Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Après Audi et Porsche, Acura annonce son arrivée dans la future catégorie LMDh (+ vidéo)

Après Audi et Porsche, Acura annonce son arrivée dans la future catégorie LMDh (+ vidéo)

Mardi 26 janvier 2021 par Julie Bouchard
Crédit photo: Jake Galstad / LAT Images

Crédit photo: Jake Galstad / LAT Images

Après l’annonce des engagements d’Audi puis de Porsche le mois dernier, une autre bonne nouvelle est arrivée aujourd’hui de la part d’Acura, qui a confirmé son engagement dans la nouvelle catégorie LMDh de la série IMSA WeatherTech SportsCar à compter de 2023.

Honda, qui va se retirer de la F1 à la fin de cette année, va donc poursuivre plus que jamais son engagement nord-américain en sport automobile, avec l’IndyCar sous son nom et l’Endurance au nom d’Acura. Le signal est fort car Acura est déjà présent en IMSA, dans les catégories DPi et GTD, et cela signifie donc que la marque va rester dans la série au-delà du règlement DPi actuel, qui se termine fin 2022.

« Acura Motorsports confirme aujourd'hui qu'elle continuera à concourir dans la catégorie supérieure du championnat IMSA WeatherTech SportsCar en 2023 sous le nouveau format Le Mans Daytona hybride (LMDh) » confirme la marque. Ce faisant, Acura est donc le troisième constructeur mondial à annoncer sa participation au LMDh. Cette catégorie sera aussi admissible aux 24 Heures du Mans, où Peugeot, Toyota et Glickenhaus, le petit constructeur américain de voitures de sport, ont déjà annoncé leur participation en catégorie LMh (équivalente au LMDh mais avec châssis différents).

En IMSA, Acura a remporté les titres pilotes, équipes et constructeurs ces deux dernières années dans la classe Daytona Prototype international (DPi). En plus de cela, le titres pilotes et équipes en classe GT Daytona (GTD) ont été conquis en 2019 et 2020, avec le modèle NSX GT3 engagé par le Meyer-Shank Racing.

« Nous tous, au sein de l’IMSA, sommes très enthousiastes face à la réponse au concept de la catégorie LMDh et sa convergence mondiale » a déclaré le président de l'IMSA, John Doonan. « Compte-tenu des engagements déjà annoncés et du nombre de constructeurs automobiles qui continuent d'étudier le projet de s’inscrire en LMDh, pour ce qu’il représente notamment en tant que plate-forme de marketing et de technologie, il y a un espoir énorme pour l'avenir de notre sport. Nos fidèles fans du monde entier seront ravis » ajoute-t-il. Il est vrai que depuis quelques semaines, les bonnes nouvelles se succèdent dans le monde de l’Endurance, avec un fort engouement pour les catégories de voitures prototypes.

Après avoir été mené par le Team Penske de 2018 à 2020, cette année, le programme Acura DPi est divisé en deux équipes, le Meyer Shank Racing (photo ci-dessus) et le Wayne Taylor Racing, chacune alignant une Acura ARX-05. Bien qu'aucune annonce du recrutement d’une équipe en particulier pour gérer le futur programme LMDh n'ait été faite aujourd’hui par Acura Motorsports, Michael Shank, copropriétaire du Meyer-Shank Racing (dont le groupe Liberty Media - propriétaire de la F1 - est désormais actionnaire), se dit ravi : « C’est une nouvelle très excitante pour nous en tant qu’équipe. Nous savons que ce sera à un niveau très élevé. Je suis avec eux depuis cinq ans maintenant et leur engagement est sans égal. J'ai hâte de voir à quoi ressemblera ce projet final LMDh ».

Le concept LMDh a été annoncé il y a tout juste un an au Daytona International Speedway, en tant que plateforme partagée entre l’IMSA et l’Automobile Club de l’Ouest (ACO), les organisateurs des 24 Heures du Mans et du Championnat du monde d’Endurance (WEC). Le LMDh est basé sur une voiture à coût limité ayant la même base (la voiture complète sans carrosserie, moteur ou système hybride) que la prochaine génération des Le Mans Prototype 2 (LMP2). Les châssis LMDh seront tous construits par l'un des constructeurs agréés, soit Dallara, Ligier, Multimatic ou Oreca.

Chaque manufacturier engagé sera ensuite libre de développer son propre moteur à essence et sa carrosserie stylisée. Bosch, Williams Advanced Engineering et Xtrac travailleront de concert pour fournir le groupe motopropulseur hybride, identique pour toutes les voitures LMDh. Avec le moteur à combustion interne du constructeur et le groupe motopropulseur hybride, chaque voiture LMDh aura une puissance combinée de plus de 670 chevaux (500 kilowatts).

En vidéo ci-dessous, voyez le court vidéo diffusé par Acura Motorsports pour annoncer sa venue en LMDh et rappeler son historique de succès en IMSA...