Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Le Circuit ICAR devient le plus grand centre de simulateurs de course au Canada !

Le Circuit ICAR devient le plus grand centre de simulateurs de course au Canada !

Vendredi 26 mai 2017 par Eliane Gilain
Crédit photo: Éliane Gilain

Crédit photo: Éliane Gilain

Les amateurs et pilotes de course pourront désormais se pratiquer sur des simulateurs de course au complexe ICAR à Mirabel. Récemment inaugurés, les dix simulateurs situés dans le terminal d’ICAR Mirabel sont des modèles VRX Simulators et utilisent la technologie D-Box. Le logiciel utilisé pour l’expérience est Assetto Corsa, un jeu extrêmement réaliste qui dépeint toutes les pistes les plus populaires au monde.

 

Bien que la plupart des pilotes de course ont déjà un simulateur à la maison, ces installations modernes permettent aux joueurs de sentir les sensations comme s’ils étaient dans une voiture de course, chose difficile avec un simulateur ordinaire.

 

le public peut lui aussi se pratiquer sur les simulateurs D-Box, du mercredi au dimanche (horaire ici : http://icarexperience.ca/activites/d-box/). Une session de 15 minutes coûte 20$, 30 minutes pour 35$ (2 sessions), 65$ pour 60 minutes (4 sessions) et 120$ pour 120 minutes (8 sessions). De plus, des groupes d’amis ou corporatifs peuvent y effectuer un championnat.

 

Avec ces 10 simulateurs de course D-Box, le Circuit ICAR devient ainsi le plus grand centre de simulateurs au Canada. « Un plus grand nombre de personnes pourront s’initier à la course automobile grâce aux simulateurs D-BOX. Nos installations permettront aux amateurs de sensations fortes de passer de la piste réelle à une piste en réalité virtuelle pour une expérience doublement exaltante offerte nulle part ailleurs. C’est une de nos motivations au quotidien, partager notre passion pour ce sport et nous sommes heureux du partenariat avec l’entreprise D-BOX, sans qui ce projet n’aurait pas été possible » affirme Marc Arseneau, président d’ICAR Mirabel.