Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Les Grand Prix d'Azerbaïdjan, de Singapour et du Japon n’auront pas lieu cette année !

Les Grand Prix d'Azerbaïdjan, de Singapour et du Japon n’auront pas lieu cette année !

Vendredi 12 juin 2020 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Racing Point F1

Crédit photo: Racing Point F1

Plus tôt ce mois-ci, les huit premières courses d'un calendrier révisé pour la saison 2020 ont été annoncées, à commencer par le Grand Prix d'Autriche le premier week-end de juillet. Depuis lors, les organisateurs de la F1 ont continué à travailler pour finaliser le calendrier de la seconde moitié de la saison.

Celui-ci devrait s’étaler non pas sur 18 à 20 Grand Prix comme il était initialement prévu mais sur 15 à 18 courses, avant la fin de la saison à Abou Dhabi à la mi-décembre. Le nouveau calendrier, complet cette fois, devrait être publié juste avant le début de la saison, soit d’ici 10 à 20 jours.

Toutefois, les dirigeants de la F1 ont confirmé aujourd'hui que les Grand Prix d'Azerbaïdjan (photo ci-dessus), de Singapour et du Japon ne feront pas partie du calendrier 2020. Si l’on savait que la décision avait été prise depuis plusieurs semaines déjà à propos de Singapour et qu’elle était imminente dans le cas de Bakou, le fait que la traditionnelle course de Suzuka soit annulée est une surprise.

Dans l'annonce faite ce vendredi matin, les promoteurs de la F1 déclarent : « En raison des défis persistants présentés par les suites de la pandémie de coronavirus, nous et nos promoteurs en Azerbaïdjan, à Singapour et au Japon avons pris la décision d'annuler leurs courses pour la saison 2020. Ces décisions ont été prises en raison des différents défis auxquels nos promoteurs sont confrontés dans ces pays. À Singapour et en Azerbaïdjan, les longs délais requis pour construire des circuits de rue ont rendu impossible l'accueil des événements pendant encore quelque temps et au Japon, les restrictions de voyage en cours ont conduit à la décision de ne pas présenter la course ».

Dans l’optique de voir le Grand Prix du Canada au calendrier, cela libère évidemment plus de place au début de l’automne. Si la confirmation de la tenue de l’événement montréalais n’est pas encore annoncée, les organisateurs de la F1 précisent tout de même : « dans le même temps, nous avons fait des progrès significatifs avec les promoteurs existants et nouveaux sur le calendrier révisé et avons été particulièrement encouragés par l'intérêt qui a été montré par de nouveaux sites pour accueillir une course de Formule 1 pendant la saison 2020 ».

Cela ouvre non seulement la porte à la présentation des GP du Canada et de Russie, mais aussi à l’éventualité que la F1 présente plus que les 8 courses annoncées plus tôt en Europe. « Nous sommes conscients qu'il s'agit toujours d'une période d'incertitude et de complexité dans le monde entier et continuerons de veiller à ce que nous procédions à la saison 2020 de manière prudente et flexible » indique Ross Brawn, le responsable de la discipline, qui ajoute : « Les choses avancent vite, mais nous avons encore du temps. Nous avons beaucoup d'options et nous sommes très confiants que nous allons avoir une excellente deuxième moitié de la saison ».

Questionné à propos de faire plus que les 8 courses européennes déjà au programme il précise encore : « il y a une éventualité de prolonger la saison européenne avec une ou deux courses supplémentaires, si nécessaire. Je pense que Bahreïn et Abou Dhabi sont assurées en fin de saison d'après ce que nous pouvons voir en ce moment. Avec les 8 du début en Europe et ces deux-là, cela nous donne 10 Grand Prix. Nous trouverons au moins cinq ou six bonnes courses au milieu de tout cela ».

Brawn a également révélé que les nouvelles pistes européennes étaient en cours d'évaluation, et que celles-ci étaient les circuits du Mugello et d’Imola en Italie, de Portimao au Portugal et d’Hockenheim en Allemagne.

Les Grand Prix du Canada, de Russie, de Bahreïn et d’Abou Dhabi pourraient en fin de compte être les seules épreuves hors Europe disputées par les concurrents du Championnat du monde de Formule 1 cette saison.