Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Rétro : Une deuxième et dernière édition du GP de Granby bien remplie en 1985

Rétro : Une deuxième et dernière édition du GP de Granby bien remplie en 1985

Mercredi 28 juillet 2021 par René Fagnan
Crédit photo: Autocourse.ca/Archives ASQ

Crédit photo: Autocourse.ca/Archives ASQ

La deuxième et dernière édition du Grand Prix de Granby s’est déroulée les 26, 27 et 28 juillet 1985 sur le tracé urbain long de 3,09 km.

Le premier Grand Prix avait eu lieu un an auparavant et Pole-Position a raconté sa création et résumé l’action de cette première édition. Deux passionnés de course automobile, Yves St-Jean et Paul Pednault, avaient voulu créer une nouvelle course urbaine, calquée sur celle de Trois-Rivières.

Le circuit de Granby serpentait dans les rues du parc industriel et un virage relevé, sorte une grande courbe inclinée, une sorte de banking, avait été créé de toute pièce afin de compliquer le tracé qui comptait pas mal de virages à angle droit.

Après les péripéties de la première édition, les organisateurs étaient mieux préparés et bien rodés pour ce Grand Prix Labatt de Granby en 1985. Les karts de Formule 125 à boîtes de vitesses étaient de retour. Le public avait assisté à la victoire de Gary Werve devant Daniel Chartrand et Daniel Breton dans cette course de 12 tours de la "Coupe de l’avenir". Stéphane Proulx était présent, a roulé, mais n’a pas pris le départ.

Les motos étaient aussi de retour à Granby et avec deux classes cette fois. Quarante-neuf motards étaient inscrits en série R.A.C.E. Moto Journal remportée, en classe Open, par Dave Murphy sur Kawasaki 900 devant Patrice Goyette (Honda CB1100F) et Tom Douglas sur Yamaha FZ750. La course de la série R.A.C.E. Castrol XLR Superbike fut remportée par un certain Alan Labrosse sur Honda RS500 (Labrosse qui allait devenir le propriétaire de l’Autodrome St-Eustache plusieurs années plus tard) devant Art Robbins, sur Yamaha TX750 et Paul McMillan sur une Suzuki Katana. Michel Mercier avait terminé en cinquième place devant Mario Duhamel.

Au Championnat du Québec Savin de Formule 1600 (Savin étant un fabricant de photocopieurs, un appareil presque disparu aujourd’hui…), victoire de Duncan Murdoch (qui court encore aujourd’hui en Formule 1600) sur une Crosslé 50F devant Jean-Guy Alepins (PRS), qui avait pris le départ depuis la première place, et Daniel Lussier (Van Diemen).

Parti de la pole position pour la course du Championnat du Québec de Production GT2-GT3, Jacques Bienvenue, aux commandes de sa terrible VW Scirocco (photo ci-dessous), avait battu Kermit Upton du Vermont dans sa BMW 2002 et Terry Watson au volant de sa Elva.

La série Honda/Michelin avait vu l’Ontarien Michael Rivet triompher de la course de 15 tours devant Daniel Veilleux, le Dr Marc Dancose et Terry diFrancesco. Normand Boyer avait réalisé la pole position et gagné la course, mais il fut disqualifié après l’arrivée.

Les spectateurs ont assisté à la victoire de Stephen Phillips du Vermont en Championnat Canadian Tire de Formule 2000. R.K. Smith avait pris le second rang devant Cor Euser et John Dekker. Richard Spénard avait dû se contenter de la 14e position tandis que Claude Bourbonnais n’avait pas terminé l’épreuve de 20 tours.

Le week-end passablement chargé avait même fait de la place pour une épreuve hors championnat pour les monoplaces de Formule Atlantique du SCCA. John Timken Jr, au volant d’une Ralt RT-4, avait décroché la position de tête et la victoire devant Michael Greenfield (Ralt RT-4, et qui a disputé quelques épreuves de la série CART IndyCar entre 1989 et 1995) et le Montréalais Williams Ayoub. Ricardo Révi de Pointe-du Lac avait pris la quatrième place devant Peter Dragffy (un des meilleurs ingénieurs de sport auto ici au pays), Mauro Lanaro (qui a travaillé sur les voitures de Formule Atlantique de Gilles Villeneuve) et Mario Sarrazin.

Pour terminer le tout, le clou du week-end était la course de la série IMSA Kelly American Challenge. C’est le Français et pilote de Formule 1 chez RAM Racing, Philippe Alliot, qui avait réalisé la position de tête (photo principale), mais il avait dû abandonner et avait été classé au 14e rang. Tommy Riggins avait remporté la victoire au volant de sa Buick devant Irv Hoerr et Clay Young. Deux pilotes féminins avaient bien fait : Patty Moise avait terminé la course en quatrième place tandis que Deborah Gregg avait croisé l’arrivée en neuvième position. Jacques Villeneuve, le frère de Gilles, s’était classé 12e dans une Camaro.

Le soir même de la dernière course, face à un gouffre financier, les organisateurs n’ont eu d’autre choix que de tout arrêter, de fermer les livres et de mettre un terme au Grand Prix de Granby qui n’aura vécu que deux ans.

Crédit photo: Autocourse.ca/Archives ASQ