Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

GP d’Arabie saoudite : Hamilton remporte une course chaotique et revient à égalité de points avec Verstappen au championnat !

GP d’Arabie saoudite : Hamilton remporte une course chaotique et revient à égalité de points avec Verstappen au championnat !

Dimanche 5 décembre 2021 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Mercedes F1 / LAT Images

Crédit photo: Mercedes F1 / LAT Images

Six neutralisations (virtuelles ou derrière la Voiture de sécurité), deux drapeaux rouges, trois départs ! Le premier Grand Prix d’Arabie saoudite passera assurément à l’histoire comme l’un des plus chaotiques de la saison 2021, et celui qui, au terme de multiples rebondissements, a permis à Lewis Hamilton de décrocher sa 103ème victoire en F1. Plus important dans la lutte pour le titre, elle permet au pilote Mercedes de revenir à égalité de points en tête du championnat avec son rival Max Verstappen (Red Bull-Honda).

Le Néérlandais a fini deuxième, après avoir été élu pilote du jour et mené le plus grand nombre de tours de cette épreuve disputée sur le très rapide circuit urbain temporaire de Jeddah. Et pour témoigner de l’intensité du duel entre Verstappen et Hamilton pour la victoire ce dimanche, pas moins de trois accrochages se sont produits entre les deux pilotes.

Si les deux premiers furent minimes, alors que Verstappen repassait sous le nez de la Mercedes d’Hamilton après avoir court-circuité la première chicane pour garder la tête, le troisième fut plus inusité lorsqu’Hamilton frappa l’arrière de la Red Bull de son rival, qui avait reçu l’ordre de redonner la position de commande au Britannique suite à sa seconde manœuvre hors-piste à la chicane. Dans cet incident, l’aileron avant de la Mercedes fut sérieusement endommagé mais pas au point d’empêcher Hamilton de filer vers la victoire.

Les Mercedes de Hamilton et Valtteri Bottas occupaient la première ligne de départ à l’extinction des feux rouges. Un départ sans incident et 10 tours de course plutôt monotones qui allaient prendre fin lorsque Mick Schumacher écrasait sa Haas-Ferrari dans le mur protecteur. La neutralisation qui suivit voyait les Mercedes et plusieurs autres pilotes plonger dans les puits pour changer de pneus… tout juste avant que la course ne soit arrêtée !  

Comme en F1, il est permis de changer de pneus lorsque la course est arrêtée au drapeau rouge (contrairement à la majorité des autres séries de sport automobile), Verstappen, qui avait hérité de la tête sous neutralisation, se retrouvait en première place, et avec des pneus neufs, au moment du deuxième départ.

Lors de ce 2ème départ, Verstappen sortait large et hors-piste à la première chicane, coupant Hamilton qui se faisait alors dépasser par Esteban Ocon (Alpine). En arrière, un accrochage à 6 voitures, impliquant notamment Sergio Pérez (Red Bull-Honda) et George Russell (Williams-Mercedes), venait provoquer un second arrêt de l’épreuve.

Cette nouvelle interruption a alors permis de mettre en vedette toute la politique qui a lieu en F1, des négociations de Red Bull et de Mercedes avec la direction de course pour déterminer qui devait être pénalisé et pourquoi occupant la majorité des ondes radio ! Finalement, c’est Ocon, devant Hamilton et Verstappen, qui s’est retrouvé premier au troisième départ, au 17ème des 50 tours.

Un départ marqué par le superbe envol de la seule Red Bull encore en course, qui subtilisa la 1ère place au détriment d’Ocon et Hamilton pour s’envoler en tête. Trois nouvelles périodes de neutralisation, avec la voiture de sécurité virtuelle cette fois, allaient venir briser le rythme d’un Grand Prix pour le moins intense, mais on n’avait pas encore tout vu. À compter du 36ème tour, Max Verstappen se retrouva sous la menace d’Hamilton, avec les incidents et accrochages que l’on connaît.

Finalement pénalisé de 5 secondes, Verstappen savait qu’il n’avait plus aucune chance de victoire et il a laissé filer Hamilton dans les derniers tours, tandis que, pour la 3ème place, la bataille entre Ocon et Bottas n’a pris fin qu’au moment de franchir la ligne d’arrivée. Le pilote Mercedes a subtilisé la dernière place de podium à son rival d’Alpine par moins d’un dixième de seconde.

Daniel Ricciardo (McLaren-Mercedes) complète le Top 5 après avoir débuté la course 11ème. Il a toutefois eu l’opportunité de faire un changement de pneus sous drapeau rouge. L’Australien devance Pierre Gasly (AlphaTauri-Honda) qui a résisté sans problème aux deux Ferrari de Charles Leclerc et Carlos Sainz.

Auteur d’une course sans erreur, Antonio Giovinazzi (Alfa Romeo-Ferrari) termine 9ème, devant la seconde McLaren de Lando Norris et le Québécois Lance Stroll. Seul pilote Aston Martin à l’arrivée après que Sebastian Vettel ait été sorti par l’AlphaTauri de Yuki Tsunoda, Stroll n’avait tout simplement pas une voiture assez compétitive pour se battre pour les points.

Nicholas Latifi (Williams-Mercedes) termine à 7 secondes de Stroll, en 12ème place. Au total, 15 des 20 pilotes au départ terminent ce Grand Prix, mais de nombreux morceaux de carbone manquaient sur plusieurs monoplaces à l’arrivée ! Pour le classement complet, cliquez ici.

La finale de la saison aura lieu à Abou Dhabi dimanche prochain. Avec 26 points marqués aujourd’hui à Djeddah (25 pour la victoire et un pour le record du tour), Hamilton a désormais 369,5 points, tout comme Verstappen. Le Néérlandais est toutefois encore considéré premier au championnat puisqu’il totalise 9 victoires cette saison, contre 8 au britannique.

À noter enfin que les officiels de ce Grand Prix d’Arabie saoudite ont placé sous enquête l’un des accrochages entre Verstappen et Hamilton. Des pénalités seraient à craindre dans les prochaines heures, comme on le voit hélas trop souvent depuis que l’Australien Michael Masi est le directeur de course permanent en F1. Espérons toutefois que la fête ne sera pas gâchée par des actions administratives et que l’on ne gardera de ce Grand Prix que les formidables images de batailles vues en piste…


** MISE À JOUR DIMANCHE 5 DÉCEMBRE - 18H00 : Après la course, les officiels ont pénalisé Max Verstappen de 10 secondes sur son temps total de la course pour avoir freiné brusquement au moment de redonner la position de tête à Lewis Hamilton, ce qui a résulté d'un contact. Cette pénalité ne change toutefois rien au classement de l'épreuve !