Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

L’IndyCar modifie encore son calendrier et supprime les épreuves sur la côte ouest

L’IndyCar modifie encore son calendrier et supprime les épreuves sur la côte ouest

Mercredi 29 juillet 2020 par Julie Bouchard
Crédit photo: Stephen King / IndyCar

Crédit photo: Stephen King / IndyCar

Dans dix jours, la série IndyCar reprendra ses activités en piste, après trois semaines de pause. La prochaine épreuve aura lieu sur le circuit de routier de Mid-Ohio et sera composé de deux manches, une le samedi et l’autre le dimanche. Après Mid-Ohio, les 500 milles d’Indianapolis auront lieu deux semaines plus tard (23 août) avant un nouveau programme double initialement non prévu au calendrier, cette fois sur l’ovale de Madison, en Illinois.

L’ajout de ces deux programmes doubles, où les spectateurs seront admis sans restriction de nombre, en plus d’un troisième début octobre sur le circuit routier d’Indianapolis (la première course le vendredi 2 octobre et la seconde le samedi 3), vient remplacer les rendez-vous prévus sur la côte ouest en septembre, sur les circuits de Portland (Oregon) et de Laguna Seca (Californie).

Les organisateurs du championnat IndyCar précisent qu’ils ont pris la décision d’annuler les épreuves au Portland International Raceway et le week-end double de Laguna Seca (en photo ci-dessus, Scott Dixon lors de la course 2019 sur ce circuit) en raison de la pandémie de coronavirus. « L'annulation de ces deux événements est une décision mutuelle entre la série et les promoteurs locaux après consultation et un suivi régulier de la situation. La série a hâte de revenir sur les deux sites en 2021 » précise l’IndyCar.

Si les fans sur la côte ouest ont bien sûr manifesté leur déception face à cette décision, celle-ci a en revanche été bien accueillie par les propriétaires d’équipes car l’élément principal ayant amené à cette nouvelle modification au calendrier 2020 de la série n’est pas directement la situation sanitaire en Oregon et en Californie mais plutôt la crainte des équipes de faire voyager leur personnel en grand nombre par avion vers la côte ouest.

En restant dans le centre ouest des États-Unis pour toutes les courses d’ici la fin octobre et la finale en Floride (St-Petersburg), les dirigeants de l’IndyCar ont ainsi permis aux équipes de réduire leurs coûts d’opération et faire voyager leur matériel par la route, sachant que presque toutes les équipes de la série sont basées dans la région d’Indianapolis.

Quant à l’idée d’ajouter des programmes doubles aux épreuves de Mid-Ohio, Madison et Indianapolis, Mark Miles, le président et chef de la direction de Penske Entertainment Corporation (la compagnie propriétaire de la série), déclare : « Nos fans ont adoré l'action des programmes doubles déjà présentés cette année à Road America puis au Iowa Speedway. Nous sommes impatients de leur offrir de nouveau ce format sur trois des pistes les plus intéressantes du calendrier NTT IndyCar Series ».

Si le calendrier ne change pas encore, l’IndyCar aura eu 14 courses cette saison, dont 4 au Indianapolis Motor Speedway (3 sur le circuit routier et l’Indy 500 sur l’ovale). Le Néo-Zélandais Scott Dixon (Dallara-Honda du Chip Ganassi Racing) mène présentement le championnat 2020, devant les pilotes Penske (Dallara-Chevrolet) Simon Pagenaud et Josef Newgarden.

Deux Canadiens disputent de sprogramme spartiels cette année, soit les Torontois James Hinchcliffe (Dallara-Honda du Andretti Autosport) et Dalton kellett (Dallara-Chevrolet du A.J.Foyt Enterprises). Tous deux ont pris part à deux des six courses ayant eu lieu jusqu'ici. Hinchcliffe est présentement classé 25ème et Kellett 26ème.