Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Inusité : La Longhorn LR02 - Une Williams F1 modifiée pour rouler en IndyCar !

Inusité : La Longhorn LR02 - Une Williams F1 modifiée pour rouler en IndyCar !

Lundi 15 juin 2020 par René Fagnan
Crédit photo: Archives Indianapolis Motor Speedway

Crédit photo: Archives Indianapolis Motor Speedway

Après l’apparition des premières "wing cars" en Formule 1 à la fin des années 70, il ne fut pas très rare de voir des voitures IndyCar au design très fortement inspiré ou carrément copié des monoplaces de F1.

Voici la courte histoire de la Longhorn LR02 de série IndyCar. L’écurie Longhorn était la propriété de Bobby Hillin, un Texan né en 1940. Il a fondé une équipe, appelée Longhorn (typiquement texan...), pour courir en série USAC (l’ancêtre de l’IndyCar), utilisant d'abord des châssis Penske et Wildcat.

Toutefois, Hillin désirait tout contrôler et faire rouler son propre châssis. Il fait alors dessiner et construire la Longhorn LR01 propulsée par un moteur Cosworth DFX turbo. À son volant, Sheldon Kinser termine 6e lors des 500 milles d’Indianapolis de 1980.

Simultanément, Hillin, fort de ses dollars américains, contacte Frank Williams, le propriétaire de l’écurie de F1 du même nom. Hillin a aisément constaté que la Williams FW07, Championne du monde en 1980, est nettement supérieure aux autres bolides de F1 et exploite l’effet de sol mieux que toutes les autres voitures.

En échange d’un chèque avec plusieurs zéros, Williams fournit à Hillin les plans, dessins techniques et certaines pièces détachées de la FW07B. La nouvelle monoplace, la Longhorn LR02, est construite à Midland au Texas sous la direction d’Ed Zink. Ce dernier est connu pour avoir fabriqué les voitures Zink de Formule Vee, Super Vee et Formule Ford.

Le châssis de la Longhorn est fabriqué de feuilles d’aluminium rivetées qui entourent un sandwich en nid d’abeille. Évidemment, quelques modifications sont nécessaires, car le moteur Cosworth DFX turbo de 2,65 litres possède un encombrement différent que le DFV atmosphérique de trois litres de la F1.

Un autre changement touche les suspensions, car la F1 a été conçue pour rouler avec des roues de 13 pouces tandis qu’en série USAC/CART, les pneus sont des 15 pouces. Les basculeurs de suspensions de la LR02 possèdent donc un angle d’inclinaison différent que ceux de la FW07B.

Les jupes mobiles ont été remplacées par des fixes courant le long des pontons qui génèrent un effet de sol. Le dessus du capot moteur a été découpé pour faire place au collecteur d’admission et à la soupape de décharge. Le gros turbo et son énorme tubulure d’échappement obstruent l’arrière de la Longhorn.

Al Unser est nommé pilote de la LR02 pour la saison 1981 de la série USAC/CART. Si la FW07B est l’une des meilleures voitures de F1, la Longhorn ne fait pas vraiment d’étincelles en IndyCar. Les meilleurs résultats d’Unser sont une troisième place au Detroit News Grand Prix sur l’ovale du Michigan et une deuxième place au Il Copa México 150 sur l’Autodrome Hermanos Rodríguez. 

À noter que suite à une dispute entre les organisateurs, les 500 milles d’Indianapolis de cette année-là ne faisaient pas partie du championnat USAC/CART. Au volant de la Longhorn LR02, Unser s’était qualifié 9e, mais avait perdu beaucoup de temps pour être classé 17e, n'ayant complété que 166 tours.

Peu après, la LR02 fut achetée par Bill Tempero. La voiture reçut une nouvelle carrosserie et un moteur Chevrolet 5 litres fut greffé à l’arrière afin de disputer le Challenge SCCA Can-Am en 1985. Puis, la voiture fut vendue et transformée encore une fois pour disputer des courses de club SCCA de la côte ouest américaine.