Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Un pionnier dans les progrès médicaux en sport automobile va tirer sa révérence au CMHF

Un pionnier dans les progrès médicaux en sport automobile va tirer sa révérence au CMHF

Mercredi 23 septembre 2020 par Marie-Lyse Tremblay
Crédit photo: John Walker / One Word

Crédit photo: John Walker / One Word

Le Dr Hugh Scully quittera ses fonctions de président du conseil d’administration du Temple de la renommée du sport automobile canadien (CMHF) au printemps prochain, après plus de cinq décennies dans le sport automobile. 2021 marquera ses dix ans en tant que président du CMHF.

Selon ce que révèle Bryce Turner sur le site officiel de l’organisme, « le Dr Scully a décidé qu’il était temps d’arrêter. Alors que de nouveaux visages reprennent là où il s’est arrêté, ses nombreuses réalisations en médecine et en sécurité du sport automobile ont laissé un héritage qui ne sera pas oublié.

Il s’est d’abord impliqué dans la course alors qu’il pratiquait en chirurgie générale, à titre de résident, lorsqu’un collègue a mentionné que le Mosport International Raceway (maintenant Canadian Tire Motorsport Park) cherchait des médecins. Cette personne savait que le Dr Scully s’intéressait à la course et que le travail lui apporterait un supplément d’argent, qui était le bienvenu, car les résidents en chirurgie ne gagnaient que 1800$ par année à ce moment-là.

Lorsque le Dr Scully et le Dr Herman Hugenholtz se sont rendus pour la première fois à Mosport, ils ont remarqué qu’il n’y avait pas de centre médical au circuit et qu’il n’y avait pas une bonne représentation de médecins et d’infirmières. En conséquence, ils ont parlé à des infirmières, de retour à l’hôpital, et ont fondé le Ontario Race Physicians, en 1968.
Le Dr Hugenholtz est rapidement passé à autre chose et le Dr Scully a dirigé le groupe jusqu’en 1992. L’Ontario Race Physicians est un groupe de professionnels de la santé ayant une expertise en traumatologie, qui peuvent être embauchés pour travailler les week-ends de course. Avec 52 ans à son actif, c’est le plus vieux groupe de sécurité médicale au Canada.

Le Dr Scully a également participé à plusieurs changements clés, à Mosport, à ces débuts. Il a converti une pièce vide de la tour en un centre médical pour soigner les blessures mineures et préparer les victimes avec des blessures plus graves pour le transport à l’hôpital. Il a également introduit l’idée d’organiser des véhicules d’interventions rapides autour du circuit – plutôt que seulement à un emplacement central – faisant de Mosport l’un des premiers circuits à le faire.
Le concept d’avoir un véhicule médical en queue de peloton lors du premier tour a été introduit par le Dr Scully en 1973 et adopté par le professeur Sid Watkins, de la Formule 1 l’année suivante. Le Dr Scully et Watkins ont travaillé en étroite collaboration sur un certain nombre d’améliorations de la sécurité au fil des décennies ».

Hughes Scully indique à ce sujet : « La partie centrale du cockpit, les attaches de roue, le contour de la tête, le système de protection de la tête et du cou (HANS), les casques améliorés, les visières améliorées, (étaient des changements) que nous, du côté médical – en collaboration avec des ingénieurs – avons pu introduire dans la course, ont permis de la rendre progressivement plus sécuritaire.

En 1984, le Dr Scully a été invité à présider un comité de sécurité lors de la fin de semaine de l’IndyCar de Toronto, avec le directeur des opérations Jim Tario, l’Ontario Race Physicians et les premiers intervenants. Il a présidé le comité médical et de sécurité du Toronto Indy pendant 34 ans, où il s’est occupé de la logistique. « L’idée était de pouvoir se rendre sur les lieux d’un accident, qui impliquait un conducteur ou un travailleur de piste, dans les 90 secondes suivant l’arrêt des voitures » a-t-il déclaré. « Il y a une période critique de trois à cinq minutes, s’il y a un accident très grave, où vous pouvez intervenir et sauver une vie » ajoute-t-il.

Fort d’une expérience de travail sur plusieurs améliorations et innovations au niveau de la sécurité, le Dr Scully a aussi été invité par Bob Hanna, alors président de CASC, à une réunion à Paris, où la FISA (aujourd’hui FIA) a créé sa première commission médicale, en 1981.

Hugh Scully était alors le seul représentant nord-américain, rejoignant Watkins (d’Angleterre) et des représentants de France, de Monaco, d’Italie et d’Espagne comme les six premiers représentants originaux. Watkins et Scully sont devenus de très bons amis et ont travaillé ensemble très intensément dans le monde entier pendant de nombreuses années pour aborder tous les aspects de la sécurité dans le sport automobile.

