Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

GP d’Italie : Charles Leclerc l'emporte; Lance Stroll 12ème après avoir été sorti par Vettel (+ vidéo)

GP d’Italie : Charles Leclerc l'emporte; Lance Stroll 12ème après avoir été sorti par Vettel (+ vidéo)

Dimanche 8 septembre 2019 par Eliane Gilain
Crédit photo: Scuderia Ferrari

Crédit photo: Scuderia Ferrari

Le Grand Prix d’Italie n’a pas été à l’image de la première moitié de la saison; il fut rempli d’action à tous les niveaux. Charles Leclerc (Ferrari) a remporté cette course, au bonheur des milliers de tifosi (fans) tout entiers acquis à la cause de Ferrari et réunis sur le site. Valtteri Bottas et Lewis Hamilton, coéquipiers chez Mercedes, ont complété le podium, alors que Daniel Ricciardo et Nico Hülkenberg ont offert à Renault son meilleur résultat d'ensemble de la saison en finissant 4ème et 5ème. Quant à lance Stroll, très bien qualifié (9ème), il filait vers un Top 7 lorsque Sebstian vettel (FerrarI), de nouveau à la faute, l'a envoyé en tête-à-queue.
 
 « Il n’y a pas de mots pour décrire les émotions que j’ai ressenties durant la course, après la course et sur le podium » explique Charles Leclerc, qui savoure pleinement cette victoire. « Je me sentais 10 fois plus fort que jamais je ne me suis senti auparavant dans ma carrière. C’était très spécial. Lorsque je suis en week-end de course, je ne pense pas à gagner, je tente simplement de faire le plus que je peux et je me dis que le résultat viendra avec. Mais pour être honnête, à voir tout le support de nos tifosi à Monza ce week-end, la seule chose à laquelle je pouvais penser était de gagner et c’est ce que nous avons fait, et j’en suis très heureux.»
 
Le pilote monégasque poursuit en disant que; « la course était excitante. J’étais en contrôle lors de la première moitié, mais lors de la seconde, ça s’est un peu moins bien déroulé car je devais me concentrer sur la voiture derrière moi puisque l’avance fondait. C’était très difficile et j’avais beaucoup de pression ». Leclerc, désormais premier pilote Ferrari au championnat et auteur d'un second gain de suite après le GP de Belgique le week-end dernier, précise encore : « Je tiens à remercier l’équipe pour leur travail. Rien ne serait possible sans eux. C’est dommage pour Seb, il avait le potentiel d’être sur le podium avec moi. Pour les prochaines courses, nous devons garder notre concentration, notre motivation et les résultats viendront avec, je l’espère ».
 
Effectivement, Sebastian Vettel est sorti de piste, et lorsqu’il a voulu rejoindre le peloton, il a accroché Lance Stroll (Racing Point) qui à son tour a forcé Pierre Gasley (Toro Rosso) à sortir de la trajectoire. « C’est difficile à prendre » raconte le pilote canadien, visiblement irrité, et on le comprend vu la manoeuvre dénué de tout jugement de Vettel, de ce qui s’est passé en piste à Monza. « Nous aurions dû signer de bons points aujourd’hui. Tout s’est mal déroulé quand Vettel est revenu en piste très agressivement et m’a frappé. Je suis fâché contre lui pour ce qui s’est passé. J’ai essayé de l’éviter en allant vers la gauche, mais il continuait à avancer et nous nous sommes touchés; j’étais à la mauvaise place au mauvais moment.»
 
Lance explique encore : « J’ai tout fait pour l’éviter et j’ai été prudent, car il y avait un drapeau jaune signalant sa voiture dans le gazon. J’ai levé le pied et il est juste revenu en piste à la chicane Ascari sans s'occuper des autres voitures. Il n’y avait rien que je puisse faire, même à cette vitesse. Il m’a accroché, j’ai fait un tête-à-queue et j’ai atterri dans la mauvaise direction. Quand je suis revenu en piste, j’ai été pénalisé pour quelque chose qui n’était pas ma faute. C’est un désastre ».
 
En effet, Lance a repris la piste et coupé la trajectoire de Gasly. « Je ne pouvais pas voir Pierre; j’essayais de m’enlever de la ligne de course et hors de cette mauvaise position dans laquelle Vettel m’avait mis » se justifie le pilote québécois. « Nous pensions terminer en 7ème position, avec une bonne avance sur le 8ème, puisque nous prenions de l’avance sur la McLaren de Norris tout en gardant les Renault en vue. Je pensais avoir une belle course à partir de ce moment-là, mais ça montre à quel point les choses peuvent tourner rapidement. Il y a beaucoup de courses encore au calendrier et plus d’améliorations à venir. Cette course va faire mal pour quelques jours. Je pense qu’il y avait beaucoup de points à obtenir, mais c’est ça le sport. Au moins, nous avons une voiture vraiment compétitive » a conclu Stroll.
 
Chez Renault, c’est la fête alors que Daniel Ricciardo a terminé au 4ème rang, devant son coéquipier Nico Hülkenberg. « Nous le méritions ! » s’exclame Daniel. « Ça équivaut à mon meilleur résultat ici à Monza, et de réussir cela avec Renault est fantastique. J’ai vu les batailles qui se déroulaient en avant et je pensais que c’était une bonne opportunité de signer des points. Je suis très content pour moi-même et pour l’équipe. D’obtenir le meilleur résultat de l’équipe depuis leur retour en Formule 1 en 2016, avec une 4ème et une 5ème position à une piste importante pour les moteurs comme celle-ci confirme le dur labeur effectué par Renault. Le rythme de course était excellent et c’est une belle récompense pour l’équipe. Ce résultat était très attendu cette année; je suis très satisfait maintenant » a ajouté l'Australien.
 
Chez Mercedes, on est passé bien près de prendre les commandes. Si Valtteri Bottas en fin de course n,a jamais semblé une réelle menace pour Leclerc, Hamilton lui a bien failli réussir un dépassement, mais le pilote Ferrari le tassa dans le gazon. Leclerc s'en tira avec un avertissement de la direction de course tandis qu'Hamilton perdait d epréciseuses secondes. Il aurait dû finir 2ème mais en retardant au maximum son freinage à la première chicane afin de revenir sur Leclerc, il emprunta l'échappatoire et Bottas en profita pour lui ravir la position. Pas de quoi le menacer au sommet du championnat cependant, comme le confirme Lewis lui même : « Honnêtement, je tente de faire mieux à chaque course. Je ne suis pas concentré sur le championnat en ce moment. Mais bien entendu, j’ai un très bon écart dans les points et je suis reconnaissant de cela. La course d’aujourd’hui n’était pas parfaite. Je pense qu’il y avait des améliorations à apporter à mes ajustements de voiture, et à moi-même aussi. Je travaillerai là-dessus à la prochaine course ».

Alex Albon (Red Bull) complète le Top 6, devant Sergio Pérez (Racing Point), Max Verstappen, encore une fois impliqué dans un accrochage au premier virage et qui a ensuite livré une course plutôt discrète en raison de soucis de moteur affectant sa Red Bull, Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo) et Lando Norris. Pierre Gasly finit 11ème, devant Lance Stroll. 17 des 20 pilotes au départ ont complété ce Grand Prix.