Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Mikaël Grenier de retour aux 24 Heures de Daytona !

Mikaël Grenier de retour aux 24 Heures de Daytona !

Mardi 12 janvier 2021 par Eliane Gilain
Crédit photo: Didier Schraenen

Crédit photo: Didier Schraenen

Le pilote québécois Mikaël Grenier, qui a disputé la saison dernière l'intégralité de la saison en GT World Challenge Europe, sera de retour au volant de la Mercedes AMG GT3 Evo de l'écurie SunEnergy 1 dans deux semaines lors de la prestigieuse course des 24 Heures de Daytona. Cette épreuve donnera le coup d’envoi à la saison d'IMSA WeatherTech SportsCar et elle s'annonce très disputée avec une hausse des inscrits dans trois des quatre catégories, dont la classe GTD dans laquelle évoluera la Mercedes que pilotera Grenier.

Mikaël Grenier n’en est pas à sa première participation à l’épreuve alors qu’il avait pris part à la course avec cette même équipe en 2018, en plus cette année-là de faire aussi les 12 Heures de Sebring (photo ci-dessus) et les 6 Heures de Watkins Glen. « Je suis ravi d’être de retour au sein de SunEnergy 1 Racing pour les 24 Heures de Daytona » indique le pilote de Québec. Le propriétaire de l’écurie d'origine australienne, Kenny Habul, sera bien entendu au volant pour la course, avec Lucas Stolz et Raffaele Marciello pour compléter l'équipage. Ce dernier était en piste l'an dernier en GT World Challenge Europe, comme Grenier, au sein de l’écurie AKKA ASP Team et il a terminé au 2ème rang au classement général. Stolz était quant à lui chez Haupt Racing Team et a terminé 4ème au Championnat. Lui et Marciello sont des pilotes représentants Mercedes en GT3.

Grenier a pu se remettre dans l’esprit de la compétition nord-américaine lors de son passage aux 8 Heures d’Indianapolis, dans le cadre de la série Intercontinental GT Challenge, avec Kenny Habul en octobre dernier. Ils avaient terminé au 9ème rang lors d’une épreuve spectaculaire, notamment en raison des fortes averses de pluie tôt dans la course.

Même si la compétition est très relevée dans la clase GTD de l'IMSA, Mikaël se dit confiant quant à ses chances de viser la victoire : « à Daytona, lorsque nous perdons un tour, nous avons la possibilité de le rattraper lorsqu’il y a une voiture de sécurité. Mon but est d’être sur le tour du meneur à la 20ème heure, si c’est le cas, je pense que nous avons de bonnes chances de remporter l’épreuve. Je suis vraiment heureux de débuter ma saison de course au Daytona International Speedway, de plus, je pense que nous avons un équipage gagnant ».

Le Québécois n’a toutefois pas que de bonnes nouvelles à partager aujourd’hui : « malheureusement, je ne retournerai pas au sein de l’écurie Emil Frey Racing cette saison » explique-t-il. La nouvelle inattendue est venue à quelques jours de Noël. « Ma saison était plus ou moins confirmée depuis l’épreuve à Spa-Francorchamps puisque nous avions eu du succès cette année et que l’équipe était bien soudée » ajoute-t-il en référence à ses performances en GT World Challenge Europe avec l'une des Lamborghini engagées par l'écurie suisse Emil Frey.

« Le 22 décembre, j’ai reçu un courriel qui me disait qu’on ne continuait pas ensemble » relate Grenier. « Bien évidemment je suis déçu de la situation, surtout de recevoir cette nouvelle par courriel, à quelques jours de Noël. Par contre, avec la pandémie, les équipes cherchent du financement et doivent resserrer les budgets. C’est dommage de le savoir aussi tard, mais j’ai eu 3 belles années avec l’équipe » conclut-il. Pour l’instant, Mikaël n’a pas concrétisé ses plans pour 2021 au-delà de sa participation aux prochaines 24 Heures de Daytona, mais il espère en savoir plus au courant du mois de février.