Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

GP du Canada : Vettel mène du début à la fin, Stroll n’effectue pas un tour

GP du Canada : Vettel mène du début à la fin, Stroll n’effectue pas un tour

Dimanche 10 juin 2018 par Eliane Gilain
Crédit photo: Ferrari Media

Crédit photo: Ferrari Media

Le 40ème anniversaire des Grand Prix du Canada tenus sur le circuit Gilles-Villeneuve a vu la Scuderia Ferrari renouer avec la victoire sur le tracé montréalais, alors que Sebastian Vettel est sorti vainqueur pour une deuxième fois en carrière sur ce tracé. On ne pourra pas dire que ce fut une course très palpitante côté batailles en piste, la troisième zone de DRS n’ayant pas aidé la cause des dépassements, mais les fans dans des estrades combles et sous un soleil permanent ont tout de même apprécié en majorité ce gain de Ferrari qui permet à Vettel de reprendre le commandement du championnat du monde des pilotes, 1 petit point devant Lewis Hamilton (5ème aujourd'hui).

Le clou du spectacle, où l’émotion fut peut-être la plus palpable, a probablement eu lieu avant même le départ, lorsque Jacques Villeneuve a fait un tour symbolique dans la Ferrari 312 T3 de son père Gilles avant le départ. Cette voiture est celle utilisée lors de la première victoire de Gilles Villeneuve sur ce tracé en 1978, soit il y a tout juste 40 ans.

Ce fut donc une fin de semaine riche en émotions et en succès pour l'équipe Ferrari et ses admirateurs, avec tout d'abord la pole position de Vettel hier, puis sa victoire aujourd'hui. Sebastian Vettel s’est tout simplement montré imbattable sur la piste, menant la course du départ au drapeau à damier. Il signe ainsi sa troisième victoire de la saison, la 12ème de Ferrari au Grand Prix du Canada. Si Ferrari remporte à l'avenir deux autres courses au Canada, elle deviendra l’écurie la plus titrée. En ce moment, McLaren détient toujours cet honneur avec 13 victoires.

Copie conforme de la grille de départ, Valtteri Bottas (Mercedes) termine en deuxième position l’épreuve de 70 tours tandis que Max Verstappen (Red Bull) réalise une course sans surprise et complète le podium. Derrière lui, on retrouve Daniel Ricciardo (Red Bull), pris en chasse par Lewis Hamilton (Mercedes) dans les derniers tours. Kimi Räikonnen (Ferrari), Nico Hülkenberg (Renault), Carlos Sainz (Renault), Esteban Ocon (Force India) et Charles Leclerc (Sauber), complètent le Top 10.

Si cette course fut plutôt faible en action, elle fut brève mais intense pour le seule pilote canadien inscrit, Lance Stroll (Williams), qui n'a pu compléter un seul tour. Brendon Hartley (Toro Rosso) et lui se sont accrochés dès le 4ème virage, sans que les officiels de l'épreuve soient en mesure de déterminer le coupable. Cet incident a entraîné l'abandon des deux pilotes et provoqué la seule neutralisation de l'épreuve.

Montréal est peut-être devenue adepte de Williams par défaut, après le titre de Jacques Villeneuve il y a 21 ans puis par la présence dans cette équipe de Lance Stroll aujourd'hui, mais on a tout de même pu mesurer une fois encore la grande popularité de l’écurie au cheval cambré dans les hautes estrades du circuit Gilles-Villeneuve ce week-end. Ferrari a une belle relation avec le Canada puisque l’un des pilotes les plus populaires de l’historie de l'écurie était un Québécois, mais aussi par la forte communauté d’Italiens à Montréal. Comme dirait Sebastian Vettel : « les Canadiens ont attendus assez longtemps pour voir performer Ferrari ici ». Le précédent gain d'un pilote Ferrari remontait en effet à Michael Schumacher... en 2004 !