Le Dr Scully est resté membre de la commission médicale de la FIA, assistant à deux ou trois réunions par an, jusqu’en 2017. Il est important de noter que des pilotes tels que Jackie Stewart, Niki Lauda, Nigel Mansell, Mario Andretti et Ayrton Senna étaient très intéressés et impliqués dans nombre de ces discussions.

Le Dr Scully a aussi été invité, par Watkins, à être membre fondateur de l’Institut FIA (mondial) pour la sécurité et la durabilité du sport automobile, en 2004. Il était le seul Canadien dans le groupe restreint de médecins de course, d’ingénieurs, de hauts fonctionnaires et de constructeurs. Le groupe a mené des recherches et élaboré des recommandations liées à la santé et à la sécurité des conducteurs, à une meilleure construction des voitures, à des barrières et à une conception de circuits plus sûre, ainsi qu’à un triage intégré et à une référence aux centres de traumatologie de niveau un.

En dehors des courses, le Dr Scully s’est formé et qualifié en chirurgie générale, puis en chirurgie cardiaque, pulmonaire et vasculaire. Il était chirurgien cardiaque au Toronto General Hospital, où il a effectué entre huit et neuf mille chirurgies à cœur ouvert au cours de sa carrière. Il a également été professeur de chirurgie et professeur de gestion et d’évaluation des politiques de santé (HPME) à l’Université de Toronto.

Alors que les hôpitaux et les sites de sport automobile peuvent sembler assez différents à l’extérieur, le Dr Scully dit qu’il y a une comparaison entre ses deux rôles. « Il y a une équipe professionnelle très bien intégrée pendant toute opération cardiaque » a-t-il déclaré. « Le chirurgien et l’anesthésiste travaillant en partenariat sont les chefs de file de l’équipe. Mais le travail ne pourrait tout simplement pas être fait sans des infirmières, des perfusionnistes et des préposés d’hôpital spécialisés, tous concentrés sur ce qu’ils font, travaillant souvent sous une forte compression du temps et des risques…. Voyons maintenant une équipe aux puits : des individus hautement qualifiés, tous conscients de ce que font les autres – tous les domaines d’expertise spécifiques – tous extrêmement efficaces et concentrés sur ce qu’ils font, travaillant souvent dans un temps limité et à des risques importants ».

Si ses responsabilités à l’hôpital et sur la piste sont comparables, son temps sur la piste offre un net avantage : « Pour moi, marcher le long d’une ligne des puits de Formule 1, ou d’IndyCar, par un matin ensoleillé, est beaucoup plus agréable que de marcher d’une unité de soins intensifs à une autre avec toute la tension et l’anxiété qui y règnent ! ».

Le Dr Scully a été intronisé au Temple de la renommée du sport automobile canadien en 2000, offrant une certaine reconnaissance à un travail en coulisse qui peut souvent être négligé par les fans concentrés sur l’action de course. « Cela a été une surprise pour moi » a-t-il déclaré. « Avant cette époque, le CMHF, c’était des pilotes ou certains constructeurs et certaines organisations; tout était axé sur la course. Ainsi, l’un des grands honneurs de ma vie a été d’être reconnu par la communauté du sport automobile pour mes contributions significatives à la sécurité » ajoute-t-il.

En 2011, il a été nommé président du CMHF. Compte-tenu de ses contacts de course du monde entier et de son expérience de l’organisation politique à travers l’enseignement médical et sa politique, il a accepté d’assumer ce rôle. Il a alors été surpris par le manque de fonds et la grande collection d’items entreposée appartenant au CMHF, ce qui a présenté les premiers défis. En collaboration avec le nouveau directeur général de l’époque, Sid Priddle, ils ont rendu ou vendu des véhicules entreposés, se sont désendettés et ont organisé le gala d’intronisation pour devenir une opération génératrice de revenus.

Discutant de certaines des principales réalisations auxquelles il a participé pendant son mandat à la présidence, le Dr Scully a souligné le passage continu à un Temple de la renommée virtuel, l’introduction d’une catégorie internationale d’intronisés et l’événement Célébration de la vitesse au Canadian Tire Motorsport Park., grâce au généreux parrainage et au leadership expert de Peter Lockhart et Robin Virtue.

Plus récemment, à la suite de discussions avec Jason Campbell, un partenariat de collaboration entre le Salon international de l’auto du Canada (CIAS, qui se tient à Toronto) et le CMHF a été établi. Dans un avenir proche, la cérémonie d’intronisation annuelle se tiendra pendant le CIAS.