Nouvelles Twitter

Les 60 équipages inscrits aux 24 Heures du Mans 2018 annoncés, avec Alonso en vedette !

Crédit photo: Christian Borel

La liste des 60 voitures engagées aux 24 Heures du Mans 2018 a été révélée ce 9 février, au Salon Rétromobile à Paris. On peut d’ores et déjà dire que cette 86ème édition laissera son empreinte dans l’histoire de cette épreuve mais aussi du sport automobile puisque Fernando Alonso, double champion du monde de F1, y participera pour la première fois, au volant d’une Toyota TS050 Hybrid. C’est aussi la première fois qu’un pilote, déjà double champion du monde de F1 débute au Mans, alors qu’il est toujours engagé à temps plein en F1. Le spectacle sera également au rendez-vous dans les autres catégories avec des plateaux de très grande qualité et un mélange parfait entre prototypes (30) et GT (30). Deuxième manche de la Super Saison 2018-19 du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, la date des 24 Heures du Mans 2018 (16-17 juin) est donc à retenir !
 
Pour cette nouvelle édition, tous les regards seront certainement tournés vers Fernando Alonso. L’Espagnol avait manifesté depuis plusieurs années son désir de courir au Mans, le voilà ravi, comme nombre de spectateurs et passionnés, curieux de voir ce champion en monoplace évoluer dans un prototype LMP1 sur les 13,626 km du mythique circuit. Il sera engagé dans la catégorie reine, au volant de la Toyota TS050 Hybrid n°8 aux côtés de Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima. Seul constructeur de la catégorie, Toyota aura deux voitures au départ pour tenter de rafler cette victoire au Mans qui manque tant à son palmarès.
 
Dans cette même catégorie LM P1, cinq structures privées (Rebellion Racing, Bykolles Racing team, CEFC TRSM Racing, Dragon Speed et SMP Racing) se retrouveront, avec de très minces espoirs de victoire toutefois, face à Toyota. On note tout de même que cette catégorie LM P1 passe de 6 à 10 inscrits par rapport à L'édition 2017. Aussi, des pilotes de renom comme André Lotterer ou encore le jeune Thomas Laurent, seront aux commandes de prototypes d'équipes privées. Cela restera quand même David contre Goliath ! Voilà comment peut être résumé le probable scenario dans cette catégorie, même si au Mans, rien n’est jamais écrit à l’avance.
 
En LM P2, si l'on note seulement 7 inscrits pour la saison de WEC, il y aura pas moins de 20 voitures dans cette classe aux 24 Heures du Mans. Contrairement à 2017, avantage cette année à Ligier avec neuf JSP217 au départ. Suivent ensuite Oreca, avec 8 Oreca 07 dont une Alpine A470; puis trois Dallara. Le quatrième constructeur de châssis de la catégorie, Riley, ne sera pas présent aux 24 Heures du Mans en 2018. Le Jackie Chan DC Racing, vainqueur de la catégorie en 2017 et 2ème au général, revient en force avec quatre voitures, dont deux Ligier et deux Oreca. Pour autant, l’équipe chinoise ne manquera pas de concurrence pour conserver son titre.
 
La catégorie LM GTE Pro prend des airs de salon automobile avec six constructeurs : BMW, qui fait son retour dans la discipline avec la M8, rejoint Aston Martin, Porsche, Ferrari, Chevrolet Corvette et Ford. Pas moins de 17 équipages seront en lice. Aston Martin, tenant du titre en 2017, alignera sa nouvelle Vantage AMR qui aura la lourde tâche de faire aussi bien que sa "grande sœur". 

En LM GTE Am, 13 équipages sont inscrits. C'est dans cette catégorie que L'on retrouve présentement le seul pilote canadien assuré de participer, soit Paul Dalla Lana qui fera de nouveau équipe avec Mathias Lauda et Pedro Lamy au sein de l'écurie Aston Martin Racing.
 
On retrouvera donc 60 voitures au départ le 16 juin prochain, réparties en quatre catégories (10 LM P1 ; 20 LM P2 ; 17 LM GTE Pro et 13 LM GTE Am). La liste des suppléants est quant à elle composée de neuf équipes, six en catégorie LM P2 et trois en LM GTE Am. Elles seront autorisées à concourir en cas de désistement d’un autre concurrent, suivant l’ordre établi sur la liste.

La liste des concurrents à la saison 2018-2019 du Championnat du monde d'Endurance (WEC) a aussi été révélée aujourd'hui. Elle se compose de 36 inscrits, et là encore les deux Toyota TS-050 Hybrid partiront largement favorites. Fernando Alonso pourrait même remporter le titre puisque, faveur importante qui lui est faite, il a été convenu d'avancer d'une semaine les 6 Heures de Fuji, l'épreuve japonaise du WEC étant initialement prévue le même week-end que le Grand Perix des États-Unis de Formule 1. La coruse de Fuji aura désormais lieu le 14 octobre, en même temps que le "Petit Le Mans" qui concerne davantage les pilotes d'Endurance et va causer quelques maux de tête côté logistique à des équipes engagées tant en WEC qu'en IMSA. Mais cela ne semble pas avoir pesé bien lourd dans la balance face au poids médiatique de la participation du double champion du monde de F1 au WEC !
 
Organisateur de l'épreuve, l’ACO a par ailleurs annoncé la venue dans ses rangs d'un comme conseiller spécial : Wolfgang Ullrich, l’homme aux 13 succès à titre de patron de la compétition chez Audi. Il mettra désormais toute sa précieuse expérience au profit des 24 Heures du Mans et du FIA WEC, tous domaines confondus, soit sport, marketing, technique… Aujourd’hui, toutes ses fonctions pour le groupe allemand s’étant achevées, Wolfgang Ullrich se réjouit de cette nouvelle implication : « Comme concurrent j’ai apprécié travailler avec l’ACO. Aujourd’hui, cette collaboration donne une dimension différente à cette relation qui existait entre nous depuis de nombreuses années. Je suis fier et impatient d’apporter à l’endurance ce qu’elle m’a apporté comme participant ». Les 24 Heures du Mans 2018 aura lieu les 16 et 17 juin prochains.