Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Alexis Baillargeon : En route vers l’événement mondial Rotax Max Challenge à seulement 10 ans !

Alexis Baillargeon : En route vers l’événement mondial Rotax Max Challenge à seulement 10 ans !

Mardi 7 décembre 2021 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Courtoisie Mathieu Baillargeon

Crédit photo: Courtoisie Mathieu Baillargeon

Parmi les pilotes qui disputeront le Rotax Max Challenge Grand Finals 2021 (voir article de présentation de cette compétition mondiale ici) du 14 au 18 décembre prochain, on retrouve un pilote québécois âgé de seulement 10 ans, Alexis Baillargeon.

Alexis est né le 8 octobre 2011, soit la date de fête de son idole : le pilote américain Travis Pastrana. Alexis a d’ailleurs eu la chance de le rencontrer car son père, Mathieu Baillargeon, a été le mécanicien de Pastrana durant la saison 2017, année de l’un des titres américains de rallye du célèbre pilote. Mathieu Baillargeon a aussi été mécanicien d’Antoine L’Estage en Championnat canadien et américain des rallyes.

Inutile donc de dire qu’Alexis vit dans le monde des courses depuis son plus jeune âge, en fait depuis qu’il a deux ans et demi pour être précis ! « On lui a alors acheté un motocross et il a tout de suite eu la piqûre. Il a gagné à sa première course à vie à 3 ans et a gagné tous ses championnats année après année » indique Mathieu Baillargeon, qui précise : « Il a eu son baptême dans une voiture de rallye il y a 3 ans. On lui avait installé son banc de bébé dans la voiture de course. Il a vraiment aimé cela, il en redemandait encore et encore ! »

Comme beaucoup de jeunes de son âge, Alexis Baillargeon rêve de devenir un jour pilote de Formule 1, une discipline dont il suit les Grands Prix à la télévision depuis qu’il a… 2 ans ! « Un jour, il m'a demandé comment on fait pour aller en F1. Je lui ai dit qu’il fallait débuter par le karting, mais qu’il faut être âgé de 8 ans pour faire des courses » mentionne son père. « Donc à 8 ans, le jour de sa fête, on a organisé une séance d'essai au Complexe ICAR. On était alors en octobre 2019 et il était champion Est-canadien en motocross à ce moment-là, et qualifié pour le championnat Amateur USA. Mais il me dit qu’il veut arrêter la moto et faire du karting. En ce moment, je ne suis pas si enthousiaste avec tous les bons résultats qu’il a en motocross. Mais bon c’est ce qu’il veut donc durant l’hiver on a acheté son premier kart » ajoute Mathieu Baillargeon.

Inscrit à l'académie BC, Alexis attire dès ses premiers tours de piste l’attention du champion du monde et instructeur Ben Cooper. De quelques tours de piste pour voir si le jeune pilote est à l’aise, le projet devient rapidement de lui faire disputer une saison complète.

Alexis Baillargeon dispute sa première course en juin, sous la pluie. Il pend le départ de la finale en 6ème place, grimpe deuxième avant de faire un tête-à-queue au dernier tour en essayant d’aller chercher la victoire. Il termine finalement 4ème avant de compléter la saison 2020 Top 5 au championnat. En fin de la saison, il dispute deux courses de la série Ron Fellows en Ontario, se classant 2ème et 3ème dans sa catégorie.

Cette année, le jeune pilote a disputé la Coupe de Montréal en série Briggs cadet et il s’est imposé à toutes les courses ! En catégorie MiniMax il a également décroché 2 victoires et deux 2èmes places.

Champion Briggs Cadet, vice-champion MiniMax, lauréat du Canada Open à Tremblant en MiniMax et champion canadien Open en MicroMax, Alexis Baillargeon a ainsi décroché son billet pour le championnat du monde qui aura lieu à Bahreïn dans les prochains jours.

« Je suis bien préparé pour participer à cet événement. On a fait une levée de fonds sous forme d’un tirage et les gens ont vraiment été généreux. Je me suis entraîné sur un simulateur de A1 Simulation avec la piste de Bahreïn. J’ai vraiment hâte d’y participer et je suis confiant de bien faire » confie Alexis, qui, il faut bien l’avouer, impressionne par une certaine maturité en plus de ses résultats en piste. Témoin de son attitude, son plus beau souvenir en course cette année : « Je suis parti dernier en pré-finale à Tremblant car mon kart n’avait pas passé l’inspection technique À la fin de la qualification. J’ai dit à mon père de ne pas s'inquiéter et que j'allais remonter. Je suis parti de dernier et j’ai effectivement remonté jusqu’en première place. Je pouvais entendre les gens m'encourager, c'était vraiment une course le fun pour moi ».

Alexis Baillargeon, qui dispose du soutien de BlastForce Canada pour sa participation au championnat du monde, aura pas moins de 35 rivaux pour le titre de champion du monde en classe MicroMax à Bahreïn. Il aura pour coéquipier au sein de l’équipe SRA Karting International un autre pilote canadien, l’Albertain Owen Pankewitz. Pour la liste des inscrits dans cette catégorie, cliquez ici.