Rotax Junior cette fois, et il finit deuxième en Coupe du Québec et premier au Florida Winter Tour en Mini Max. Il participe à la compétition américaine SKUSA Super Nationals et est champion en Rotax Junior de la Coupe de Montréal. C’est à ce moment qu’il est recruté pour faire partie de l’Académie Ferrari, le programme de développement des jeunes pilotes de la Scuderia.

En 2011, il fait le saut en Europe et participe au championnat italien qu'il termine en 18ème position. Il arrive aussi 9ème du WSK Euro Series et 15ème lors de la finale de WSK. Il multiplie alors les compétitions de karting et se classe aussi 16ème dans la Coupe Bridgestone en Europe, 11ème au championnat junior allemand, 25ème de la Coupe du monde CIK-FIA et 8ème du SKUSA Super Nationals. Les années suivantes se ressemblent, alors que Lance ne gagne pas de championnat en 2012 et 2013 mais se balade dans le Top 10 de la plupart des séries de karting auxquelles il prend part.

En 2014, il fait le sauf en monoplace en participant au championnat de Formule 4 italien au sein de l’écurie Prema PowerTeam. Il décroche le titre cette année-là sur une Tatuus F4-T014.

En 2015, il gagne la série de monoplaces Toyota en Nouvelle-Zélande, en plus de finir 5ème son année recrue en championnat de Formule 3 européenne, aux commandes d'une Dallara F312-Mercedes de chez Prema PowerTeam. Il signe 17 Top 6 et une victoire dans cette série. C’est aussi en 2015 qu’il fait le saut chez Williams alors que l'équipe anglaise profite du dernier week-end de la saison de F1 à Abou Dhabi pour le confirmer à titre de participant à son programme de formation des jeunes pilotes. La fin de saison est aussi marquée par sa participation au prestigieux Grand Prix de Macao en Formule 3, où il termine en 8ème position.

Finalement, comme on le sait, en 2016 il devient le plus jeune champion de la Formule 3 européenne (voir vidéo ci-dessous retrançant sa saison), et sera le remplaçant de Felipe Massa en Formule 1 chez Williams en 2017. Lance a également participé aux 24 Heures de Daytona sur un prototype Riley-Ford de Chip Ganassi l'hiver dernier. Son équipage a signé une 5ème place. Enfin, sachez qu'il a aussi été admis dans le club sélect "British Racing Driver’s Club Rising Star".

Le montant de 30 millions de $ a été avancé pour parler du coût de son volant en F1 l'an prochain. Un montant qui servirait évidemment à payer la place de Lance mais aussi d'aider l'équipe Williams à développer sa monoplace 2017. Un chiffre invérifiable à ce stade-ci, tout comme la rumeur qui veut que son père devienne actionnaire à 50% de l'équipe Williams... Reste une certitude : en tant que champion de F3, Lance n'a pas volé sa place en F1, peu importe le montant avancé pour faire de lui le remplaçant de Massa et le successeur de Jacques Villeneuve à titre de pilote canadien de Formule 1 !