Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Marc-André Côté : Un ingénieur québécois avec l'équipe Prodrive en Angleterre !

Marc-André Côté : Un ingénieur québécois avec l'équipe Prodrive en Angleterre !

Jeudi 4 janvier 2018 par Eliane Gilain
Crédit photo: collection personnelle Marc-André Côté

Crédit photo: collection personnelle Marc-André Côté

Si plusieurs pilotes canadiens parviennent à briller à l’étranger, le parcours de ceux qui ne prennent pas place derrière le volant est moins connu. Pourtant, ingénieurs, mécaniciens, relationnistes et autres font un travail essentiel dans le monde du sport automobile. Et nombre de Québécois travaillant dans ces domaines se démarquent également à l’international.

C’est notamment le cas de Marc-André Côté, âgé de 28 ans et qui vit désormais son rêve au sein de l’écurie Prodrive, qui prépare entre autres les Aston Martin de compétition, en Angleterre.

Le parcours de Marc-André aurait de quoi faire des jaloux, lui qui a repoussé les limites et est parvenu à faire sa place de l’autre côté de l’océan... C’est en 2011 qu'il s’est lancé dans la course automobile, débutant comme ingénieur de données dans la série de voitures de tourisme canadienne (CTCC) pour l’équipe d’Alain Lauzière, avec ses Mini Cooper de classe Touring. Il était alors également impliqué dans la Formule SAE à l’École de Technologie Supérieure de Montréal, un établissement qu’il a fréquenté jusqu’en 2013.

« En CTCC, j’ai rencontré Jérimy Daniel et j’ai travaillé avec l’équipe TRC en série Star Mazda comme ingénieur. Puis, l’équipe a fait le saut en Coupe Porsche canadienne où j’ai travaillé à titre d’ingénieur durant la saison 2014. J’avais déjà acquis de l’expérience dans cette série car j'y avais précédememtn travaillé pour l'équipe de Martin Harvey » nous explique Marc-André.

Après la saison 2014, l'ingénieur québécois s’est rendu en Angleterre pour effectuer une maîtrise de recherche reliée à un manufacturier de pneus en championnat du monde de Rallye. Pendant sa maîtrise, Côté s’est aussi occupé de la voiture de Pietro Fittipaldi en Formule 3, au sein de l'équipe Fortec Motorsports durant les fins de semaine. Un travail "étudiant" dont plusieurs rêveraient. Les choses se sont enchaînées rapidement par la suite : « À partir de la mi-2015, j’ai travaillé à temps partiel avec l’écurie JRM, qui est le bras européen de Nissan Motorsport (Nismo). Enfin, début 2017, je suis allé chez Prodrive où je m’occupe du programme client Aston Martin. Je suis ingénieur sur des voitures GT3 de clients qui participent à des séries telles que Blancpain Endurance, le championnat anglais GT, la série GT3 Le Mans Cup, etc.».

Marc-André ne vient pas d’une famille de passionnés par le sport automobile. Depuis son plus jeune âge, il regardait les Grand Prix de Formule 1, mais sans plus. À 28 ans, il a réalisé le rêve de beaucoup en participant même aux 24 Heures du Mans à titre d’ingénieur ! « Le meilleur conseil que je peux donner aux jeunes Québécois qui souhaitent monter dans le sport automobile, c’est de suivre leurs rêves et d’aimer ce qu’ils font. Être ingénieur est un rêve atteignable, mais plusieurs n'y arrivent pas, par peur de faire le saut dans un autre pays. Il faut être prêt à montrer une certaine détermination, ça impressionne beaucoup les futurs employeurs !» confie-t-il. « Une chose très importante, c'est l’expérience. Il faut en avoir si on souhaite percer dans les grandes équipes, dans les séries mondiales. Il faut être prêt à donner son temps et les gens vont être ouverts à vous recevoir ! » conclut-il.

Marc-André quitte le Québec ce soir pour retourner en Angleterre, son nouveau pays de résidence. L'équipe Prodrive sera une fois encore très occupée cette année, avec notamment des Aston Martin inscrites dans différentes séries de classe GTE, GT3 et GT4.