Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

17 novembre : Métamorphose du stock-car professionnel au Canada avec la vente de CASCAR à NASCAR

17 novembre : Métamorphose du stock-car professionnel au Canada avec la vente de CASCAR à NASCAR

Mardi 17 novembre 2020 par René Fagnan
Crédit photo: Chris Coughlin/NASCAR

Crédit photo: Chris Coughlin/NASCAR

Le monde du stock-car professionnel canadien a été profondément transformé le 17 novembre 2006 quand Tony Novotny, propriétaire de la Super Série CASCAR, a vendu les droits de son championnat à l’empire américain NASCAR.

Revenons rapidement sur l’histoire de la série nationale CASCAR (Canadian Association for Stock Car Auto Racing). Avant les années 80, la plupart des pistes de stock-car présentaient chacune son propre championnat local soumis à ses propres règlements sportifs et techniques. C’est au cours de la saison 1985 que l’Ontarien Tony Novotny, a désiré innover et réformer le stock-car local. Novotny était le patron d’une entreprise qui fabriquait des carrosseries en plastique pour des voitures de stock-car et située au Delaware Speedway à London.

« Novotny a démarré une sorte de championnat local au Delaware Speedway » nous explique Éric Descarries, une sommité au Québec en ce qui a trait au stock-car. « Il voulait créer un championnat simple. Il désirait que les voitures utilisées soient très abordables. Rien de trop cher, ni de très compliqué. Il s’agissait d’un châssis tubulaire muni de pièces de série que les compétiteurs pouvaient facilement acheter ou même trouver dans des cours à “scrap”, comme une transmission à trois rapports provenant d’une Fairmount ou bien un différentiel de neuf pouces Ford quasiment indestructible ».

Ainsi est née la série CASCAR qui a présenté toutes ses courses au Delawere Speedway en 1986. Puis, au cours des années suivantes, quelques autres ovales de l’Ontario ont été intéressés à présenter des événements de cette série qui a pris progressivement de l’expansion. En 1989, un circuit routier fut ajouté au calendrier, celui de Shannonville en Ontario et deux ans plus tard, la série a effectué sa première apparition au Québec sur le triovale de Sanair près de St-Pie en Estrie. En 1993, on a assisté à la première course CASCAR disputée sur l'ovale de St-Eustache. C’était la première fois qu’un championnat de stock-car vraiment canadien impliquait plusieurs pistes.

En 1994, Novotny a créé une division réservée aux compétiteurs de la côte ouest canadienne. Ainsi, CASCAR présenta deux Super Séries : est et ouest, avec une structure de points nationale et une importante commandite de Castrol. Les vedettes d’alors étaient Dave Whitlock, Steve Robblee, Kerry Micks, Mark Dilley, Kevin Dowler, Wade Lee et Peter Gibbons pour n’en nommer que quelques-unes.

L’organisation CASCAR possédait une bonne valeur commerciale, et Novotny avait une autre idée en tête. « Ça faisait longtemps que Novotny voulait vendre sa série à NASCAR, mais il attendait qu’on lui offre le prix qu’il désirait » précise Descarries.

Ce sont toutefois deux frères de London en Ontario qui font une proposition à Novotny. Bill et Alan Darmon sont deux hommes d’affaires et les propriétaires d’un important atelier d’usinage, Windsor Gear and Drive Inc. Intéressés par le stock-car, ils font une offre à Novotny pour acheter l’organisation CASCAR. La transaction est conclue en 1999 et les deux frères conservent Novotny à titre de directeur des opérations. La première grande nouvelle des Darmon est la participation de la Super Série CASCAR au Indy de Toronto. Puis, deux nouvelles épreuves en circuits routiers sont ajoutées au calendrier : à Mosport et à Edmonton.

Retour à la case départ

Toutefois, après tout juste deux ans aux commandes, les frères Darmon sont contraints de remettre les clés de la série à Novotny. Plusieurs personnes que nous avons contactées soutiennent, sans toutefois le confirmer, que l’entreprise des frères Darmon aurait connu des difficultés financières, les obligeant à remettre les titres de propriété de la série à Novotny.

De retour aux commandes, Novotny poursuit le travail de développement et ses recherches d’un nouvel acquéreur. La Super Série visite de nouveaux circuits comme l’Autodrome Montmagny, le circuit urbain de Trois-Rivières, les ovales de Kawatha en Ontario et de Sun Valley en Colombie-Britannique, les rues de Vancouver lors de la course Indy et aussi le circuit Gilles-Villeneuve à Montréal en 2006.

À partir de 2004, les dirigeants de NASCAR en Floride, qui désirent internationaliser leurs opérations, s’intéressent réellement à la série CASCAR. Les tractations se poursuivent pendant deux ans pour finalement aboutir le 17 novembre 2006. L’entreprise de la famille France annonce alors avoir acheté de Tony Novotny la compagnie CASCAR et sa Super Série. NASCAR dévoile aussi un calendrier 2007 et confirme que la chaîne de magasins Canadian Tire devient le commanditaire titre de la nouvelle série nationale.

« La série CASCAR, renommé NASCAR Canadian Tire, est devenue sous le contrôle total des dirigeants de NASCAR à Daytona en Floride. Toutes les décisions ont depuis été prises à Daytona » poursuit Descarries.

« Tout a été revu. Les règlements techniques ont été modifiés afin de rendre les voitures NASCAR Canada assez proches de celles des séries américaines K&N East et West ainsi que celles de la série semblable qui roulait au Mexique. La NASCAR canadienne s’est grandement professionnalisée. Les officiels et la direction de course proviennent de NASCAR. Et puis, on a assisté à l’arrivée d’une nouvelle génération de pilotes, souvent issu du circuit routier, comme Andrew Ranger, Louis-Philippe et Jean-François Dumoulin, Alex Tagliani, Kevin Lacroix et d’autres, tels Alex Labbé, Donald Theetge et Raphaël Lessard, formés à l’école du stock-car ».

D’ailleurs, Ranger, qui n’avait pu trouver du soutien financier pour continuer sa carrière en série IndyCar, avait choisi de courir en stock-car et avait passé une entente avec Dave Jacombs pour piloter la Ford No. 27. Avec une victoire et quatre deuxièmes places en 2007, Ranger est devenu le premier champion de la série NASCAR Canadian Tire.