Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Honda et Chevrolet confirment leur engagement à long terme en IndyCar; un moteur hybride de 900 chevaux en 2023 !

Honda et Chevrolet confirment leur engagement à long terme en IndyCar; un moteur hybride de 900 chevaux en 2023 !

Samedi 3 octobre 2020 par Julie Bouchard
Crédit photo: James Black / IndyCar

Crédit photo: James Black / IndyCar

En marge du programme double disputé ce week-end sur le circuit routier d’Indianapolis, les organisateurs de la série IndyCar ont annoncé une nouvelle extension de plusieurs années (sans préciser exactement combien mais il semble que ce soit 2029) avec les partenaires moteurs Honda et Chevrolet, tout en confirmant le report de l’arrivée des moteurs V6 hybrides.

« Être en mesure d'annoncer une prolongation de plusieurs années à long terme avec nos deux grands partenaires est phénoménal » a déclaré le président d'IndyCar, Jay Frye. « C’est une période passionnante pour notre série avec des innovations technologiques, dont le nouveau moteur de 2,4 litres et l’arrivée du système hybride en 2023.»

En raison des restrictions un peu partout dans le monde qui ont affecté l’économie et notamment les programmes de développement des manufacturiers automobiles, l'introduction du V6 de 2,4 litres à double turbocompresseur avec technologie hybride sera donc reportée à l'année 2023. En partenariat avec Chevrolet et Honda, le nouveau moteur offrira une puissance supplémentaire de 100 chevaux, produisant finalement plus de 900 chevaux pour ces monoplaces déjà très rapides et spectaculaires.

« Honda se félicite de cette étape dans l’avenir de l’IndyCar, une action qui reflète les efforts de Honda pour développer et fabriquer des produits électrifiés de haute performance qui répondront aux défis de l’industrie » a déclaré Ted Klaus, président de Honda Performance Development (HPD). La marque japonaise, qui a annoncé hier son retrait de la Formule 1 à la fin 2021, poursuit donc son implication ininterrompue, entamée il y a 27 ans, en IndyCar. « Nous sommes impatients de livrer ce groupe motopropulseur hybride Honda de 2,4 litres de nouvelle génération avec plus de 900 chevaux » a conclu Klaus.

Chevrolet sera aussi de la partie dans la série qui est propriété du groupe Penske depuis fin 2019. « Chevrolet a connu un grand succès depuis son arrivée dans la série en 2012, avec notre moteur V6 de 2,2 litres à double turbocompresseur à injection directe » a déclaré Mark Reuss, président de General Motors. « Nous sommes ravis d'aller de l'avant avec l’IndyCar parce que c'est la vitrine parfaite pour notre technologie de moteur, dans la seule série majeure de monoplaces en Amérique, une série de haute technologie et en pleine croissance que Roger Penske et son équipe portent au niveau supérieur » a ajouté le président de G.M.

À noter que le futur groupe motopropulseur sera couplé à un démarreur manuel qui permettra ainsi aux pilotes de redémarrer rapidement la voiture en cas de calage sur la piste. Cela viendra mettre un terme à des situations souvent frustrantes d’un pilote qui ne peut repartir sans aide extérieure après un tête-à-queue comme on le voit présentement.

Sur piste, l’avant-dernier événement de la saison 2020 a lieu aujourd’hui sur le circuit routier d’Indianapolis. Le calendrier avait encore évolué dans les dernières semaines, 6 courses (3 programmes doubles) ayant eu lieu en 6 semaines après l’Indy 500. Des événements avec beaucoup de rebondissements, remportés par Scott Dixon et Josef Newgarden à Madison, Will Power et Colton Herta à Mid-Ohio, et par Newgarden hier, lors de la première de ces deux courses à Indy. Le Canadien James Hinchcliffe a fini 14ème sur une 5ème voiture du Andretti Autosport. Quant à la recrue Dalton Kellett, lui aussi engagé dans une saison partielle (pour l’équipe d’A.J.Foyt), il a dû se contenter des 22ème et 21ème places à Mid-Ohio, puis de la 24ème hier à Indianapolis.

Le titre va se jouer lors des deux dernières courses, soit aujourd’hui à Indianapolis puis le 25 octobre à St-Petersburg. Will Power (Dallara-Honda du Ganassi Racing) et Josef Newgarden (Dallara-Chevrolet/Team Penske) sont les deux pilotes qui peuvent encore espérer ce titre 2020.

Les dirigeants de la série IndyCar ont par ailleurs annoncé leur calendrier 2021. Celui-ci verra le retour de la série au Canada, dans le cadre du Toronto Indy. La liste complète des 17 épreuves est :

7 mars :  St-Petersburg
11 avril : Barber Motorsports Park
18 avril : Grand Prix de Long Beach
1er et 2 mai : Texas Motor Speedway
15 mai : Indianapolis (circuit routier)
30 mai : Indy 500
12 et 13 juin: Grand Prix de Detroit
20 juin : Road America
4 juillet : Mid-Ohio
11 juillet : Toronto Indy
8 août : Nashville Superspeedway
14 août : Indianapolis (circuit routier, programme conjoint avec NASCAR)
21 août :  Gateway
12 septembre : Portland
19 septembre : Laguna Seca