Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Record d'inscrits pour la saison 2022 du Championnat du monde d'Endurance

Record d'inscrits pour la saison 2022 du Championnat du monde d'Endurance

Mercredi 12 janvier 2022 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Marius Hecker / Adrenal Media

Crédit photo: Marius Hecker / Adrenal Media

Le Championnat du monde d'Endurance (WEC) devrait connaître un regain d’intérêt cette année alors que l’annonce de la liste des engagés ce mercredi montre une grille de départ riche de 39 concurrents, soit le nombre le plus élevé jamais vu en 10 ans d’existence du WEC.

Cette liste des engagés comprend 39 participants pour la saison complète de 12 pays différents ainsi qu'un nombre record d'équipes en compétition du côté des prototypes Hypercar et LMP2.

Nouvelle catégorie reine de la série, qui n’a compté qu’une Alpine et deux Toyota comme concurrents réguliers en 2021, la classe Hypercar comprendra désormais six voitures, soit deux Toyota (avec des équipages modifiés), deux Peugeot (la marque française va faire débuter sa nouvelle 9X8), une Alpine (toujours la vieille Rebellion LMP1 remise au goût du jour) et une Glickenhaus.

Les futurs prototypes LMDh Audi et Porsche, ainsi que les Ferrari LMH, poursuivront leurs programmes de développement respectifs tout au long de la saison 2022 mais ne devraient apparaître en compétition qu’en 2023, d’abord en championnat nord-américain IMSA WeatherTech SportsCar puis en WEC.

En classe LMP2, 15 équipages sont attendus, l’événement principal étant les débuts de Penske dans la catégorie avec une Oreca-Gibson pour trois pilotes qui devraient intégrer le programme LMDh du constructeur allemand dès la saison suivante.

L’équipe belge WRT remet son titre 2021 en jeu avec de nouveau deux voitures tandis que l’équipe Richard Mile fera de nouveau confiance à un équipage entièrement féminin pour sa voiture portant le numéro 1. Présentement, seule la débutante française Lilou Wadoux, inconnue jusqu’ici dans les séries internationales, est confirmée parmi les pilotes.

Sans surprise, la classe GTE Pro sera la moins garnie avec seulement 5 voitures, soit deux Ferrari 488 AF Corse, deux Porsche 911 RSR officielles et une Corvette C8.R officielle, une voiture désormais interdite en IMSA.

Enfin, la classe GTE Am regroupe 13 inscrits, dont une équipe portant pavillon canadien, celle inscrite par Paul Dalla Lana. Le pilote ontarien, habitué de la série, fera rouler son Aston Martin Vantage GTE sous la bannière Northwest AMR et ses équipiers seront cette fois le Danois Nicki Thiim et l’Anglais David Pittard.

Pour consulter la liste des inscrits à ce jour, cliquez ici. À noter que plusieurs équipes n’ont jusqu’ici confirmé qu’un ou deux pilotes.

Le WEC adoptera par ailleurs un carburant renouvelable pour cette saison 2022 : l'Excellium Racing 100 de TotalEnergies. Cela permettra de réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES) d'au moins 65% par rapport aux carburants fossiles traditionnels.

Quant au calendrier, il verra la série se produire sur trois continents, soit l’Amérique du Nord, l’Europe et l’Asie. Le tout débutera à Sebring le 18 mars, avec une course de 1000 milles présentée la veille des célèbres 12 Heures de l’IMSA. Les 6 Heures de Spa-Francorchamps suivront le 2 mai, puis les 24 Heures du Mans les 11 et 12 juin.

De retour au calendrier de la série, l’Autodrome de Monza présentera la 4ème manche sur une durée de 6 heures le 10 juillet avant les deux dernières courses en Asie : les 6 heures de Fuji le 11 septembre et les 8 heures de Bahreïn le 12 novembre. En espérant bien sûr que de nouvelles restrictions gouvernementales en Europe ou en Asie (les États-Unis étant plus libres - particulièrement la Floride - la course de Sebring ne devrait pas être touchée) ne viennent obliger les organisateurs à revoir ce calendrier comme ce fut le cas en 2020 et 2021.