Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

GP d'Azerbaïdjan : Sergio Pérez gagne devant Vettel et Gasly; déboires pour Verstappen, Hamilton et Stroll ! (+ vidéo)

GP d'Azerbaïdjan : Sergio Pérez gagne devant Vettel et Gasly; déboires pour Verstappen, Hamilton et Stroll ! (+ vidéo)

Dimanche 6 juin 2021 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Mark Thompson / Getty Images

Crédit photo: Mark Thompson / Getty Images

Sixième manche 2021 du Championnat du monde de Formule 1, le Grand Prix d’Azerbaïdjan disputé ce dimanche sur le circuit urbain temporaire de la capitale Bakou a été remporté par le Mexicain Sergio Pérez, sur Red Bull-Honda.

C’est pourtant son coéquipier Max Verstappen qui semblait parti pour décrocher la victoire, sa toute première à cet événement. En tête à cinq tours de la fin, le Néérlandais voyait alors son pneu arrière-gauche perdre subitement toute pression, envoyant dans le mur la monoplace lancée à plus de 300 km/h. Un incident similaire avait provoqué l’abandon du Québécois Lance Stroll (Aston Marin-Mercedes) peu après la mi-course, Stroll en étant quitte pour une grosse frayeur après un violent choc contre le mur.

L’accident de Stroll avait provoqué l’unique neutralisation de la course. Celui de Verstappen a entraîné l’arrêt au drapeau rouge. Beaucoup pensaient alors que le Grand Prix ne reprendrait pas, mais le directeur de course a ordonné un second départ arrêté, pour seulement deux tours de piste. Le risque était donc majeur de voir un nouveau crash se produire mais, étonnamment, seul Lewis Hamilton a fait une erreur, manquant son freinage au virage 1 pour reprendre la piste en dernière place.

L’abandon de Verstappen lui aurait permis de reprendre les commandes au championnat en finissant deuxième derrière Pérez. Au lieu de cela, le champion en titre reste deuxième à 4 points du premier rang, tandis que Mercedes voit Red Bull marquer 25 points et prendre ses distances au championnat des constructeurs. Car si Red Bull peut compter avec Sergio Pérez sur un second pilote parfaitement capable d’exploiter les défaillances de Verstappen, c’est loin d’être le cas chez Mercedes où Valtteri Bottas a été plus transparent que jamais ! 10ème sur la grille de départ, le Finlandais a complètement sombré en course, étant incapable de ramener le moindre point à son équipe. Il finit 12ème.

C’est Charles Leclerc (Ferrari) qui s’élançait en tête, en vertu de sa pole position décrochée hier aux qualifications. Le Monégasque a réussi un départ parfait mais il a perdu la commande dès les premiers moments, Lewis Hamilton n’ayant même pas besoin d’utiliser le DRS pour le dépasser au 2ème tour, avant que Verstappen n’en fasse autant 5 tours plus tard.

Verstappen a pris la tête de la course après une séquence cruciale d'arrêts aux puits autour du 12ème tour. Hamilton a perdu du temps en ne pouvant ressortir de suite de son emplacement car un autre concurrent s’en venait, tandis que Pérez a vu l’équipe Red Bull perdre 3 secondes en changeant la roue avant-gauche. De quoi offrir à Verstappen le premier rang, devant Pérez et Hamilton.

L’accident de Stroll au 35ème des 51 tours a réduit à néant les écarts mais dès la relance, les deux Red Bull ont repris leur domination. Le crash de Verstappen a ensuite provoqué un arrêt de la course pendant 35 minutes. Quant à la victoire de Pérez, elle est certes chanceuse mais n’oublions pas que si son équipe n’avait pas perdu du temps lors de son premier arrêt aux puits, il serait ressorti devant Verstappen tant sa stratégie et son rythme en course étaient excellents.

Pérez l’emporte donc devant Sebastian Vettel, qui a brillé tout au long de la course et a su profiter de l’excellente stratégie de son équipe dans la gestion des pneus. Une gestion - retarder le plus longtemps possible le premier arrêt aux puits - qui aurait sans doute également payé avec Lance Stroll, pourtant parti en dernière ligne après son accident aux qualifications, n’eut été de cet impressionnant accident dont le pilote n’est aucunement responsable.

Pierre Gasly (AlphaTauri-Honda), auteur d’une belle bagarre avec Charles Leclerc en fin de course, termine troisième. Lando Norris (McLaren-Mercedes) complète le Top 5, devant Fernando Alonso, qui récolte son meilleur résultat de la saison avec Alpine-Renault.

La recrue d'AlphaTauri Yuki Tsunoda finit septième. Lui aussi avait misé sur une stratégie audacieuse de changements de pneus, en s’arrêtant dès le 9ème tour, mais qui a payé.

Pour compléter le Top 10, on retrouve Carlos Sainz (Ferrari), plutôt discret après un tout-droit au 11ème tour, Daniel Ricciardo, comme d’habitude largement devancé par son coéquipier Norris, et Kimi Räikkönen, qui marque son premier point de la saison avec son Alfa Romeo-Ferrari.

Au championnat des pilotes, après 6 Grands Prix disputés, Verstappen demeure premier avec 105 points. Hamilton reste à 101 et a assurément manqué une très belle occasion de reprendre le premier rang aujourd’hui. Pérez est monté en troisième place (69 points), devant Norris (66), Leclerc (52) et Bottas (47). Sebastian Vettel, qui n’avait pas encore marqué de point avant le GP de Monaco il y a deux semaines, est désormais 9ème, derrière Sainz et Gasly. Lance Stroll est 13ème et Nicholas Latifi, qui a fini 16ème aujourd’hui, n’a toujours pas de point.

La prochaine épreuve sera le Grand Prix de France, le 20 juin… Pour le classement complet de la course de ce dimanche à Bakou, cliquez ici. Et pour les temps forts en vidéo, ici.