Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Audi visera à la fois la victoire au Mans et à Daytona à compter de 2023 !

Audi visera à la fois la victoire au Mans et à Daytona à compter de 2023 !

Jeudi 29 avril 2021 par Julie Bouchard
Crédit photo: Audi Motorsport Communications

Crédit photo: Audi Motorsport Communications

Audi sera de retour au plus haut échelon des courses d’Endurance avec des prototypes équipé d’une motorisation hybride (essence-électricité), à compter de 2023. L’annonce avait été faite en novembre dernier, mais aujourd’hui, la marque allemande a donné davantage de détails sur le projet.

La voiture qui succédera aux fameuses Audi R18 fera ainsi son retour aux 24 Heures du Mans et aux 12 Heures de Sebring, en plus de débuter aux 24 Heures de Daytona (Audi n’y a encore jamais participé avec ses prototypes), dans le cadre de la réglementation LMDh, en vigueur en IMSA WeatherTech SportsCar et au Mans.

« La catégorie LMDh correspond parfaitement à notre nouvelle vision du sport automobile » déclare Julius Seebach, directeur général d'Audi Sport GmbH et responsable du sport automobile chez Audi. « Les règlements LMDh nous permettent d'aligner des voitures de course fascinantes dans des épreuves prestigieuses à travers le monde. De plus, les coûts seront contrôlés avec la synergie mise en place au sein du groupe Volkswagen pour mener à bien notre projet » ajoute-t-il.

Le nouveau prototype est construit en étroite collaboration avec la société sœur de la marque, Porsche. « Une grande force du groupe Volkswagen est la collaboration des marques dans le développement des voitures de route » confie Seebach. « Nous transférons maintenant ce modèle éprouvé au sport automobile. Néanmoins, notre nouveau prototype sera tout autant une véritable Audi que l'Audi RS e-tron GT1 qui a été lancée récemment et qui a également été développée sur une plate-forme partagée avec Porsche » précise-t-il.

Ce nouveau prototype LMDh est en cours de création chez Audi Sport, en parallèle au programme que la marque va aussi lancer en Rallye-Raid. « Bien sûr, l'équipe de Rallye-Raid est sous une plus grande pression de temps, car il ne reste qu'un peu moins de huit mois avant notre première participation au Rallye Dakar en janvier 2022 » déclare de son côté Andreas Roos, responsable des engagements officiels chez Audi Sport. Il ajoute : « Mais nous voulons aussi être parfaitement prêts pour notre retour au Mans et en IMSA. C’est pourquoi nous menons les deux projets en parallèle ».

Le partenaire châssis, que l’on soupçonne être Dallara avec qui Audi a souvent travaillé, du programme prototype sera annoncé sous peu. Quant au concept de moteur, il a déjà été arrêté. Une fois la voiture assemblée, un programme d'essais intensifs suivra en 2022. La première course est prévue pour les 24 Heures de Daytona en janvier 2023.

La réglementation LMDh, qui impose plusieurs éléments monotypes pour une réduction maximale des coûts, ouvre la porte à la participation d’équipes clientes en plus de l’engagement officiel. Visiblement, c’est une option qui intéresse la direction d’Audi Sport : « Avec le projet LMDh, nous poursuivrons la philosophie de nos premières années dans les prototypes » déclare Andreas Roos. « L'Audi R8 n'a pas seulement été le prototype le plus réussi de son époque de 2000 à 2006, avec 63 victoires en 80 courses, mais elle a également connu un grand succès entre les mains de nos clients car elle était facile à gérer pour les équipes privées. Notre objectif est donc de proposer aux équipes clients professionnelles d’engager cette nouvelle voiture dès le départ, en parallèle des engagements officiels d’Audi Sport. Nous évaluons actuellement en interne comment cela fonctionnera » conclut-il.

Audi souhaite avoir plusieurs équipes pour se battre pour la victoire au général et les titres de champion aux 24 Heures du Mans, aux 24 Heures de Daytona, aux 12 Heures de Sebring, en Championnat du Monde d'Endurance (WEC) et en série IMSA WeatherTech SportsCar dès le début de la saison 2023. Le tout toujours dans le cadre de la catégorie LMDh qui verra aussi la participation d’Acura, Porsche, Ferrari et d’autres manufacturiers qui seront confirmés dans les prochaines semaines.

De leur côté, Toyota, Alpine et Peugeot ont pour l'instant choisi la catégorie LMh pour développer leurs nouveaux prototypes. Les débuts de cette nouvelle catégorie ont lieu ce samedi en Belgique, dans le cadre des 6 Heures de Spa-Francorchamps. Pour cette première course 2021 du WEC, seul Toyota est en piste avec ses nouvelles Hypercar LMh.