Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

12 Heures de Sebring : Triplé Cadillac en prototypes; victoires Porsche et Lamborghini dans les classes GT

12 Heures de Sebring : Triplé Cadillac en prototypes; victoires Porsche et Lamborghini dans les classes GT

Samedi 16 mars 2019 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Didier Schraenen

Crédit photo: Didier Schraenen

Deuxième course de la saison d’IMSA WeatherTech SportsCar, les 12 Heures de Sebring, disputées aujourd’hui sur le légendaire et bosselé circuit du centre de la Floride, ont été remportées par les Brésiliens Felipe Nasr et Pipo Derani, associés à l’Américain Eric Curran, aux commandes de l’une des deux Cadillac DPi du Action Express Racing.

C’est sous la pluie que cette 67ème édition a débuté, à 10h40 du matin, pour une seconde fois en autant de courses 2019 dans la série ! Rappelons que fin janvier, les 24 Heures de Daytona n’avaient pas pu aller à leur terme en raison du déluge de pluie qui s’était abattu. Cette fois, si les conditions n’ont pas été aussi difficiles, c’est tout de même derrière la voiture de sécurité que la première heure a eu lieu, avant que la visibilité s’améliore et que le drapeau vert puisse enfin être agité pour libérer le peloton des 38 équipages.

Rapidement, les avant-postes ont été monopolisés par les Cadillac DPi, avec à leurs trousses les Acura du Team Penske et la Nissan du Core Autosport. Du côté du Mazda Team Joest, les espoirs d’une première victoire aux 12 Heures de Sebring se sont rapidement estompés, la No.77 étant victime d’ennuis mécaniques et contrainte à l’abandon dès la deuxième heure tandis que la No.55 a été envoyée dans le mur par Jonathan Bomarito, lorsque la pluie refit son apparition peu avant la mi-course. Repartie, cette voiture a tout de même fini 6ème.

Entre la pluie du début et de la mi-course, il y a tout de même eu 4 heures sur piste sèche, où Pipo Derani (Cadillac No.31), Joao Barbosa (Cadillac No.5) et Hélio Castroneves (Acura No.7) se sont le plus souvent relayés en tête. En GT, ce sont les Ford qui ont dominé la catégorie GTLM tandis qu’en GTD, la Lamborghini du Grasser Racing Team et la Porsche du Pfaff Motorsports se sont livré une magnifique bataille pour le premier rang. Avec Zach Robichon au volant, la 911 GT3-R de l’écurie canadienne a plus souvent occupé les commandes que n’importe quelle autre auto de sa catégorie durant ces 6 premières heures !

La seconde moitié de l’épreuve, sans pluie cette fois, a tourné au festival Cadillac, de l’équipe Action Express et du Wayne Taylor Racing (l’équipe victorieuse à Daytona), qui n’avaient plus de rivaux pour la victoire. Malgré une ultime neutralisation venue regrouper le peloton et une relance à 6 minutes de la fin, Nasr a remporté son duel face à Jordan Taylor tandis que le trio Barbosa/Albuquerque/Hartley s’est classé 3ème.

Un podium final 100% composé d’équipages de prototypes Cadillac DPI donc, devant l’Acura d’Hélio Castroneves, Ricky Taylor et Alexander Rossi. Le Top 5 est complété par la Nissan DPi de Romain Dumas, Jon Bennett et Colin Braun, à 1 tour des vainqueurs.

Cette course, ralentie par très peu d’incidents et donc de neutralisations (4 au total des 12 heures !), fut surtout passionnante dans son dernier tiers, quoi que dans le cas des catégories GT, les écarts sont restés faibles tout au long de la course et le suspense est demeuré jusqu’aux derniers tours.

En GTLM, la victoire revient à la Porsche 911 RSR de Nick Tandy, Patrick Pilet et Fred Makowiecki, devant la Ford GT de Joey Hand, Dirk Müller et Sébastien Bourdais et la Corvette de Mike Rockenfeller, Antonio Garcia et Jan Magnussen.

En GTD, Lamborghini s’offre un nouveau doublé avec la Huracan GT3 du trio Ineichen/Bortolotti/Breukers devant les vétérans John Potter, Andy Lally et Spencer Pumpelly. La Ferrari 488 GT3 de Vilander/Westphal/MacNeil.

Pour la Porsche de l’équipe Pfaff, tout espoir de victoire en classe GTD s’était évanoui à deux heures de l’arrivée, la 911 GT3-R demeurant longuement arrêtée aux puits en raison d’ennuis mécaniques. Malgré tout, Zach Robichon peut être considéré comme l’un des grands animateurs de ces 12 Heures de Sebring après ces nombreux tours passés en tête. Le trio Lars Kern/Scott Hargrove/Zacharie Robichon est finalement classé 10ème des GTD.

À signaler aussi l’excellente course de l’équipage féminin composé de Christina Nielsen, Ana Beatriz et Katherine Legge. Cette dernière, qui a assuré la majorité des relais, est restée dans le peloton de tête des GTD tout au long des deux dernières heures. Elle se classe finalement 8ème avec son Acura NSX GT3, ayant perdu 4 places lors de l’ultime relance.

Côté canadien, outre la déception de Robichon et Hargrove, notons tout de même la 4ème place en GTD de Daniel Morad (en compagnie de Christopher Mies et Ricky Feller) avec l’Audi R8 du Land Motorsport tandis qu’au niveau toutes-catégories en en classe Prototypes (DPi), Misha Ghoikberg finit 7ème avec l’une des Cadillac du JDC-Miller Motorsports partagée avec l’ex-pilote IndyCar Tristan Vautier et Juan Piedrahita.

Au total, 37 des 38 voitures au départ étaient encore en piste au fil d’arrivée.

La prochaine épreuve de la série IMSA WeatherTech SportsCar aura lieu le 13 avril, dans le cadre du Grand Prix de Long Beach. Ce sera cette fois une course de type Sprint.
 

*** Voyez aussi notre reportage sur ces 12 Heures de Sebring 2019 dans la nouvelle édition du magazine, qui paraît mardi (19 mars), ainsi que la galerie photos de Didier Schraenen, l’un de nos envoyés spéciaux à l’événement, en ligne dès maintenant sur poleposition.ca/photo et qui contient plus de 800 clichés exclusifs !