Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Kevin Magnussen débute en IndyCar ce week-end... sans jamais avoir encore piloté une monoplace de cette série !

Kevin Magnussen débute en IndyCar ce week-end... sans jamais avoir encore piloté une monoplace de cette série !

Vendredi 18 juin 2021 par Julie Bouchard
Crédit photo: Richard Dole / LAT Images

Crédit photo: Richard Dole / LAT Images

Kevin Magnussen va faire ses grands débuts dans la série IndyCar cette fin de semaine, sur le circuit de Road America, à Elkhart Lake au Wisconsin. Le Danois pilotera la Dallara-Chevrolet No.7 de l’écurie Arrow McLaren SP en remplacement du Suédois Felix Rosenqvist, blessé le week-end dernier au Grand Prix de Detroit.

Magnussen va ainsi rejoindre dans la série son coéquipier chez Haas F1 des dernières saisons, Romain Grosjean. Mais là où le Franco-suisse s’était préparé pour disputer une saison presque complète, sur les circuits routiers et urbains, Kevin Magnussen plonge dans l’inconnu car il n’a encore jamais piloté de monoplace Indycar !

Engagé cette année par le Chip Ganassi Racing pour pilote un prototype Cadillac DPi dans la série IMSA WeatherTech SportsCar, Magnussen sait déjà que son avenir ne passe pas par l’IndyCar, lui qui a signé pour piloter la nouvelle Peugeot Le Mans Hypercar (LMh) les prochaines saisons en Championnat du monde d’Endurance.

Mais la proposition de faire au moins une course en IndyCar le tentait et il a immédiatement accepté la proposition de prendre temporairement la place de Rosenqvist, qui a subi une commotion cérébrale lors de la première des deux courses du Grand Prix de Detroit et n’a pas été autorisé par le personnel médical de la série à reprendre le volant ce week-end.

Magnussen, 28 ans, fera donc ses débuts en IndyCar au sein d’une équipe qu’il ne connaît pas, au volant d’une voiture qu’il ne connaît pas davantage ! Quant au circuit de Road America, il y a effectué quelques tours d’essais avec la Cadillac DPi d’Endurance à la fin de l’hiver.  Tout bon résultat ce week-end sera assurément vu comme un exploit mais n’oublions pas que Kevin Magnussen totalise 119 départs en Grand Prix de Formule 1, entre 2014 et 2020 avec les équipes McLaren, Renault et Haas. Il a pour meilleur résultat une deuxième place réalisée lors de son tout premier Grand Prix, en Australie.

S’il n’a aucune expérience de l’IndyCar, le fils de Jan Magnussen (lui aussi ancien pilote de F1 et évoluant encore aujourd’hui en Endurance) a déclaré qu'il avait toujours vu l’IndyCar comme une option de carrière possible depuis que son père y avait roulé en 1996, alors que Kevin n'avait que 3 ans. « Cela n'a jamais été un secret que l’IndyCar est quelque chose qui me passionne » mentionne Kevin Magnussen. « Mon père a piloté des voitures Indy au milieu des années 90 quand j’étais encore un petit enfant mais je me souviens qu’à l'époque je pensais : je dois le faire un jour » précise-t-il.

Il ajoute : « je n'ai jamais caché non plus le fait que je suis seulement un pilote de course passionné qui aime être au volant de voitures de compétition, et comme je l'ai dit, je suis chanceux et privilégié de pouvoir faire le tour et piloter toutes ces voitures différentes. La semaine dernière, j'ai roulé sur une piste géniale à Detroit, en IMSA, et j'ai gagné. Nous nous sommes beaucoup amusés, et s’il est un vrai privilège pour moi en ce moment, c'est bien celui de pouvoir m'amuser autant avec ce que je fais ».

Une voiture IndyCar ne possède pas de direction assistée, contrairement aux F1 et aux prototypes d’Endurance, un élément qui pourrait lui nuire en course ce dimanche. Cependant, arrivant de la F1 et pilotant des prototypes depuis le début de l’année, sa condition physique semble parfaite. Pour compléter sa préparation, sitôt l’annonce de son recrutement validée, Kevin Magnussen s'est rendu cette semaine aux ateliers de l’écurie Arrow McLaren SP à Indianapolis, pour mouler son baquet et apprendre à connaître les membres de l’équipe dirigée par Sam Schmidt.

Lorsqu’il est arrivé à Road America hier, Magnussen a rendu visite à son ancien coéquipier de Haas F1 Romain Grosjean, pour obtenir des conseils sur la façon de gérer cette transition soudaine. « Ses informations m’ont été très utiles et il m'a expliqué les différences les plus importantes entre une IndyCar et une F1 « a confié Kevin, qui a conclu : « mais je vais avoir une grande équipe derrière moi ce week-end pour me guider à travers ce défi fou, et je suis vraiment ici pour vivre et apprécier le moment. J’espère avoir un bon résultat dimanche, mais surtout apprendre et profiter ».

Le Mexicain Pato O’Ward, le seul pilote à avoir gagné deux courses cette saison dans la série et actuel meneur au championnat, est son coéquipier à Road America. O'Ward et Magnussen ont parcouru ensemble le circuit de 14 virages et 4,014 milles hier soir, avant les premiers essais libres, programmés pour 17 heures ce vendredi.

Le départ de la course aura lieu ce dimanche à compter de midi. Il s’agit de la 9ème des 17 épreuves au calendrier de la saison 2021 d’Indycar.