Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Les 400 tours de Patrick Laperle (chronique André Ménard)

Les 400 tours de Patrick Laperle (chronique André Ménard)

Mardi 21 juillet 2015 par Philippe Brasseur

Le 21 juillet 2015.- « Deux tours Pat; encore deux tours ».  Ce cri d’encouragement d’un «  éclaireur » dans son casque  marquait la fin d’un très long calvaire pour le pilote Patrick Laperle.  Enfin, il allait terminer sa deuxième course automobile de la journée, soit un 200 tours lors de l’épreuve de la série ACT, précédée par un premier 200 tours en PASS North. Ce programme de course se déroulait le dimanche 19 juillet 2015, à la piste Airborne, à Plattsburgh, États-Unis.

Si vous pensez que les quelques 40 pilotes qui ont foulé cette piste de Plattsburgh ont fait une petite randonnée du dimanche, détrompez-vous! Ils ont souffert, puisqu’il faisait une chaleur torride durant ces deux courses disputées en après-midi. Pour un, mentionnons d’abord que le pilote Tate Fogleman a perdu connaissance à la sortie de son bolide. Il s’est effondré à la sortie de sa voiture au 101e tour de la course PASS. Après avoir reçu les premiers soins, il a été évacué de la piste en ambulance, rien de moins. Ensuite, un autre pilote, qui devait faire les deux courses, Bobby Therrien, déshydraté, a abandonné après la première épreuve.

Dès lors, les équipiers de Laperle ont commencé à interroger le pilote sur sa condition : « Ça va Pat » ? Faut-il dire que le pilote québécois de la voiture numéro 91 avait déjà tout un après-midi de travail derrière le volant, après seulement la première moitié de cette première épreuve, ayant fait trois tête-à-queue dans le virage no 1 et ayant comblé trois tours de retard sur le meneur, grâce entre autres à des drapeaux jaunes. Au retour de cette pause obligatoire au 101e tour, il avait déjà laissé sur la piste une grande quantité de son énergie en remontant en 4e position.

Déjà ses équipiers avaient reçu des consignes de premiers soins très claires : il fallait refroidir le pilote au niveau de ses mains et de ses pieds. Ne pas toucher au cou. Le choc serait trop grand. Au 120e tour, il s’est glissé en 2e position et a tenté jusqu’à la fin de rejoindre le gagnant de la course, l’Américain, Joey Doiron. Après avoir franchi le fil d’arrivée en 3e position, le pilote de Saint-Denis s’est rendu immédiatement  à la zone d’inspection des voitures d’après course où l’on prit soin de lui.
 
Assis sur une petite chaise, le pilote semble brûlé, sans énergie. Jusqu’à une dizaine de personnes s’affairent afin de lui venir en aide. Trop faible, un équipier lui retire même ses chaussures et son habit de course. Eau, glace et compresse d’eau seront au menu pour la prochaine demi-heure, avant que le pilote n’enfourche à nouveau sa monture pour affronter son pire adversaire de la journée, la chaleur et ce,  durant une autre épreuve de 200 tours... Et le vert est donné par le signaleur du haut de sa tour, marquant ainsi le début de la seconde épreuve.

Alors que tous pensaient que Laperle ferait une petite randonnée, les fenêtres grandes ouvertes et le coude accoté sur le châssis de la voiture, le voilà à nouveau parti en fou, de la 8e position pour atteindre la 3e position en 8 petits tours. La voiture roule bien et son pilote ne semble pas manquer de carburant. Pour l’instant ! Au 23e tour, il atteint la 2e position.

103e tour : lors de la pause obligatoire, Laperle lance un signal sur sa condition. Il a bu toute sa bouteille d’eau : « J’ai besoin d’une bouteille d’eau ou de Gatorade, il faut que je boive».
105e tour : lors de la relance: « Il fait vraiment chaud dans la voiture.» Réponse d’un de ses  équipiers : « Il y a une ambulance dans la zone d’inspection. Les ambulanciers pourront prendre soin de toi.»
116e tour : le pilote de Saint-Albert, Alex Labbé, accroche la voiture de Laperle. Ce dernier se souvient encore des événements de la dernière course de la série ACT, à Saint-Eustache, et réagit fortement auprès de ses équipiers, se questionnant entre autres sur les motivations de son adversaire.
146e tour : dépassé par Labbé, le pilote se retrouve 3e.
157e tour : Laperle répond avec une petite voix à un commentaire sur le comportement de sa voiture. On le questionne encore sur sa capacité de poursuivre. «Je vais essayer», répond simplement le pilote.
159e tour : il glisse à nouveau d’une place, il est 4e.
160e tour : on annonce au pilote de la voiture 91 qu’il reste 40 tours à faire. « Si t’es pas capable va-t’en au puit, une ambulance est là pour toi!»  Pas de réponse du pilote.
161e tour : on demande aux équipiers d’être très précis dans leurs consignes. « Pat est fatigué. Il est plus distrait…»
162e tour : Laperle commente les performances de sa voiture.  « Ma voiture ne décolle pas lors des relances. L’essence est trop chaude».
168e tour, un jaune qui gruge le peu d’énergie du pilote…
169e tour : on tient Laperle éveillé : « Il ne reste que 31 tours.»
181e tour : un autre jaune qui fait perdurer le calvaire du pilote.  
181e tour : un jaune attire un autre jaune lors de la relance.  
185e tour : le pilote manque véritablement d’essence. Il tombe en  5e  position.
189e tour d’une course qui n’en finit plus, un 4e jaune.
195e tour, il occupe la position qu’il gardera jusqu’à la fin, la 6e.
200e tour, belle job Pat. L’ambulance dans la zone d’inspection est là.

30 minutes après la course, trop épuisé, il refuse une entrevue.
60 minutes après la course, il affirme ne plus vouloir vivre une telle expérience. 
90 minutes après la course, tout le matériel  de l’équipe 91 est ramassé. Tous les membres de l’équipe s’en vont à Plattsburgh prendre un excellent repas et y passer la nuit. Ah oui, Patrick Laperle se trouvait au volant de la grosse remorque qui transportait ses deux voitures!  
 
               xxx

Trois premiers de la course PASS : 1. Joey Doiron, 2. Brian Hoar, 3. Patrick Laperle.
Dans des conditions aussi difficiles et ayant subi quelques ennuis mécanique, le jeune de 14 ans, Raphaël Lessard, a terminé 13e et a gagné en expérience après avoir franchi 192 tours. Pour sa part, après être parti 1er et occupé cette position durant plusieurs tours, Donald Theetge a dû abandonner au 36e tour. 
 
Résultats dans la série ACT : 1.  Nick Sweet, 2. Alex Labbé, 3. Wayne Helliwell, 4. Jean-François Déry, 5. Brandon Atkins, 6. Patrick Laperle, 7. Brian Hoar, 8. Dany Trépanier, 9. Patrick Cliche, 10. Jimmy Hebert. Or, cinq Québécois ont terminé dans les 10 premiers.