Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

24 Heures du Mans ce week-end : Toyota face à Alpine et... Glickenhaus pour la victoire !

24 Heures du Mans ce week-end : Toyota face à Alpine et... Glickenhaus pour la victoire !

Mercredi 18 août 2021 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Marius Hecker / Adrenal Media

Crédit photo: Marius Hecker / Adrenal Media

Repoussées de la mi-juin à cette fin de semaine afin de permettre d’accueillir un plus grand nombre de spectateurs dans les estrades, la 89ème édition des 24 Heures du Mans s’annonce comme une lutte entre seulement 5 prototypes de la nouvelle classe Hypercar pour la victoire toutes-catégories.

Une lutte dont les prototypes de clase LMP2 espèrent bien profiter pour créer la surprise. Car si Toyota, qui a récolté les trois dernières victoires avec sa TS050 Hybrid de classe LMP1, part de nouveau grand favori, la marque japonaise fait débuter sa toute nouvelle GR010 Hybrid Hypercar cette année. Une voiture dont la fiabilité n’est pas encore totalement éprouvée, bien que jusqu’ici cette voiture et l’équipe Toyota Gazoo Racing ont remporté les trois courses (Spa-Francorchamps, Portimao et Monza) ayant précédé Le Mans au calendrier 2021 du Championnat du monde d’Endurance (WEC).

Les champions du monde en titre Mike Conway, Kamui Kobayashi et José-María López, au volant de la Toyota No.7, ont subi des déconvenues au Mans ces dernières années, notamment lorsque des problèmes mécaniques les ont privés de la victoire malgré leur domination en 2019 et 2020. Ils abordent la course la plus importante de l'année après avoir remporté les 6 Heures de Monza le mois dernier.

Sébastien Buemi et Kazuki Nakajima ont, eux, connu un parcours remarquable à l’épreuve française, en la remportant trois années consécutives, dont l’année dernière, aux côtés de Brendon Hartley après les deux éditions précédentes avec Fernando Alonso comme équipier. Le trio GR010 Hybrid No.8 est en tête du classement du championnat des pilotes après avoir remporté les 6 Heures de Spa-Francorchamps et les 8 Heures de Portimao.

Avec, à la clé, un total de points doublé au Championnat du monde d'Endurance, Le Mans est un enjeu important dans la lutte pour le titre mondial. Présentement, Toyota Gazoo Racing possède une avance de 30 points sur Alpine, après trois des six courses inscrites au calendrier de la saison 2021 du WEC, tandis que l'équipage No.8 mène le classement des pilotes avec seulement six points d'avance sur ses coéquipiers de la No.7.

En plus de sa quête d'une quatrième victoire consécutive au Mans, l'édition 2021 marque la 10ème participation de Toyota sur le circuit français, avec un prototype à motorisation hybride. En neuf tentatives jusqu'à présent, l'équipe a gagné trois fois, obtenu cinq pôle positions et terminé sur le podium à neuf reprises au total.

Outre Toyota, la classe Hypercar compte deux prototypes de la Scuderia Cameron Glickenhaus. De toutes nouvelles voitures et une nouvelle venue au Mans. Bien que l’on retrouve de très bons pilotes aux commandes des deux Gilckenhaus engagées, il serait très surprenant que ces voitures parviennent à dominer l’épreuve.

Plus de chance en revanche pour Alpine, qui participe avec une voiture (née Rebellion) de l’ancienne classe LMP1. La marque française ne peut compter que sur une seule voiture inscrite, qui plus est d’ancienne génération et très bridée en performances et en grandeur de réservoir (l’Alpine devra ravitailler 1 à 2 tours plus tôt que les Toyota, ce qui sur 24 heures représente un considérable désavantage !). Mais au Mans, tout peut arriver, y compris une défaillance de toutes les voitures de la classe Hypercar qui viendrait ouvrir la porte aux LMP2, souvent fiables et bien pilotées.

En GT, trois Porsche 911 RSR ont réalisé les trois meilleurs chronos de la journée test. Si la marque allemande part favorite, les Ferrari 488 AF Corse, ou encore les Corvette C8.R officielles sont également à surveiller tandis qu'Aston Martin n'a des Vantage V8 cette année que dans la catégorie GTE Amateur. Paul Dalla Lana, seul pilote canadien inscrit, est d'ailleurs au volant de l'une des Aston Martin (No.98) dans cette catégorie.

Avec environ 25 000 changements de rapports, 4 000 km à plein régime et plus de 2 millions de tours de roues pendant une épreuve, Le Mans est un véritable test d'endurance. Pour les équipes les plus structurées, les préparatifs ont commencé dès l’année précédente. Pour Toyota, c’est à compter d’octobre 2020 que la nouvelle GR010 Hybrid a été testée pour la première fois sur circuit et, depuis, huit autres tests d’endurance de 24 heures ou plus ont permis d'optimiser les performances et la fiabilité de la voiture, en plus des trois courses du WEC.

Après la journée test dimanche dernier, qui s’est soldée par le meilleur chrono de la Glickenhaus (photo ci-dessus) du trio Pipo Derani, Olivier Pla et Franck Mailleux, ce mercredi cinq heures d'essais et une séance de qualification ont lieu sur le circuit de 13,626 km. Demain, cinq autres heures d'essais sont programmées, en plus d’une séance Hyperpole de 30 minutes, à 21 heures.

Le départ de la 89ème édition des 24 Heures du Mans sera donné ce samedi 21 août à 16 heures locales (10h du matin heure du Québec), devant une foule réduite à 50 000 personnes (restrictions gouvernementales en vigueur). 62 voitures (62 équipages de trois pilotes, soit 186 pilotes inscrits au total) disputeront cette épreuve, qui a eu lieu pour la première fois en 1923.

Pour la liste complète des inscrits, cliquez ici. Pour suivre les classements heure par heure de la course, ainsi que les essais et qualifications aujourd’hui et demain, cliquez ici.