Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Le calendrier 2020 prend forme : Tour d’horizon des courses confirmées et des événements encore en discussion

Le calendrier 2020 prend forme : Tour d’horizon des courses confirmées et des événements encore en discussion

Samedi 30 mai 2020 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Wolfgang Wilhem/Mercedes F1

Crédit photo: Wolfgang Wilhem/Mercedes F1

Outre les décisions d’ores et déjà rendues publiques, le plus récent Conseil Mondial du Sport Automobile a aussi été informé par les organisateurs de la Formule 1 d’un calendrier partiel de la saison 2020. Sans surprise, celui-ci ne contient encore que les courses en Europe, toutes prévues à huis clos, entre le début juillet et le début septembre.

Prévu par les instances dirigeantes de la F1 en mai, ce calendrier partiel devrait finalement être divulgué début juin, dans les tous prochains jours donc.

Les dates retenues sont :
05 et 12 juillet, Spielberg, Autriche
19 juillet, Budapest, Hongrie
02 et 09 août, Silverstone, Grande-Bretagne
16 août, Barcelone, Espagne
30 août, Spa-Francorchamps, Belgique
06 septembre, Monza, Italie

Dans le cas des Grand Prix de Belgique et d’Italie, on retrouve les dates du calendrier initial 2020, tandis que les épreuves de Monaco, Zandvoort (Grand Prix des Pays-Bas) et du Castellet (France) sont définitivement annulées pour cette année.

Ces 8 épreuves sont divisées en trois segments, de trois, trois et deux Grand Prix. L’idée de présenter des événements sur des circuits n’étant pas préalablement sous contrat avec la F1 pour la saison 2020 n’a pas été retenue, pour les courses en Europe du moins.

Les dirigeants de la F1 prévoient annoncer le reste des épreuves, sur les autres continents que l’Europe, dans les prochaines semaines. Il n’est même pas exclu que l’annonce intervienne après le début de la saison, début juillet.

Les négociations pour la présentation des épreuves hors d’Europe sont très complexes car l’objectif est qu’elles soient disputées avec le retour des spectateurs dans les estrades. Entre exigences des équipes et des partenaires commerciaux, protocoles sanitaires, discussions avec les promoteurs quant aux montants à payer pour avoir la F1 (certains - et on les comprend - ne tiennent pas à payer le plein tarif du contrat en vigueur sachant qu’ils ne pourront avoir autant de public et vont devoir investir pour aménager sur le site toute une série de mesures de distanciation des personnes), le casse-tête est gigantesque.

À la lumière des dernières discussions, le deuxième volet du calendrier serait :
13 septembre, Montréal, GP du Canada                                                          
27 septembre, Sotchi, Russie
04 octobre, Bakou, Azerbaïdjan
11 octobre, Suzuka, Japon
18 octobre, Shanghaï, Chine
 
Toutes ces dates, à l'exception de la Russie qui a exigé de conserver le 27 septembre, pourraient être décalées d’une semaine advenant que l’option finale ne colle pas le Grand Prix du Canada à la dernière manche européenne. Le circuit Gilles-Villeneuve pourrait donc présenter son épreuve soit le 13 septembre (comme Pole-Position l’avait évoqué en primeur dès le 23 mars), soit le 20 septembre.

Dans les deux cas, Montréal redeviendrait l’hôte du millième Grand Prix disputé par la Scuderia Ferrari, puisqu’elle se retrouverait être la 9ème manche du championnat comme c’était aussi le cas dans le tout premier calendrier 2020 présenté au début de l’hiver. À noter aussi que dans ce deuxième segment, le Grand Prix de Singapour n’apparaît pas. Bien que pas encore officiellement annulée, cette épreuve ne fait partie d’aucun scénario 2020.

Depuis deux mois, beaucoup de monde joue à se prendre pour Chase Carey, ou d’autres décideurs de la discipline, en établissant ses propres logiques de dates et d’événements. Nous avons préféré recouper les propos de trois sources très crédibles, pour arriver aux options suivantes pour le dernier segment de la saison. Des dates qui peuvent être qualifiées de probables mais de nombreuses négociations demeurent. On parle ici de :
01 novembre, Mexico, Mexique
08 novembre, Interlagos, Brésil
22 novembre, Hanoï, Vietnam
29 novembre et 06 décembre, Sakhir, Bahreïn
13 décembre, Yas Island, Abou Dhabi

Cela veut dire que le Grand Prix des États-Unis n’aurait pas lieu. En tout cas pas à Austin ! Le circuit texan est présentement fermé et le prochain événement qui devrait y être présenté est une épreuve de MotoGP les 14-15 novembre. De plus, il n’est un secret pour personne que les relations entre Chase Carey et Bobby Epstein, le gérant du Circuit des Amériques, sont très tendues depuis la nuit des temps. Cela remonte avant même leurs implications respectives dans le monde du sport automobile.

Roger Penske sautera-t-il sur l’occasion pour ramener, avec un an d’avance sur ses projets, la F1 à Indianapolis en prenant la place du Mexique ou en faisant décaler d’une autre semaine les épreuves de Bakou à Shanghaï pour coller Indy à Montréal ? Ou encore, l’événement américain sera-t-il tout simplement annulé cette année avant de voir Miami et Indianapolis rejoindre le calendrier 2021 ? La présence de la Formule 1 aux États-Unis cette année est en tout cas l’un des aspects qui restent à régler avant de voir un calendrier complet de la saison 2020 être enfin dévoilé.

Une autre incertitude de ce dernier segment est la présence des courses de Mexico et de Sao Paulo, qui, selon nos sources, vont de peu probables à quasi certaines ! Autant dire que rien n’est confirmé pour ces deux épreuves et que le Grand Prix du Vietnam, qui apparaissait complètement oublié après avoir dû faire l’impasse sur la présentation de son événement en avril, est un candidat plus que crédible.

Disputer la finale à Abou Dhabi le 13 décembre semble en revanche certain, après un passage par Bahreïn où deux courses devraient être organisées, l’une sur le traditionnel tracé utilisé par la F1 ces dernières années et l’autre sur la version longue du complexe de Sakhir, qu’aura utilisé le Championnat du monde d’Endurance (WEC) pour son épreuve de 8 Heures une semaine plus tôt (21 novembre). Au total, la saison 2020 de Formule 1 devrait pouvoir être disputée en 18 ou 19 Grand Prix.