Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

L’IMSA remplacera la classe GTLM par les GT3 de nouvelle génération à compter de 2022

L’IMSA remplacera la classe GTLM par les GT3 de nouvelle génération à compter de 2022

Jeudi 28 janvier 2021 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Richard Dole / LAT Images

Crédit photo: Richard Dole / LAT Images

Afin de répondre à la forte croissance de la classe GTD et au déclin de l’autre catégorie des voitures Grand Tourisme, le GTLM, au sein de sa série vedette qu’est la WeatherTech SportsCar, l’IMSA a annoncé aujourd’hui, en marge des 24 Heures de Daytona 2021, que dès l’an prochain, une nouvelle catégorie remplacera le GTLM : la classe GT Daytona (GTD) PRO.

Le GTD PRO comprendra les voitures construites selon les règlements techniques du FIA GT3. Cette nouvelle classe offrira la possibilité aux équipes d'usine et aux équipages composés de pilotes professionnels de concourir dans cette nouvelle classe, tandis que les équipes privées et les équipages composés d’amateurs (regroupés selon les sous-catégories Pro-Am ou Am-Am) auront la possibilité de choisir de s’aligner en GTD PRO ou dans la classe GTD, telle qu’existant actuellement.

Les voitures de la classe GTD actuelle, bien que basées sur le FIA GT3, sont un peu moins puissantes afin de ne pas concurrencer les GTLM sur certains circuits sinueux. Par ailleurs, Michelin sera le fournisseur exclusif de pneus pour la classe GTD PRO, la classe GTD régulière ainsi bien sûr que pour toutes les autres catégories de l’IMSA.

Pour la catégorie GT Le Mans (GTLM), la saison 2021 qui débute sera donc la dernière de son existence. Cette catégorie est basée sur le règlement technique du LMGTE, développé par l’Automobile Club de l’Ouest (ACO) pour les 24 Heures du Mans et le Championnat du monde d’Endurance (WEC). Le Québécois Kuno Wittmer a été titré en GTLM en 2014 avec une Dodge Viper GTS-R.

« Le championnat IMSA WeatherTech SportsCar a longtemps été considéré comme réunissant les plus grands constructeurs, équipes et pilotes de GT au monde et certaines des courses d’endurance GT professionnelles les plus compétitives dans la catégorie GTLM » a déclaré le président de l’IMSA, John Doonan. « Nous pensons que le passage au GTD PRO l’an prochain offrira une meilleure opportunité pour les manufacturiers et les équipes de perpétuer cet héritage dans le futur. Nous nous attendons à une participation considérable des marques lorsque nous lancerons cette classe GTD PRO dans un an, dans le cadre de la 60ème édition des 24 Heures de Daytona » ajoute-t-il.

Avec ce changement, l’IMSA réagit aussi à la baisse notable des inscrits en GTLM. Seulement 6 voitures (photo ci-dessus) composent cette classe à Daytona cette année mais compte-tenu que BMW, qui engage parmi ses pilotes Bruno Spengler, ne disputera que les 4 classiques d’Endurance (Daytona, Sebring, Watkins Glen et le Petit Le Mans) et que la participation de la Porsche du WeatherTech Racing et de la Ferrari du Risi Competizione ne sont pas garanties sur l’ensemble de la saison, il se pourrait que les deux Corvette C8.R officielles soient seules dans cette catégories lors de certaines courses sprint.

Quant au nouveau règlement technique FIA ​​GT3, il sera lancé début 2022. Les nouvelles voitures construites selon ces spécifications, ainsi que toutes les voitures existantes améliorées grâce aux kits "Evo" seront éligibles pour concourir en GTD PRO et en GTD "régulier" à partir des 24 Heures de Daytona, en janvier de l'année prochaine. Neuf constructeurs et 19 voitures participent actuellement à la série avec des voitures GT3 de la classe GTD.

Le championnat WeatherTech 2021 démarre ce week-end avec la 59ème des 24 Heures de Daytona. Le départ sera donné samedi, à 15h40.