Site officiel de Pole-Position Magazine - Le seul magazine québécois de sport automobile

www.Poleposition.ca

Site officiel de Pole-Position Magazine
Nouvelles Twitter

Nick Tandy remporte la 4ème épreuve virtuelle IMSA IRacing; Bruno Spengler deuxième et toujours meneur au championnat

Nick Tandy remporte la 4ème épreuve virtuelle IMSA IRacing; Bruno Spengler deuxième et toujours meneur au championnat

Vendredi 15 mai 2020 par Philippe Brasseur
Crédit photo: Porsche GT Team

Crédit photo: Porsche GT Team

Le pilote d'usine Porsche Nick Tandy a mis fin à la domination BMW dans la série de courses en ligne IMSA iRacing, hier soir, lors de l'événement virtuel présenté à Elkhart Lake (Road America). Utilisant bien sûr la Porsche 911 RSR portant le numéro 911, comme c’est le cas dans la série IMSA WeatherTech SportsCar en classe GTLM, Tandy a d’emblée réalisé une solide performance en qualifications - son talon d'Achille lors de ses deux précédents départs cette saison sur les circuits virtuels de Laguna Seca et Mid-Ohio -, ce qui a contribué à son succès en course.

Tandy et son coéquipier Ayhancan Guven, un pilote junior de Porsche en Turquie et l'un des meilleurs pilotes au monde sur simulateur - se sont retrouvés aux commandes après la séquence d'arrêt aux puits en milieu de course et il est apparu que la course se résumerait à une bataille entre eux pour la victoire. Malheureusement pour Guven, il s’est accroché avec la Ferrari de Matt Campbell dans le virage 13 avec un peu moins de 20 minutes à faire, éliminant ainsi sa Porsche numéro 913.

L'incident Guven-Campbell est venu mettre fin au suspense de fin de course, pour la victoire. Tandy l’a emporté avec une avance de 2,916 secondes sur le Québécois Bruno Spengler, aux commandes de la BMW M8 GTE numéro 7/Team Red.

Parti 10ème, Bruno a une fois de plus démontré son aisance dans ces courses virtuelles. Cette 2ème place voit le pilote officiel BMW décrocher un troisième podium virtuel en quatre courses IMSA iRacing Pro Series cette saison, lui qui avait gagné les deux premières épreuves, sur les circuits de Sebring puis de Laguna Seca. Le Québécois domicilié en France et pilote cette saison en classe GTLM après 15 saisons passées en DTM, demeure ainsi au premier rang du classement du championnat.

« Ce fut une grande course » a déclaré Spengler pour parler de son expérience d’hier soir. Il ajoute : « Ça a commencé un peu plus difficilement que les autres courses. Je dirais que nos adversaires avaient plus de rythme, par exemple la Porsche était très, très forte ici, les Ford aussi. Mais nous avions une bonne configuration et une bonne voiture. C'était quand même très difficile de dépasser; tout le monde était l’un derrière l'autre pendant une bonne partie de l’épreuve. Lors de mon arrêt aux puits, que j’ai décidé de faire un peu plus tôt que prévu et en prenant le risque de ne changer que les deux pneus côté gauche, j’ai gagné beaucoup de temps. Ce fut la clé de ma remontée. La voiture était vraiment bonne en fin de course, même si les pneus étaient vraiment usés ».

Spengler devance au championnat Nicky Catsburg par huit points (127-119). Quatre des six courses IMSA iRacing ont maintenant été complétées. Catsburg a fini neuvième hier soir, dans la BMW M8 GTE/Team Black portant le numéro 10.

La troisième place est revenue à Philipp Eng (BMW). Un premier podium pour l’Autrichien, qui avait perdu une possible victoire à Laguna Seca en raison d'un accrochage en fin de course. Le Top 5 est complété par Shinya Michimi (Porsche 911 RSR/Meyer Shank Racing) et par Sean Edwards (BMW M8 GTE/Team Black).

Comme il l'avait fait à Laguna Seca, Rodrigo Pflucker s’était qualifié en pole position à bord de la Ford GT No.47. Malheureusement, un arrêt aux puits très lent a coûté cher au pilote péruvien, qui termine l’épreuve 14ème. À noter aussi la 27ème place de Robert Wickens (Porsche) sur un simulateur disposant uniquement de commandes au volant, et la

La prochaine étape de la série virtuelle IMSA iRacing sera l'avant-dernière manche de la saison des six courses. Une nouvelle fois d’une durée de 90 minutes, elle aura lieu sur le circuit virtuel du Virginia International Raceway le jeudi 28 mai.