Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

La victoire décidée dans l’avant-dernier virage, au terme de 10 heures de course au Petit Le Mans !

La victoire décidée dans l’avant-dernier virage, au terme de 10 heures de course au Petit Le Mans !

Samedi 13 octobre 2018 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Jake Galstad / LAT Images

Crédit photo: Jake Galstad / LAT Images

Manche finale du championnat IMSA WeatherTech SportsCar 2018, la course d’Endurance du Petit Le Mans, sur le circuit de Road Atlanta en Géorgie, a vu la victoire du prototype Cadillac DPI du Wayne Taylor Racing piloté par Jordan Taylor, Ryan Hunter-Reay et Renger Van Der Zande, au terme de derniers tours très spectaculaires…

Si la première moitié de l’épreuve avait été plutôt terne, les dernières heures n’ont pas déçu un public venu très nombreux célébrer les 20 ans de la création de cette épreuve par le regretté Don Panoz.

Avec des écarts très faibles tout au long des 10 heures de course bien qu’il n’y ait eu que très peu de neutralisations (on ne s’en plaint pas !), il fallait évidemment s’attendre à des derniers tours très animés, et c’est exactement ce qui s’est produit avec les trois premiers groupés en une seconde dans les quinze dernières minutes.

On a longtemps pensé que Pipo Derani avec la Nissan DPI No.22 allait être en mesure de résister à la Cadillac de Filipe Albuquerque. Mais le pilote portugais de l’équipe Action Express a réussi à forcer le passage et prendre les commandes à 8 minutes du terme. Toutefois, l’incroyable survint à l’avant-dernier virage : Albuquerque tomba en passe d’essence et c’est Renger Van Der Zande qui a soufflé le premier rang à l’autre Cadillac.

Les pilotes des Mazda DPI ont aussi profité de la situation pour croiser le fil d’arrivée aux deuxième (le trio Jarvis/Di Grassi/Nunez) et troisième (Bomarito, Pigot et Marino Franchitti) places, devant le trio Albuquerque/Vautier/Fittipaldi et la première des Acura du Team Penske, celle pilotée par Hélio Castroneves, Ricky Taylor et Graham Rahal qui menait à mi-course.

Si pour Albuquerque, ce fut un dernier tour crève-cœur, il l’a été tout autant pour Derani qui, après s’être fait dépasser par Albuquerque puis par Van Der Zande, fut contraint à entrer aux puits pour un ravitaillement éclair à l’entame de cette décidément bien insolite dernière boucle. La Nissan de Derani/Bernhard/Van Overbeek est ainsi classée sixième.

Seulement 8èmes de cette course, Felipe Nasr et Eric Curran (sur la seconde Cadillac Action Express) décrochent le titre 2018 avec 3 points d’avance sur Colin Braun et Jon Bennett (Oreca LMP2 du Core Autosport), qui ont fini 7èmes ce soir en compagnie de l’ex-champion WEC Romain Dumas. Chez les manufacturiers, Cadillac est le lauréat 2018.

En GTLM, beaucoup de changements de meneurs là aussi. Au final, Patrick Pilet, Nick Tandy et Fred Makowiecki ont réussi à remonter après une crevaison pour offrir un nouveau gain à Porsche. Derrière la 911 RSR No.911, on retrouve la Corvette de Milner/Gavin/Fässler. Les BMW de Krohn/Edwards/Mostert et de Sims/Auberlen/De Phillippi complètent le Top 4, devant la première Ford, la No.67 de Dixon/Westbrook/Briscoe.

Longtemps dominantes, les Ford GT ont connu une fin de course difficile, mais le manufacturier américain est tout de même champion dans cette catégorie. Au niveau des pilotes par contre, ce sont Jan Magnussen et Antonio Garcia qui sont titrés champions GTLM 2018. Ils ont mené leur Corvette à la 8ème place ce soir, la 19ème toutes-catégories.

En classe GTD enfin, seulement 8 dixièmes de seconde séparent à l’arrivée les vainqueurs, le trio composé de Daniel Serra, Cooper MacNeil et Gunnar Jeannette (Ferrari 488 GT3 de l’équipe Scuderia Corsa), de Katherine Legge et ses équipiers Alvaro Parente et Trent Hindman sur Acura NSX GT3. Un écart infime après 10 heures de course, qui prend encore plus d’ampleur quand on constate que Katherine Legge avait besoin de ce succès pour décrocher le titre 2018 ! Celui-ci revient finalement à Bryan Sellers et Madison Snow qui, en compagnie de Corey Lewis, ont fini troisièmes avec leur Lamborghini Huracan GT3 du Paul Miller Racing. Lamborghini est par ailleurs champion manufacturier dans cette classe.

Cette édition 2018 n’a guère souri aux pilotes canadiens. En Prototypes, Devlin Defrancesco et Misha Goikhberg ont pris les 9ème et 10ème places. Tous deux étaient intégrés à des équipages d’Oreca LMP2 du JDC Motorsports. En GTD, Daniel Morad était celui qui semblait avoir les meilleures chances de victoire dans sa catégorie mais pas moins de 3 crevaisons avec sa Audi R8 LMS l’ont relégué en 26ème position, la 6ème des GTD. Enfin, Kyle Marcelli était aux commandes d’une Lexus RCF GT3 de l’équipe 3F de Paul Gentilozzi. L’équipage a renoncé suite à la perte d’une roue à mi-course.

30 des 37 équipages au départ ont complété cette course… La saison 2019 de l’IMSA WeatherTech SportsCar débutera fin janvier, à Daytona.