Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Formula Tour 1600 : Une pole et une victoire pour Olivier Bédard

Formula Tour 1600 : Une pole et une victoire pour Olivier Bédard

Jeudi 29 mai 2014 par Philippe Brasseur

Le 29 mai 2014.- En fin de semaine dernière se tenait le premier programme de la saison du championnat Formula Tour 1600 au circuit Mont Tremblant. Olivier Bédard n’a pas mis de temps à s’imposer. La journée du vendredi était consacrée aux pratiques et à la mise au point de la voiture. L’équipe en a profité pour essayer différents ajustements qui ont porté fruit, puisque déjà à la fin de la journée Olivier se retrouvait en haut de la liste des pilotes les plus rapides.
 
À la fin de la qualification de samedi matin, Olivier s’accaparait de la pole position avec un écart de trois dixièmes sur Michel Bonnet suivit par Marc-Antoine Cardin très rapide cette fin de semaine. Dès le départ Olivier se porte en tête du peloton, mais avant la fin du premier tour il se retrouve en quatrième place. De Grand et Bonnet prennent une certaine avance sur le peloton de poursuivants. La bataille est intense dans ce groupe de quatre voitures où l’on s’échange les positions à plusieurs reprises.
 
Personne ne veut concéder de terrain à l’adversaire. À la mi course Cardin et Jodoin se touchent au virage sous le pont. Cardin ne peut repartir; la voiture est trop endommagée. La voiture de tête entre donc en piste pour deux tours, le temps de dégager. Bédard est troisième derrière De Grand et Bonnet. La pluie se met à tomber intensément et la piste se transforme en véritable patinoire. Tout le monde s’attend à ce que la course soit arrêtée tellement les voitures sont inconduisibles et la visibilité nulle.
 
Avec deux tours à faire les officiels décident de relancer la course dans ces conditions. De Grand et Bonnet prennent une légère avance sur Olivier qui se garde une marge de manœuvre au cas où… Il fait preuve d’une grande dextérité sur cette patinoire, mais risque tout de même une sortie de route à quelques reprises. La voiture est en aquaplaning partout sur la piste, mais la jeune sensation en impressionne plus d’un avec son coup de volant.
 
Le dernier tour s’amorce. De Grand et Bonnet sont toujours devant Olivier. Il est à l’extrême limite; à certains endroits Olivier est presque sorti de piste mais réussit à garder le contrôle. Au bout de la ligne droite les deux meneurs perdent le contrôle de leur monoplace et sortent de piste. Olivier garde son calme et réussit à les passer avant que ceux-ci reviennent en piste. Les derniers virages sont critiques, mais Olivier sait qu’il a une avance confortable. Il reste calme comme à son habitude et passe le fil d’arrivée avec une priorité de plus de onze secondes sur ses poursuivants. Olivier Bédard signe d’une façon magistrale sa première victoire en Formule 1600. 
 
Dimanche matin se tenait la qualification pour la deuxième course au programme. Comme la veille, Olivier réussit le meilleur temps en 1:46:365, selon son équipe, ce qui lui donne en principe une deuxième pole d’affilée. Les officiels l’avisent que son transpondeur ne fonctionne pas. Le temps ne sera donc pas retenu et il devra partir à l’arrière du peloton.
 
Un malheur n’arrive jamais seul. De retour dans les paddocks l’équipe se rend compte qu’il y a un problème avec le moteur. Ils doivent changer le gasket de tête. Une véritable course contre la montre commence. Pendant qu’une partie de l’équipe répare le moteur les autres changent le transpondeur défectueux. Les gars ont effectué un travail colossal et la voiture était prête cinq minutes avant le départ.
 
Olivier prend donc le départ à l’arrière du peloton soit à la dix-huitième place. À la fin du premier tour, il est déjà remonté à la dixième place. Tour après tour il remonte graduellement jusqu'à la deuxième place. Le peloton est très compact et certains jouent du coude pour garder leur place. À certain moment la lutte est tellement intense qu’Olivier se retrouve les quatre roues hors piste pour éviter l’accrochage. Cinq pilotes en profitent pour le doubler pendant que celui-ci revient sur la piste. Au finish il est sixième, mais encore une fois il démontre son grand talent en réalisant au passage le deuxième meilleur temps en course à seulement un dixième du tour le plus rapide.
 
Au retour dans le paddock Olivier était hors de lui, ce qui est rare, car il est habituellement très calme : « Y’a des pilotes qui se croient tout permis et qui font du blocage systématique. C’en est très dangereux. C’est frustrant car sans ces incidents je finissais sur le podium. Un gros coup de chapeau à toute l’équipe qui m’ont donné une super bonne voiture toute la fin de semaine.»