Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Entrevue exclusive : Stéphanie Pérusse, troisième au Rallye des Gazelles

Entrevue exclusive : Stéphanie Pérusse, troisième au Rallye des Gazelles

Lundi 3 avril 2017 par Eliane Gilain
Crédit photo: Maïenga

Crédit photo: Maïenga

Stéphanie Pérusse, nouvellement pilote de rallye, est toujours au Maroc où elle vient de terminer en 3ème place lors du Rallye Aïcha des Gazelles. Ce rallye entièrement féminin comptait environ 150 équipages qui ont roulé dans le désert du Maroc pendant près d’une semaine.

Stéphanie, fille du champion pilote de rallye Jean-Paul Pérusse, en était à son premier Rallye des Gazelles, mais cela ne l’a pas empêché de signer un impressionnant Top 3. En exclusivité pour Pole-Position, elle a répondu à nos questions...

Comment s’est déroulée ton expérience en général ?

« Les autres équipes canadiennes étaient toutes très bonnes, en fait, toutes les Canadiennes présentes étaient super gentilles. Les organisateurs n’avaient que de bons mots pour nos équipes, nous avions toujours une bonne note au niveau spiritualité. Nous, les Canadiens, sommes des gens qui s’organisent lorsque nous sommes dans le trouble. Entre une tempête de neige ou une tempête de sable, il n’y a pas trop de différence, il faut pelleter quand même ! »  

Ta coéquipière québécoise initialement choisie a dû déclarer forfait suite à une urgence médicale peu avant le départ. Finalement, c’est le Française Céline Véga-Roïatti qui l’a remplacée. La transition s'est faite facilement ?

« Son expérience en rallye m’a aidé un peu c’est sûr (Céline est une habituée du Rallye des Gazelles). Chacune faisait la moitié du travail. Parfois, elle m’aidait à piloter, d’autre fois je l’aidais à la navigation. À chaque fois que nous devions prendre une décision importante, il fallait que nous soyons toutes deux d’accord. C’est certain que nous avons dû apprendre à travailler ensemble, mais nous avons progressé au fil des jours. Je pense que c’est la combinaison de nos deux personnes qui a fait que nous avons accédé au Top 3, et si on avait eu quelques jours de plus, nous aurions terminé dans le Top 2 assurément ! »

Quand tu t’es inscrite au Rallye des Gazelles, quelles étaient tes attentes ?

« C’est une bonne surprise que d’être dans le Top 3 car j’ai travaillé très fort. Quand je me suis inscrite, mon but était de remporter le trophée des recrues, mais comme ma nouvelle co-pilote n’était pas recrue, ça n'était plus possible. »

Est-ce que cette participation au Rallye Aïcha des Gazelles t’a donné la piqûre pour refaire du rallye de performance ?

« Quand je vais revenir du Maroc, je vais regarder les possibilités qui s’offrent à moi. C’est clair que je veux continuer à en faire, je ne sais juste pas où ni quand. J’aimerais participer au Rallye-raid Rebelle qui se déroule aux États-Unis en octobre prochain. Sinon, je rêve au Dakar, mais je ne sais pas si ce rêve est accessible. Je ne dis pas non à l’idée de refaire le Rallye des Gazelles, mais il faudra trouver des commanditaires pour cela, car l’expérience est assez dispendieuse. Maintenant que je suis habituée, je sais où je pourrais économiser si je le fais l’année prochaine, mais cela reste un bon montant. C’est également un gros investissement en temps personnel.»

Des incidents en particulier lors de ce Rallye des Gazelles 2017 ?

« Nous avons fait un saut de 4 mètres sur une dune ! C’était assez intense, et avec l’adrénaline, je ne me suis pas arrêtée pour regarder si tout allait bien. Une fois de retour au bivouac, le camion roulait moins bien, j’ai alors remarqué qu'un soufflet de cardan et la barre stabilisatrice étaient brisés. J’avais une des pièces de rechange, et une équipe a gentiment accepté de me donner l'autre. Sinon, une compétitrice a foncé dans ma portière… après que l’épreuve soit terminée ! Par contre, le rallye est parfois dangereux et extrême, il faut être prudent. »

Le périple de Stéphanie Pérusse s’est donc conclu sur le podium, derrière les équipes suisses composées de Régine Zbiden et Lydia Christen, et de Véronique De Sybourg-Sifflet et Laurence Brasley. En tout, ce sont 7 équipes canadiennes qui ont complété cette épreuve dans le désert du Maroc.


*** Voyez aussi un article spécial à ce sujet dans la prochaine édition du magazine Pole-Position (parution 18 avril).