Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Max Verstappen souverain au Grand Prix d'Autriche; Lance Stroll 13ème (+ vidéo)

Max Verstappen souverain au Grand Prix d'Autriche; Lance Stroll 13ème (+ vidéo)

Dimanche 4 juillet 2021 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Mark Thompson / Getty Images

Crédit photo: Mark Thompson / Getty Images

Pour une seconde fois soit autant de semaines, Max Verstappen a dominé sur le circuit de Spielberg, en Autriche. Après avoir remporté le Grand Prix de Styrie dimanche passé, il a cette fois remporté le Grand Prix d'Autriche après s’être élancé de la pole position et mené tous les tours, pour le plus grand plaisir des dizaines de milliers de fans néérlandais, vêtus d'orange et lançant des fumigènes, qui s’étaient massés dans les estrades ouvertes à pleine capacité du Red Bull Ring.

En fait, cette épreuve a connu deux vedettes : le vainqueur Max Verstappen avec sa Red Bull-Honda, et les officiels de la direction de course ! Du haut de leur beau bureau climatisé et face à leurs écrans, Michael Masi et ses acolytes avaient visiblement oublié que la Formule 1, pour qu’elle soit passionnante, se doit d’être aussi composée de luttes roues contre roues entre des pilotes. Pas juste un défilé digne d’une procession religieuse un dimanche matin ! Or, après les réprimandes faites à Verstappen la semaine dernière pour avoir fait patiner ses roues en signe de joie une fois la ligne d’arrivée franchie, ce fut cette fois un festival de pénalités, notamment des 5 secondes à Lando Norris et Sergio Pérez pour avoir protégé leur position face à un adversaire tentant de les doubler par l’extérieur. De quoi gâcher quelque peu la fête…

En tête toutefois, il n’y a jamais eu de lutte. Contrairement au Grand Prix de la semaine passée, Verstappen n'a fait face à aucune menace, ayant même suffisamment de temps pour faire un arrêt supplémentaire aux puits avec 10 tours à faire pour mettre des pneus neufs et ainsi aller chercher le point supplémentaire pour le tour le plus rapide. Cela lui donne ainsi son premier Grand Prix parfait en Formule 1, soit la pole position, le meilleur tour et la victoire, en plus de mener chaque tour en course.

Derrière lui, son rival au championnat Lewis Hamilton s'est frayé un chemin jusqu'à la deuxième place à partir de sa 4ème position sur la grille de départ lors des premiers tours, mais des dommages aérodynamiques à sa Mercedes, subits pour être passé trop souvent sur les vibreurs en sortie de virages, ont ralenti sa progression. Cela a permis à son coéquipier Valtteri Bottas et à Lando Norris (McLaren-Mercedes), qui s’était élancé depuis la 2ème place de départ, de le dépasser dans le dernier quart de course.

Malgré sa pénalité, pour le moins discutable alors qu’il se protégeait des attaques de Sergio Pérez (Red Bull-Honda) en début de course, Norris a disputé une très belle course et a reçu les honneurs des fans de F1 en étant élu pilote du jour. Il décroche ainsi son troisième podium de la saison.

Derrière eux, Hamilton a conservé la quatrième place, mais il a désormais 32 points de retard sur Verstappen au sommet du classement du championnat. Sachant qu’une victoire vaut 25 points (26 avec le point du record du tour), cela signifie que Max Verstappen est assuré de rester en tête du championnat du monde jusqu’à la fin du mois, au minimum !

Pour son écurie, Red Bull Racing, la journée aurait pu être parfaite si Sergio Pérez n'avait pas eu une course aussi mouvementée, lui qui était parti depuis la troisième place sur la grille. Après une neutralisation, au premier tour lorsqu’Esteban Ocon a été contraint d’arrêter son Alpine-Renault en bord de piste suite à une roue endommagée dans un accrochage avec l'Alfa Romeo d'Antonio Giovinazzi (l’Italien, qui n’y pouvait rien, a tout de même été pénalisé !) au virage 3, Pérez a attaqué Norris pour la 3ème place à la relance. En tentant de passer à l’extérieur, le Mexicain est sorti dans les graviers, se retrouvant alors 10ème et perdant là toute chance de podium. Norris, qui n’a jamais changé sa trajectoire, allait être pénalisé pour cet incident tandis que Pérez allait écoper de la même pénalité pour avoir agi de la même manière que Norris envers la Ferrari de Charles Leclerc 30 minutes plus tard.

Pérez a donc franchi la ligne d’arrivée 5ème mais il a été classé 6ème, ce qui a offert le Top 5 à Carlos Sainz (Ferrari). Daniel Ricciardo (McLaren-Mercedes), Charles Leclerc, Pierre Gasly (AlphaTauri-Honda) et Fernando Alonso (Alpine-Renault) ont complété le Top 10, ce dernier dépassant George Russell (Williams-Mercedes) dans l'avant-dernier tour, privant ainsi le Britannique d'un premier point avec l’équipe Williams.

Le dernier tour a été marqué par un accrochage entre deux ex-coéquipiers et ex-champions du monde, Kimi Räikkönen (Alfa Romeo-Ferrari) et Sebastian Vettel (Aston Martin-Mercedes), qui se disputaient la 12ème place. Cela n’efface en rien la mauvaise course de l’équipe Aston Martin, le Québécois Lance Stroll terminant de son côté 13ème. Cette fois, la stratégie de l’équipe en matière d’arrêts aux puits pour changer de pneus n’a pas été une réussite.

Pas plus de succès non plus pour le Torontois Nicholas Latifi, classé 15ème à 1 tour du vainqueur, avec sa Williams-Mercedes. Pour le classement complet, cliquez ici. Pour le résumé en vidéo, ici.