Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Formule Toyota en Nouvelle-Zélande : Un premier Top 10 pour Kami Laliberté

Formule Toyota en Nouvelle-Zélande : Un premier Top 10 pour Kami Laliberté

Samedi 14 janvier 2017 par Philippe Brasseur
Crédit photo: courtoisie Geoff Rider

Crédit photo: courtoisie Geoff Rider

Le jeune Montréalais Kami Laliberté a choisi d’entreprendre sa saison de course automobile aux Antipodes,  en participant aux épreuves de la Castrol Toyota Racing Series de Nouvelle-Zélande, championnat disputé sur cinq week-ends, de la mi-janvier à la mi-février. La première manche est présentée ce week-end sur le sinueux et court tracé de 3,3 kilomètres de Ruapuna à Christchurch, troisième agglomération du pays austral, sur l’Île du Sud. Un peloton de 20 pilotes représentant 11 pays s’affronte, Laliberté étant le seul Canadien en piste.

Comme il est commun dans ce championnat, la journée de vendredi a été consacrée à des séances d’essais libres. Aujourd’hui samedi, les coureurs devaient passer par deux séances de qualifications avant de disputer la première de trois courses au programme du week-end. En qualifications, le Québécois qui court à nouveau en 2017 pour M2 Compétition a éprouvé des ennuis de suspension et a dû conclure à la 11ème place. Lors de la seconde séance, malgré un temps plus rapide de 693 millièmes, cette fois, le jeune pilote a pris la 12ème place. Avec un peloton serré et peu de dépassements, lors de la course de 15 tours disputée en après-midi, Laliberté a conclu en 10ème place.

« Je crois avoir bien géré cette première journée. J’aurais aimé obtenir de meilleures qualifications. Pendant la première séance, j’ai eu des problèmes et j’ai dû rentrer, mais après je suis remonté en 11e place. Pour la seconde séance, j’ai eu un premier bon tour, mais après j’ai fait quelques erreurs. Quant à la course, je suis content. Je suis parti 11e et j’ai terminé 10e. C’est correct et je vais tenter de faire mieux demain. Mais, l’important c’est de terminer les courses et de marquer des points »,  d’expliquer le jeune Montréalais. On a pu noter que le peloton de 2017 était relevé avec comme exemple le fait que le Néo-Zélandais Brendon Leitch qui en 2016 avait conclu le championnat au 3e rang, a terminé la course d’aujourd’hui tout juste devant le Canadien. L’an dernier, à ce même endroit, Laliberté n’avait pu compléter sa première course en territoire néo-zélandais

Dimanche, les pilotes se présenteront en piste dans la matinée pour une autre épreuve de quinze tours avant un ultime rendez-vous de vingt tours, en après-midi. Même s’il devra chaque fois partir en milieu de peloton, Laliberté est confiant d’obtenir de bons résultats.

On peut en tout temps s’informer sur Kami Laliiberté au www.kamilaliberte.com. Il est aussi possible de suivre en temps réel les activités de la Castrol Toyota Racing Series de Nouvelle-Zélande au www.toyota.com.nz