Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

5 choses à savoir sur… La Classique d’automne au Circuit Mont-Tremblant !

5 choses à savoir sur… La Classique d’automne au Circuit Mont-Tremblant !

Vendredi 27 septembre 2019 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Mélanie Drolet

Crédit photo: Mélanie Drolet

Présenté ce week-end, cet événement annuel est bien souvent celui qui attire le plus de spectateurs et de concurrents inscrits parmi toutes les quatre rendez-vous officiels présentés au Circuit Mont-Tremblant dans la saison. 3 séries canadiennes y disputent d'ailleurs leur finale... Mais la Classique d’automne, c’est quoi exactement ?

1. La Formule 1… c’était à la Classique d’automne ?

Deux épreuves du Championnat du monde de Formule 1 ont eu lieu au Circuit Mont-Tremblant, en 1968 et 1970. Jacky Ickx y fut le héros les deux fois, en 1968 car, alors jeune pilote prometteur de la Scuderia Ferrari, il se brisa une jambe aux essais et fut bien sûr incapable de disputer la course (remportée par Denny Hulme sur McLaren-Ford Cosworth) et la seconde car Ickx gagna le Grand Prix, toujours sur Ferrari et devant son coéquipier Clay Regazzoni. De par les dates, le 22 septembre 1968 puis le 20 septembre 1970, on peut considérer que ces épreuves préfiguraient la Classique d’automne, mais elles s’appelaient bien évidemment Grand Prix du Canada !

2. Un dénomination qui remonte aux années 1990.

Appelé autrefois par le Grand National Canadian Run-off alors que des séries comme la GM/Player’s, F1600 Esso/Protec, F2000 Export A ou encore Honda/Michelin y disputaient leur dernier rendez-vous de la saison, le rendez-vous était dans les années 1980 un incontournable. Des compagnies comme Player’s et GM y présentaient ainsi, en alternance avec une manche dans l’Ouest, leur événement qui allait désigner du titre de champion national car disputé à la fois par les pilotes de la série Ouest et Est. La fin des activités de ces séries semi-professionnelles du sport automobile canadien, au début des années 1990, a mis fin à l’appellation de Canadian Run Off.

3. Une histoire déjà longue pour la Coupe Porsche GT3 !

Nouveauté de cette Classique d’automne 2019, la Coupe Porsche GT3 canadienne ? Pas tout à fait ! Le 27 juillet 1986 fut la première présence de ce qui s’appelait alors la Rothmans Porsche Turbo Cup et, le 5 octobre 1986, la première dans le cadre du Canadian Run-Off, remportée par Kees Nierop. Les pilotes évoluaient alors sur des modèles 944. Les 5 octobre 1987, 2 octobre 1988, 1er octobre 1989, c’est Richard Spénard qui remporta la dernière course de la saison, toujours au Mont-Tremblant. Un an plus tard, Halifax présenta la course finale, mais la semaine précédente, la Coupe Porsche avait vu Jacques Lelièvre gagner la course à Tremblant. C’était le 20 septembre 1990. Il fallut attendre 2012 et les modèles 997 GT3 Cup pour voir la série revenir à Tremblant, pour une unique présence avant cette année et dans le cadre de la Classique d’été. Étienne Borgeat remporta alors les deux courses.

4. Le titre se joue en Coupe Nissan Micra…

Pas un mais deux titres ! Outre le titre toutes-catégories qui va se décider entre Marco Signoretti et Kevin King, le championnat de la classe Sénior mettra aux prises Frédéric Bernier et Sylvain Ouellet. Pas moins de 25 pilotes sont inscrits en Coupe Nissan Micra pour cette Classique d’automne 2019, soit la pus belle grille de départ après le Grand Prix de Trois-Rivières. Bon nombre de pilotes sont des jeunes venus du karting. Des courses à suivre pour repérer les vedettes de demain !

5. Quelles séries en piste cette année ?

Outre la Coupe Porsche GT3 et la Coupe Nissan Micra, avec chacune 2 courses à l’horaire, le championnat F1600 Canada y présentera ses trois dernières manches 2019. Toutefois, ces courses seront groupées avec la classe Formule Libre, qui met en présence des F2000 et des Formule Atlantique. Peu nombreuses (5 inscrits en Atlantique et 2 en F2000), ces monoplaces ont habituellement des courses bien à elles lors des autres Classiques. Enfin, il y aura aussi 3 courses de catégorie G70/G90 (voitures historiques) et 3 autres de la série GT Tremblant, qui vaut le coup d’œil pour ses machines exceptionnelles qu’on y retrouve à l’occasion, telles McLaren 720S GT3, Porsche 911 Turbo, Nissan GTR GT3 ou encore Aston Martin Vantage GTE.