Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

La Belgique prend la place du Rallye de Grande-Bretagne au calendrier 2021 du WRC !

La Belgique prend la place du Rallye de Grande-Bretagne au calendrier 2021 du WRC !

Vendredi 8 janvier 2021 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Hyundai Motorsport

Crédit photo: Hyundai Motorsport

La seconde tentative sera-t-elle la bonne ? Après avoir été intégré au calendrier révisé de la saison 2020 du Championnat du monde des rallyes (WRC), le Rallye d’Ypres, en Belgique, a été retiré quelques semaines plus tard en raison des restrictions gouvernementales interdisant les grands rassemblements dans ce pays européen.

Aujourd’hui, le promoteur du WRC annonce que la Belgique organisera une manche du Championnat du Monde FIA des Rallyes 2021, l'ajout du Renties Ypres Rally Belgium au calendrier étant officialisée. L'épreuve sur asphalte sera disputée en août, à une date à confirmer. Elle remplacera le rendez-vous proposé par le Royaume-Uni en Irlande du Nord, qui doit malheureusement être annulé en raison des incertitudes planant sur les aides publiques.

Si de nouveaux problèmes engendrés par les décisions politiques n’empêchent pas de nouveau la tenue de l’événement, la Belgique deviendra le trente-cinquième pays à organiser une manche du WRC depuis la création du championnat en 1973.

Organisé pour la première fois en 1965, le Rallye d'Ypres s'est rapidement imposé comme l'un des rallyes les plus difficiles d'Europe. Le Belge Thierry Neuville (2018, photo ci-dessus) et l’Irlandais Craig Breen (2019), son équipier chez Hyundai Motorsport, figurent à son palmarès. L’édition 2021 comprendra trois jours de compétition avec un parc d'assistance installé au cœur de la Grand-Place d'Ypres, dans le nord du pays (partie non francophone).

Jona Siebel, directeur général du WRC Promoter, a mis l'accent sur le fait qu'Ypres proposait un défi alléchant pour les équipes, les pilotes et les copilotes. « Ypres est l'une des principales pierres angulaires du rallye européen depuis plus d'un demi-siècle », a-t-il confié. « Sa promotion dans le championnat du monde en fera l'un des défis les plus redoutables de la saison et je suis ravi que le championnat se rende enfin en Belgique après les événements de l'an passé. Ses pièges sur des routes étroites bordées de grands fossés ainsi que certaines spéciales nocturnes et les risques météorologiques offriront des sensations fortes aux fans » a-t-il ajouté. Siebel a également fait état des difficultés du Rallye d'Irlande du Nord (nouvel emplacement pour le Rallye de Grande-Bretagne, l’ancien RAC Rally) à obtenir le soutien gouvernemental requis en ces temps difficiles. « Nous sommes toujours très enthousiastes à l'idée d'y organiser une manche du WRC et nous avons hâte de poursuivre nos discussions pour 2022 » a-t-il précisé à propos de cet événement. Ce sera la première fois dans l’histoire du championnat que la Grande-Bretagne ne présentera pas son traditionnel événement deux années de suite.

« Nous savions que nous serions peut-être confrontés à de nouveaux problèmes en cette nouvelle année. Bobby Willis et son équipe ont fait beaucoup d'efforts pour amener le WRC en Irlande du Nord et nous sommes très déçus qu'il n'y ait pas de rallye au Royaume-Uni cette année. Le Renties Ypres Rally Belgium aura ainsi l'occasion de le remplacer après la tentative de novembre dernier. Cette épreuve mettra en valeur l'ADN du rallye avec un parcours reliant Ypres à Spa-Francorchamps, deux lieux emblématiques du sport automobile belge. Je suis impatient d'y être » a commenté Yves Matton, le directeur rallyes à la FIA qui est également natif de Belgique.

En octobre dernier, le Renties Ypres Rally Belgium avait été nommé sur la liste d'épreuves de réserve pour 2021. Il est donc logique qu’il soit promu, sachant d eplus que les organisateurs du WRC souhaitent avoir le plus d’épreuves possibles en Europe cette année, pour éviter les problèmes reliés aux restrictions de voyage qui seront manifestement encore en vigueur une bonne partie de l’année.

« L'année dernière, nos bénévoles ont prouvé qu'ils pouvaient s'adapter rapidement pour organiser une épreuve du WRC dans de brefs délais » a déclaré Alain Penasse, président du Club Superstage, l’organisateur de l'épreuve. « Cela n'avait malheureusement pas pu se concrétiser, mais nous serons ravis d’accueillir le WRC pour la première fois à la mi-août. Nous réutiliserons les grandes lignes du format proposé l'an passé. Il avait été clairement apprécié des concurrents puisque nous avions une liste impressionnante des engagés avec 140 équipages inscrits pour l'édition 2020 avant que celle-ci doive être annulée » a-t-il ajouté.

De son côté, Bobby Willis, promoteur du Rallye d'Irlande du Nord, a expliqué que les fonds publics requis n'étaient pas disponibles cette année pour garantir le succès d'une épreuve de WRC : « L'office du tourisme de l'Irlande du Nord reconnaît que le fait d'accueillir un rallye en 2021 représentait une opportunité en or pour faire connaître la région à l'échelle mondiale tout en célébrant notre patrimoine en sport automobile. Cependant, il estime que les problèmes reliés au Covid-19 pourrait réduire de manière substantielle les bénéfices économiques traditionnellement apportés par le WRC et qu'un tel investissement ne garantirait pas par conséquent le meilleur rapport qualité-prix aux fonds publics dans le contexte actuel. Nous devons accepter cette situation pour 2021 et nous reconcentrer sur nos discussions afin d'explorer toutes les pistes qui s'offrent à nous en 2022 ».

La saison 2021 de WRC va débuter le 21 janvier avec le traditionnel Rallye de Monte-Carlo. Présentement, 11 épreuves sont prévues entre janvier et novembre. Le Kenya fin juin, le Chili en septembre et le Japon, pour la clôture de la saison en novembre, sont les trois seules manches hors Europe. Pour le calendrier complet, cliquez ici.