Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Série WRL : Une fin de semaine décevante, mais tout de même enrichissante, pour Valérie Limoges au Texas

Série WRL : Une fin de semaine décevante, mais tout de même enrichissante, pour Valérie Limoges au Texas

Lundi 6 décembre 2021 par Eliane Gilain
Crédit photo: Alex Roszko

Crédit photo: Alex Roszko

La saison 2021 de World Racing League, une série d’Endurance très populaire aux États-Unis, s'est conclue le week-end dernier sur le Circuit des Amériques à Austin (Texas). 91 voitures étaient en piste pour deux épreuves de 8 heures, l'une samedi et l'autre dimanche, réunissant quelques voitures GT et des voitures de Tourisme  des plus variées.

Invitée à piloter pour le Bryan Herta Autosport, équipe multi-championne en classe TCR en IMSA, la pilote québécoise Valérie Limoges était au volant d’une Hyundai Veloster N TCR. Elle faisait partie d’un équipage entièrement féminin (photo ci-dessus) avec Sabré Cook et Ayla Agren, pilotes de la W Series, en plus de Taylor Hagler, championne TCR en IMSA Michelin Pilot Challenge cette année.

Pour ses débuts à Austin, Val Limoges a vécu un week-end mémorable, mais également bien décevant alors qu'une sortie de piste de sa coéquipière Taylor Hagler est venu mettre fin aux chances de victoire de l'équipage à moins de deux heures de la fin de la course samedi. « Nous étions très rapides, nous étions toutes dans les mêmes temps alors il n’y avait pas de différence lorsque nous prenions le volant » explique Limoges, que nous avons rejoint alors qu'elle est encore au Texas. « Nous aurions pu gagner la course, car l’équipe qui a remporté l’épreuve, Austin Dillon Motor Sports, avait une minute de retard sur nous plus tôt dans l'épreuve » ajoute Valérie. L’épreuve a en effet été remportée par le pilote de NASCAR Cup Austin Dillon et ses équipiers, qui mettait à l’épreuve une voiture 2022 de NASCAR, mais avec un moteur de série.

« Alors que Taylor (Hagler) était au volant en fin de course, un compétiteur lui a fermé la porte et elle n’a pas pu l’éviter. Ce n’est absolument pas de sa faute, il n’y avait rien à faire. C’est difficile de naviguer sur une piste avec plus de 90 voitures, je n’avais jamais piloté avec autant de voitures autour de moi. Lors d’un arrêt aux puits, je me suis retrouvée en queue de peloton, environ 60ème sur 90, et lorsque je remontais, je pouvais dépasser 10 voitures en un tour ! » explique Valérie.

« Je suis très déçue du résultat sachant que nous aurions pu remporter la course et que nous avons roulé parmi les meneurs tout au long de l’épreuve, donc c’est d’autant plus frustrant. De plus, l’accident a trop endommagé la voiture, nous n’avons donc pas pris part à la seconde course » ajoute la pilote québécoise pour expliquer le forfait de la voiture No.77 dimanche.

Toutefois, Valérie tire une conclusion positive de son expérience à Austin : « j’étais la plus rapide vendredi, alors que je ne connaissais pas la piste, ni la voiture. J’ai également renoué avec des équipes contre lesquelles je courais en IMSA et j’ai eu la chance de me frotter à d’excellents pilotes, dont l'ex-pilote IndyCar Pippa Mann. Je suis compétitive alors le résultat est décevant, mais l’expérience a été super » mentionne Valérie Limoges, qui ajoute : « L’auto était très bonne, après tout c’est une voiture qui gagne des courses. L’équipe était professionnelle et nous avions l’aide des pilotes professionnels Mark Wilkins et Michael Lewis qui analysaient nos données ».

Pour Val, ce fut tout de même une victoire hors de la voiture alors que chez Bryan Herta Autosport, on lui a affirmé qu’elle avait dépassé les attentes : « J’espère qu’ils vont me rappeler pour d’autres événements vu que ça s’est bien déroulé. J’étais la seule qui ne connaissait pas la piste ni l’auto, je pense donc avoir bien tiré mon épingle du jeu ! ».

Valérie a conclu cette entrevue en tenant à remercier une personne en particulier : « Éric Chaput est venu m’encourager cette fin de semaine, c’était très plaisant de voir un autre pilote de la Coupe Nissan Sentra dans les puits ! ». Rappelons qu'avec sa voiture aux couleurs de Nissan Gabriel, Valérie Limoges a fini 6ème du championnat 2021 de la Coupe Nissan Sentra, une position derrière Éric Chaput.