Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Victoire et titre mondial pour Lewis Hamilton; Lance Stroll neuvième au Grand Prix de Turquie

Victoire et titre mondial pour Lewis Hamilton; Lance Stroll neuvième au Grand Prix de Turquie

Dimanche 15 novembre 2020 par Julie Bouchard
Crédit photo: Mercedes F1 / LAT Images

Crédit photo: Mercedes F1 / LAT Images

La première victoire de Lance Stroll en Formule 1 devra encore attendre, en revanche le septième titre mondial de Lewis Hamilton lui, est désormais assuré au terme de la victoire du pilote de l’écurie Mercedes ce dimanche au Grand Prix de Turquie.

Lewis Hamilton a donné une leçon de pilotage mais surtout de stratégie à tous ses rivaux, en route vers sa 10ème victoire de la saison. Plus important encore, ce gain acquis sur la piste détrempée de l’Istanbul Park lui permet de s’assurer du titre mondial 2020 et ainsi égaler au palmarès le record de Michael Schumacher.

Hamilton avait commencé la course à la sixième place, était passé à la troisième à mi-chemin au premier tour, puis était retombé à la sixième place à la fin de ce tour 1 après une erreur au virage 9. Mais ce fut sa seule erreur de la course.

C’est Lance Stroll qui a dominé la majeure partie de ce Grand Prix. Après un départ parfait depuis la pole position, le pilote québécois a rapidement pris ses distances sur son coéquipier Sergio Pérez, qui avait pris un meilleur envol que Max Verstappen (Red Bull-Honda). Les deux Racing Point-Mercedes ont monopolisé les avant-postes jusqu’au 10ème tour, instant des premiers arrêts aux puits. Stroll reprit les commandes peu après et semblait en parfait contrôle de la situation, portant de nouveau son avance à plus de 5 secondes sur Pérez.

Mais tout s’est enrayé peu après la mi-course. Alors que la piste séchait quelque peu, Racing Point ne fit pas entrer aux puits son pilote en tête… mais plutôt Pérez, alors 2ème ! Une erreur stratégique assez majeure car l’avance de Stroll, en pneus pluie, fondit évidemment comme neige au soleil. De plus, lorsqu’il passa enfin changer ses pneus, il apparut clairement que la Racing Point No.18 était très capricieuse en gommes intermédiaires et Lance allait dégringoler peu à peu au classement. Il termine 9ème, bien loin des objectifs que sa première pole position en F1 pouvait laisser augurer.

« C’est vraiment difficile de comprendre ce qui s’est passé aujourd’hui » indique Lance, dépité. « J'ai pris un bon départ depuis la pole position et j'ai pu accumuler une avance de plus de 10 secondes dans le premier relais, ce qui nous a donné une véritable plate-forme pour le deuxième relais en vue d’obtenir un excellent résultat. Malheureusement, j'ai ensuite eu beaucoup de mal à avec les pneus intermédiaires. L’équipe a toutefois fait le bon choix aux puits, car il ne semblait pas que des conditions glissantes arriveraient. Mais c’était épouvantable avec la deuxième série de gommes intermédiaires, je ne pouvais pas pousser pour regagner des places. Avec le recul, peut-être que rester hors trajectoire aurait permis aux pneus de se nettoyer, mais c’est facile à dire avec le recul. Obtenir la pole hier a été une belle réussite, mais l’objectif n’est pas atteint ce dimanche. C'était quand même amusant de mener autant de tours, mais nous n'en avons pas assez mené ! Bien que je sois frustré aujourd'hui, je suis content que "Checo", mon coéquipier, ait marqué de précieux points pour l’équipe. Nous allons maintenant nous concentrer sur les dernières courses » a-t-il ajouté.

Ayant bénéficié d'une meilleure stratégie d'arrêts, Sergio Pérez a en effet été constant aux avant-postes. Il croise le fil d’arrivée en 2ème position, à 31 secondes d’Hamilton. Le Mexicain a dû défendre sa 2ème place dans les derniers tours face à Sebastian Vettel, qui a profité d’un tête-à-queue de Charles Leclerc pour remporter le duel des pilotes Ferrari et ainsi compléter le podium.

Assurément, la Scuderia Ferrari était l’exemple à suivre en matière de stratégie à Istanbul. Première à faire entrer ses pilotes aux puits pour des pneus intermédiaires, elle a permis à Vettel et leclerc de remonter des 12ème et 14ème places de départ aux 3ème et 4ème rangs au fil d’arrivée.

Carlos Sainz (McLaren-Renault) complète le Top 5, devant le duo Red Bull composé d’un Max Verstappen qui s’est offert deux tête-à-queue, et d’un Alex Albon plutôt compétitif mais aux prises, lui aussi, avec une voiture fonctionnant mal en gommes intermédiaires.

La seconde McLaren, pilotée par Lando Norris, Lance Stroll et daniel Ricciardo (Renault) complètent l’ordre des pilotes marquant des points. Quant à la recrue Nicholas Latifi, il a été le premier à abandonner suite à un souci mécanique. Le Canadien partait dernier avec sa Williams-Mercedes et il a été, comme beaucoup, surpris en tête-à-queue sur ce très piégeux circuit de l’Istanbul Park. Pour le classement final complet, cliquez ici.

La victoire de Lewis Hamilton était suffisante pour le voir remporter le championnat du monde, mais elle était encore plus assurée après la course désastreuse de Valtteri Bottas, son coéquipier et le seul qui aurait pu empêcher Hamilton d’être couronné aujourd'hui. Mais Bottas n'a jamais semblé à l’aise sous la pluie - une caractéristique pourtant souvent notée chez les pilotes Finlandais et leur expérience de rallye -, ne payant de multiples tête-à-queue avant de finir 14ème.

Le prochain Grand Prix aura lieu le 29 novembre, sur le circuit international de Sakhir, au royaume de Bahreïn. Ce sera la première course hors Europe du monde de la Formule 1 cette saison, après que toutes les autres courses en Asie, Océanie et Amérique aient été annulées cette saison.