Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Porsche annonce son retour en Prototypes, dans la catégorie LMDh !

Porsche annonce son retour en Prototypes, dans la catégorie LMDh !

Mardi 15 décembre 2020 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Porsche A.G.

Crédit photo: Porsche A.G.

La nouvelle vient tout juste d'être rendue publique : Le comité exécutif de Porsche AG a approuvé le développement d'un prototype de la catégorie Le Mans Daytona hybride (LMDh). Après une évaluation minutieuse, Porsche Motorsport a reçu la directive de construire un véhicule en fonction des futures réglementations qui seront acceptées autant en Championnat du monde d’Endurance (WEC) que dans la série IMSA WeatherTech SportsCar en Amérique du Nord.

C’est à partir de 2023 que Porsche sera officiellement présent dans les deux séries, pour viser de nouveau la victoire toutes-catégories. « Les deux championnats sont importants pour le constructeur allemand de voitures de sport et son importateur aux États-Unis, Porsche Cars North America (PCNA). Porsche a accueilli avec enthousiasme l'introduction de la nouvelle classe pour les prototypes hybrides lorsqu'elle a été annoncée conjointement par les organisateurs de la série à Daytona, en janvier dernier. Ces voitures qui pèseront à peine 2200 livres (1000 kilos) seront dotées d’un groupe motopropulseur hybride d'une puissance prévue de 680 chevaux (500 kW) » indique l’annonce de la création du programme.

« La nouvelle catégorie LMDh nous permet de lutter pour les victoires au général avec un système hybride sur les classiques du Mans, Daytona et Sebring, sans se ruiner. Le projet est extrêmement attractif pour Porsche. Les courses d’endurance font partie de l’ADN de notre marque » explique Oliver Blume, PDG de Porsche AG.

Pour la première fois en plus de 20 ans, Porsche se battra ainsi pour des victoires au général avec des véhicules identiques lors des plus grandes courses d'endurance à travers le monde. De plus, la nouvelle catégorie LMDh se concentre sur une rentabilité élevée. Les voitures sont basées sur un châssis de classe LMP2 amélioré, avec les spécifications du système hybride, y compris les commandes électroniques, standardisées pour toutes les marques. Des châssis de quatre fabricants différents sont autorisés. Chaque marque est libre de sélectionner le concept du moteur thermique et la conception de la carrosserie dans le cadre de la réglementation. Cette approche réduit ainsi les coûts de développement et d’exploitation des voitures et représente l’avenir de l’Endurance au niveau mondial et en IMSA.

Michael Steiner, membre du conseil d'administration de la recherche et du développement chez Porsche AG, ajoute : « à moyen terme, Porsche se concentre sur trois concepts différents : les véhicules entièrement électriques, les hybrides rechargeables et les moteurs à combustion. Nous voulons représenter cette trilogie à la fois dans le développement de nos voitures de route et dans le sport automobile. Nous utilisons la propulsion entièrement électrique en Formule E et l'unité de combustion hautement efficace dans les courses GT. Maintenant, la classe LMDh comble l'écart pour nous. Là, de puissants moteurs hybrides - comme ceux qui sont montés dans de nombreux modèles de série de notre marque - vont s’opposer. Si la réglementation permettait finalement l'utilisation de carburants synthétiques, alors ce serait une incitation encore plus grande pour moi en termes de durabilité ».

De son côté, Fritz Enzinger, vice-président du sport automobile au sein de la marque, souligne : « nous détenons le record de 19 victoires toutes-catégories aux 24 Heures du Mans et nous sommes montés à plusieurs reprises sur la plus haute marche du podium lors de grandes courses en Amérique du Nord. Nous pouvons perpétuer cette tradition avec un prototype de classe LMDh tout en maintenant des coûts raisonnables. J'espère que nous pourrons reprendre là où nous nous arrêté avec les fameux affrontements contre de nombreuses autres marques dans les années 1980 et 90. Cela donnerait à l'ensemble du sport automobile un énorme coup de pouce ».

Porsche va se retrouver en concurrence avec Audi, Peugeot et Toyota qui ont récemment annoncé leur présence avec des véhicules LMh ou LMDh, éligibles autant en WEC qu’en IMSA. Sachant que GM (Cadillac) et Honda (Acura) travaillent également sur un projet d’implication dans cette nouvelle catégorie des prototypes, l’avenir des courses d’Endurance à moyen terme s’annonce très prometteur.