Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Deux nouveaux gains pour Roman De Angelis lors des épreuves de Coupe Porsche GT3 Canada à Toronto

Deux nouveaux gains pour Roman De Angelis lors des épreuves de Coupe Porsche GT3 Canada à Toronto

Lundi 15 juillet 2019 par Marie-Lyse Tremblay
Crédit photo: Jordan Lenssen / Porsche Canada

Crédit photo: Jordan Lenssen / Porsche Canada

C’est dans le cadre du Toronto Indy qu’ont été disputées les épreuves 7 et 8 de la saison 2019 de la Coupe Porsche GT3 Cup Canada, le week-end dernier.

Roman De Angelis s’est présenté à l’événement avec en poche cinq victoires consécutives en six épreuves disputées depuis le début de la saison. Sur une belle lancée, le pilote de 18 ans ne s’est pas laissé intimider par la météo de samedi qui a causé un report de presque deux heures à cause du gros orage qui a éclaté juste avant le départ de l'épreuve 1. Une fois la pluie passée, les pilotes se sont élancés dans des conditions de piste changeantes à mesure que le bitume séchait au fil des 45 minutes de course.

Au volant de sa Porsche 911 GT3 Cup de l’équipe Mark Motors Racing, De Angelis a franchi le premier la ligne d’arrivée du circuit routier de 1,786 milles avec une avance de 45 secondes. Une victoire encore plus mémorable à cause des autres défis qu’il a dû surmonter : « La tension allait en augmentant juste avant la course » nous raconte De Angelis, de Belle River, en Ontario. « On a attendu près de deux heures, sans savoir si on prendrait le volant ou non. À mon avis, je n’ai jamais si bien piloté de ma vie. C’est comme si la voiture préparée par Mark Motors convenait parfaitement au circuit détrempé de Toronto. Je me suis bien amusé sur les pneus lisses au début. Encore une fois, je remercie Mark Motors du fond du coeur » a-t-il ajouté.

Pour une deuxième fois en trois courses, Jeff Kingsley, d’Ajax en Ontario (No.16, Policaro Motorsport), est parti deuxième et a conservé cette place jusqu’à la fin. Parker Thompson (No.3, SCB Racing) a grimpé sur la troisième marche du podium; il a aussi remporté le prix Hard Charger décerné par Yokohama au pilote ayant effectué la meilleure remontée. Patrick Dussault (voir bilan de sa fin de semaine dans une autre nouvelle d’ajourd’hui sur poleposition.ca) a pris le 4ème rang.

Dans la catégorie Maîtres Platine, Marco Cirone a poursuivi sur sa lancée au volant de la Porsche No.88, Mark Motors Racing. Après avoir remporté les deux épreuves au Canadian Tire Motorsport Park la semaine dernière, Cirone a répété l’exploit samedi dans la catégorie réservée aux pilotes de 45 ans et plus. Il vise à remporter son sixième Championnat Maîtres Platine au terme de la saison 2019. « Nous sommes à mi-saison et les équipes démontrent une confiance, une compétitivité et des compétences accrues » a déclaré Marc Ouayoun, le président de Porsche Canada. « Nous sommes par ailleurs ravis d’avoir accueilli le champion du monde et vainqueur 2018 des 24 Heures du Mans, Kévin Estre, qui agit comme mentor auprès des pilotes de la série, ce qui a donné des résultats concrets et mesurables » a-t-il tenu à préciser.

Hier dimanche, Roman De Angelis a une fois encore fait bande à part et filé vers la victoire sans réelle opposition. De Angelis est parti en tête des deux épreuves du week-end après avoir signé les deux tours les plus rapides de la qualif du samedi (tours 8 et 9) avec un chrono identique de 1:12:966. Le tour 8 lui a valu la pole position du samedi, tandis que le tour 9 lui a valu celle du dimanche, pour laquelle la grille est établie en fonction du deuxième tour le plus rapide du pilote en qualif ou de son tour le plus rapide à l’épreuve 1, selon le plus rapide des deux.

Dimanche donc, Roman a dominé l’épreuve dès le départ pour rester en tête jusqu’à la ligne d’arrivée. C’est son troisième week-end consécutif au cours duquel il remporte les deux épreuves de la série, et sa septième victoire en huit épreuves. Comme il le raconte, la seule différence entre sa victoire du samedi et celle du dimanche, c’est la météo. Les pilotes ont dû composer avec une météo changeante le samedi, tandis que la course du dimanche s’est déroulée sous un ciel bleu et par temps chaud : « La chaleur est définitivement un facteur important en course, surtout quand c’est plutôt tranquille autour » nous raconte Roman De Angelis. « C’était assez calme dimanche; c’est plus difficile de rester concentré avec la chaleur. Je transpirais et perdais rapidement de l’énergie. Le simple fait de rester concentré s’avère très difficile » précise-t-il.

Il reste quatre épreuves au calendrier de la saison 2019 et De Angelis détient une solide avance au championnat. Les deux prochaines épreuves se dérouleront au Wisconsin, sur le circuit de Road America à Elkhart Lake, les 3 et  4 août. Il s’agit du deuxième et dernier événement conjoint de l’année avec la série Porsche GT3 Cup Challenge USA, à laquelle participe aussi De Angelis. Le premier événement conjoint a eu lieu en juin au Grand Prix de Formule 1 du Canada, à Montréal, où l’Ontarien avait signé son premier doublé de la saison 2019. « J’ai hâte à Road America. C’était très agréable à Montréal pour nous. C’est un superbe événement en général et j’espère qu’on pourra reproduire notre week-end au Wisconsin. C’est toujours agréable lorsque les Américains et les Canadiens se livrent bataille, surtout que je participe aux deux séries, alors j’ai vraiment hâte » a-t-il conclu.

C’est Jeff Kingsley qui est de nouveau monté sur la deuxième marche du podium dimanche. Michael Di Meo (No.96, Open Road Racing) a fini troisième. Il a aussi remporté le prix Hard Charger. Di Meo, originaire de Toronto, est parti septième pour terminer sur la troisième marche du podium, même s’il a frôlé le mur au départ. Pendant ce temps, à l’instar de son coéquipier chez Mark Motors, Marco Cirone a remporté une quatrième victoire consécutive en catégorie Maîtres Platine, un autre doublé à la suite de celui de la semaine dernière au Canadian Tire Motorsport Park.

Un incident en début de course a provoqué une neutralisation de plus de 10 minutes alors que la Porsche No.99 (Kelly-Moss/AM Motorsports) pilotée par le Texan Alan Metni a heurté légèrement le mur avant d’aller frapper l’arrière de la No.77 pilotée par Patrick Dussault (Lauzon Autosport), envoyant les deux voitures dans la barrière de pneus. Malgré la force de l’impact, les deux pilotes sont indemnes mais cet incident était évidemment très frustrant pour Dussault, qui pouvait envisager un nouveau podium sans l’erreur de Metni.

Second pilote québécois au départ, Martin Harvey (No.07, Whingo Motorsports) a fini 10ème samedi et 9ème hier. Autre Québécois inscrit, la recrue Jean Audet n’a pas disputé les courses de Toronto, ayant frappé le mur lors des essais libres avec sa Porsche No.67 (Grand Times Hôtel). Bilan complet de la situation au championnat dans la nouvelle édition du magazine Pole-Position, qui paraît dès demain.