Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

WRC : Vainqueurs au Rallye de Monza, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia remportent leur septième titre mondial !

WRC : Vainqueurs au Rallye de Monza, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia remportent leur septième titre mondial !

Dimanche 6 décembre 2020 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Toyota Gazoo Racing

Crédit photo: Toyota Gazoo Racing

De 14 manches prévues à l’origine, la saison 2020 du Championnat du monde des rallyes (WRC) n’en a finalement eu que la moitié et c’est l’atypique Rallye de Monza qui a présenté la 7ème épreuve, ce week-end. Cet événement, basé sur un Sprint devenu le Monza Rally Show, était attendu par les spécialistes de l’asphalte qui avaient hâte d’en découdre sur un parcours tracé principalement sur la piste et les chemins annexes à l’Autodrome de Monza, en plus de quelques spéciales sur des routes montagneuses au nord de la magnifique région de Bergame. Mais c’était sans compter sur la météo : neige, pluie, brume, boue, ont rendu le parcours extrêmement piégeux.

Sébastien Ogier et Julien Ingrassia (Toyota Yaris WRC, photo ci-dessus et sur le podium en bas) avaient pris le départ de cette dernière manche de la saison avec quatorze points de retard sur leurs équipiers Elfyn Evans et Scott Martin. Si les Français prenaient les devants samedi matin, le rythme d’Evans et Martin leur permettait de rester au contact et idéalement placés pour remporter leur premier titre mondial.

Mais les espoirs d'Elfyn Evans et de son co-pilote se sont envolés hier lorsqu'il partaient à la faute sur les routes montagneuses recouvertes de neige, qui donnaient à ce rallye un petit air de Monte-Carlo ! Sébastien Ogier n'avait alors plus qu'à gérer lors de la dernière étape pluvieuse de ce dimanche sur le circuit de Monza, pour s'imposer avec 13''9 d'avance et être couronné avec une marge de huit points sur son équipier. Un succès portant le total des pilotes français à seize titres sur les dix-sept dernières années, avec les 9 de Sébastien Loeb auxquels s’ajoutent désormais les 7 d’Ogier. Seul Ott Tänak l’an dernier avait brisé cette hégémonie.

Après avoir évité toute erreur lors des averses incessantes à Monza et des chutes de neige dans les Alpes italiennes, Sébastien Ogier a tout de même connu une dernière frayeur dans les ultimes kilomètres de la Power Stage, alors que ses essuie-glaces ne fonctionnaient plus un temps, le laissant sans visibilité et pare-brise boueux. « C'était effrayant ! » confie Ogier, qui a désormais remporté le titre avec trois constructeurs différents. « Je savais qu'il restait encore de petits portails à franchir et cela aurait été difficile en ne voyant rien. Le week-end a été difficile et nous sommes bien sûr désolés pour Elfyn. Il a fait une saison très solide et régulière, et nous avons pris beaucoup de plaisir à se battre contre lui. Je suis sûr que ce sera le cas aussi l'année prochaine ! » a-t-il ajouté.

Le champion 2019 Ott Tänak (Hyundai i20 WRC) termine deuxième, 1''4 devant son équipier Dani Sordo. Ce double podium permet à Hyundai Motorsport de remporter son deuxième titre consécutif chez les constructeurs, avec cinq points d’avance sur Toyota.

Meneur vendredi matin, Esapekka Lappi (Ford Fiesta WRC) termine quatrième pour égaler son meilleur résultat de la saison. Le Finlandais pointe à 45''7 du vainqueur tout en comptant 21''6 d'avance sur Kalle Rovanperä (Toyota Yaris WRC).

Sixième, Andreas Mikkelsen (Skoda Fabia Rally2) s'impose dans la catégorie WRC3 tout en devançant Oliver Solberg (Skoda Favia Rally2) et Jari Huttunen (Hyundai i20 R5), qui remporte le titre en WRC3. Couronné en WRC2, Mads Østberg (Citroën C3 R5) s'impose une dernière fois cette saison devant Pontus Tidemand (Skoda Fabia Rally2).

Reparti dimanche matin après sa déception de la veille, Elfyn Evans se classe finalement vingt-sixième. Quant à Thierry Neuville, il a abandonné dès la 4ème spéciale vendredi, après avoir heurté un mur de chicane.

Ce succès donne à Ogier et Ingrassia leur 7ème titre après ceux de 2013 à 2018. Il n’y aura donc pas eu que Lewis Hamilton comme septuple champion du monde en 2020 ! Au classement final du championnat, le duo français totalise 122 points. Evans et Martin terminent tout de même vice-champions (114 points), devant Tänak et Järveoja (105), Neuville et Gilsoul (87), Rovanperä et Halttunen (80). Les premiers équipages Ford (Lappi et Ferm puis Suninen et Lehtinen) finissent aux 6ème et 7ème rangs. Au championnat des manufacturiers, c’est Hyundai qui récolte le titre, 5 points devant Toyota (241 à 236). Ford est troisième avec 129 points.

La prochaine saison de WRC devrait débuter dès le mois prochain, avec le traditionnel Rallye de Monte-Carlo. En espérant bien sûr que celui-ci puisse avoir lieu en dépit des restrictions gouvernementales en vigueur. Les 12 manches de la saison 2021 sont :

21-24 janvier : Monte-Carlo (asphalte)
11-14 février : Suède (neige-glace)
22-25 avril : Croatie (asphalte)
20-23 mai : Portugal (terre)
3-6 juin : Sardaigne - Italie (terre)
24-27 juin : Kenya (terre)
15-18 juillet : Estonie (terre)
29 juillet-1er août : Finlande (terre)
19-22 août : Grande-Bretagne (terre)
9-12 septembre : Chili (terre)
14-17 octobre : Espagne (asphalte)
11-14 novembre : Japon (asphalte)

Crédit photo: Toyota Gazoo Racing