Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Mattias Ekström : « Le Rallycross doit rouler le week-end de NASCAR ! »

Mattias Ekström : « Le Rallycross doit rouler le week-end de NASCAR ! »

Lundi 8 août 2016 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Bruno Dorais

Crédit photo: Bruno Dorais

Meneur du championnat du monde de Rallycross avant le rendez-vous du week-end dernier à Trois-Rivières, Mattias Ekström est un cas unique dans le monde du sport automobile, alors qu'il tente cette saison de remporter à la fois le championnat DTM et le Rallycross. Si les choses se présentent plutôt mal en DTM, alors qu'il a connu plusieurs revers lors de la première moitié de saison, il est au plus fort de la course au championnat en Rallycross.

 

À Trois-Rivières, le pilote suédois a connu un week-end difficile. Victime d'une crevaison lors de la première course de qualification, il a tout de même atteint les demi-finales mais un bris mécanique a mis fin prématurément à son parcours. Non qualifié pour la finale, il a vu Petter Solberg lui reprendre le premier rang du championnat. Nous avons discuté avec "Eki" de plusieurs sujets. Une entrevue menée à vitesse grand V, comme toujours avec lui ! Car échanger des opinions avec Mattias Ekström est un sport en soi. À l'image de Raikkönen en F1, le pilote semble distant, nonchalant parfois, mais il n'a pas la langue dans sa poche et son point de vue n'est pas fait pour plaire à tout le monde...

 

Vous pourrez lire son entrevue au sein de l'article consacré au Rallycross GP3R dans la nouvelle édition de Pole-Position (parution 10 août), mais sachez que, pour Mattias, « venir à Trois-Rivières  est un plaisir, par contre je pense que le Rallycross n'a pas d'avenir ici si on ne roule pas lors du week-end de circuit routier. Il faut qu'on soit avec le NASCAR et les autres séries nationales canadiennes, pas avec du drift et de la moto » explique-t-il sans détour. « À Hockenheim au mois de mai, ils ont un peu copié sur ce que Trois-Rivières a fait il y a deux ans, soit mêler courses en circuit et Rallycross lors du même week-end. Ils font ça avec le Rallycross et le DTM et ça marche vraiment bien » ajoute "Eki".

 

Disputer deux séries aussi compétitives que le DTM et le Rallycross peut sembler un pari fou, surtout à une époque où les pilotes se spécialisent dans un seul type de série. Ekström, qui a autrefois fait du Championnat du monde de Rallye et même une course de Coupe Sprint de NASCAR, n'y voit aucun problème d'adaptation, « c'est comme passer d'une voiture de location pour revenir à sa voiture de tous les jours. Les automatismes reviennent tout de suite ». Lorsqu'on lui fait toutefois remarquer qu'il avait piloté à Nüremberg (courses DTM de début juillet où il avait heurté plusieurs concurrents) comme s'il était encore en Rallycross, il éclate de rire ! « Mais ça n'avait rien à voir avec mon adaptation entre une voiture de DTM et une Rallycross » tient-il à rappeler.

 

En début de saison, c’était peut-être réaliste pour lui d’envisager remporter les deux séries mais on est entré dans la seconde moitié de saison et il est seulement 8ème au championnat en DTM. « Ce sera vraiment difficile de gagner les deux en effet. Mais bon, avec 200 points à distribuer rien qu’au vainqueur de courses d'ici la fin de l'année en DTM, tout reste possible ». Il y aura toutefois un conflit de date en octobre, alors que l'événement final de la saison 2016 de DTM se tiendra à Hockenheim le même week-end que la manche d'Estering en Rallycross. Deux courses en Allemagne mais séparées par plus de 600 km l'une de l'autre ! « Le programme DTM est la priorité numéro 1 et le programme Rallycross la priorité numéro 2. Je dois donc en principe faire la saison complète en DTM. C’est difficile car je dispute le titre en Rallycross tandis que j’ai peu de chances d’être champion en DTM. Ce sera donc à décider juste avant l’événement en question, soit début octobre, en fonction de mes positions respectives dans les deux séries » ajoute Mattias Ekström, qui nous a aussi expliqué les défis qui se posent à lui en tant que propriétaire de son équipe de Rallycross, qui est indépendante d'Audi Sport. Les questions entourant l'avenir du rallycross et la hausse impressionnante des budgets dans la série ont aussi abordés. Vous pourrez lire ses réponses dans la nouvelle édition du magazine Pole-Position...