Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

24H de Daytona : Jeff Gordon et Cadillac s'imposent; Jesse Lazare vainqueur en GTD

24H de Daytona : Jeff Gordon et Cadillac s'imposent; Jesse Lazare vainqueur en GTD

Dimanche 29 janvier 2017 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Michael Levitt / LAT Photo USA

Crédit photo: Michael Levitt / LAT Photo USA

Marquée par des averses de pluie, surtout durant la nuit, 21 neutralisations mais aussi de très spectaculaires batailles, l'édition 2017 des 24 Heures de Daytona qui a eu lieu ce week-end a marqué les esprits.

Pour le grand public américain, elle restera dans les mémoires comme celle du succès de la légende du NASCAR, Jeff Gordon. Le Californien, bien aidé par ses coéquipiers du Wayne Taylor Racing, a en effet mené à la victoire le nouveau prototype Cadillac DPi, avec une infime marge d'avance sur une autre proto Cadillac, celui des vainqueurs 2016, l'équipe Action Express Racing.

Le quatuor composé de Jeff Gordon, Ricky Taylor, Jordan Taylor et Max Angelelli (dont c'était la dernière course, terme d'une carrière faite de multiples succès les 20 dernières années), est sorti vainqueur de son duel avec la Cadillac Action Express pilotée par Christian Fittipaldi, Joao Barbosa et Filipe Albuquerque dans les dernières minutes de course. Sur une piste enfin sèche, Ricky Taylor poussa quelque peu Albuquerque, pour prendre les commandes. Un geste qui aurait peut-être mérité une pénalité mais l'équipe des frères Taylor et leurs équipiers avait déjà été pénalisés en début de nuit, lorsque Jeff Gordon avait envoyé en tête-à-queue une GT.

On ne peut donc pas dire que la victoire de Gordon/Angelelli et les Taylor soit volée, tant cette équipe a occupé les avant-postes tout au long de la course. Le podium est complété par la Riley-Gibson LMP2 de Goossens/Van der Zande/Rast, à un tour. La première Nissan DPi arrive 4ème, devant la première voiture de la classe GT Le Mans, la Ford GT du trio Bourdais/Hand/Mueller. Une victoire brillamment acquise pour Ford, face à la Porsche 911 de Pilet/Werner/Makowiecki et la Ferrari 488 de Fisichella/Calado/Vilander, qui terminent sur ses talons. À vrai dire, les écarts dans la classe GTLM, qui voit 8 de ses 11 voitures récolter les places 5 à 12 du classement général, devant nombre de prototypes, ont toujours été minimes.

Si les Ford, Ferrari et Porsche de GTLM furent souvent en vedette, ça n'a pas été le cas des BMW M6 qui n'ont jamais été compétitives. Pire même, la No.24 a vu son moteur et sa transmission la forcer à renoncer après seulement une demi-heure de course ! Le Québécois Kuno Wittmer a ainsi dû se résigner à ne pas piloter en course. Plus heureux fut Bruno Spengler, engagé sur l'autre BMW M6 de l'équipe RLL. Avec ses coéquipiers Auberlen, Sims et Farfus, il finit 12ème toutes-catégories, 8ème GTLM, à 1 tour des vainqueurs de sa catégorie.

Pour trouver un pilote québécois vainqueur, il faut regarder du côté de la classe GTD avec les débuts gagnants du jeune Jesse Lazare. Inscrit sur la Porsche 911 GT3-R de l'équipe Alegra en compagnie du pilote-propriétaire Carlos de Quesada, son fils Michael, l'Ontarien Daniel Morad et le Danois Michael Christensen (pilote officiel Porsche), Jesse a remporté sa catégorie.

Dans un dernier relais époustouflant de Christensen, la Porsche Alegra a croisé le fil d'arrivée au 1er rang, devant une Audi R8 LMS et une Mercedes AMG GT3. Là encore, tout s'ets joué dans les derniers tours.

Quant à l'équipe québécois DAC Motorsports, qui faisait rouler le pilote-propriétaire Emmanuel Anassis, ainsi que le Montréalais Zach Claman DeMelo et les Américains Brandon Gdovic et Anthony Massari, après avoir dû changer le châssis de sa Lamborghini Huracan GT3 la veille du départ suite à un accident lors de la dernière séance d'essais libres, son début de course fut prudent. Par la suite, l'équipe recrue à ce niveau de la compétition, parvint à hausser le rythme pour compléter finalement l'épreuve au 13ème rang de la classe GTD, le 34ème toutes-catégories. Un résultat honorable qui peut même être qualifié de succès compte-tenu de l'inexpérience de l'écurie en Endurance et de ses ennuis de dernière minute avant le départ.

Prochaine épreuve de la série IMSA WeatherTech SportsCar, le 18 mars, lors des 12 Heures de Sebring, toujours en Floride. Par ailleurs, ne manquez pas notre reportage exclusif des 24 Heures de Daytona dans l'édition de Pole-Position Magazine qui paraîtra début mars. La galerie des photos sera quant à elle, en ligne dès ce soir sur ce site.